Archives de catégorie : Nos chiens individuellement

Notre petite Ebène

Notre petite Ebène, que devient-elle donc!?

Il est grand temps de “reparler” de cette sacrée petite compagnie de vie aujourd’hui âgée de quatre mois et demi.

Son petit surnom, c’est “Crapouillote”, et il veut bien dire ce qu’il veut dire . Elle est une adorable petite crapule!

Cette sombre petite boule de poils est à vrai dire une boule de joie, vive, joueuse, câline, maligne. C’est la seule de nos chiens qui utilise les chatières de nos chats. J’avais cru que notre maligne de petite Mousse y parviendrait. Mais non, c’est Ebène qui s’y est osée!

La super pote d’Ebène, c’est évidemment Mousse! Ensemble elles forment un duo contrasté tant par leur apparence physique que par leurs tempéraments. Toutes les deux se complètent à merveille.

Et puis, quand Ebène est au contact de nos petits sextuplés, alors, sa joie déborde de toutes parts. Elle saute tel un petit cabri, avec une agilité et une précision qui lui sont toutes propres. Et, malgré ce débordement d’énergie, les petits ne semblent pas impressionnés par cette “grosse” boule noire rebondissant telle une balle magique.
Les photos ci-dessous d’Ebène en compagnie des chiots démontrent une petite Ebène toute calme en leur présence. Ca arrive aussi! Mais ça ne dure jamais longtemps. Et ces moments sont plus aisés à fixer sur l’objectif que les moments de joyeuse folie!

Notre petite Ebène est un diffuseur de joie de vivre au quotidien! Un sacré petit numéro!

Ces regards si expressifs

C’est sur ces regards si expressifs que nous adressent nos petits lutins havanais que j’aimerais m’arrêter quelques instants aujourd’hui.

A la base, si je regarde mes petits Bichons, je constate que l’expression de chacun de leurs regards est différente.
Tel regard est rempli de douceur. Tel autre comporte une pointe de “crapulerie”. Celui-là est d’une vivacité incontestable, alors que celui-ci semble remplit de rêveries.

Tous ces regards nous parlent, expriment quelque chose. Ils se passent de mots, bien souvent. A nous de les lire correctement.
Et je dois avouer être parfois peinée des conclusions que tel ou tel tire de la lecture du regard de son petit compagnon.
Bien sûr que nos chiens ne nous parlent pas que par leur regard. Ils ont tellement d’autres moyens de communiquer avec nous. Encore faut-il prendre le temps de s’intéresser à cette communication non verbale, de manière à développer ainsi une belle complicité réciproque, parce que se comprenant mieux réciproquement.

Aller, on passe aux images de ces regards si expressifs de nos petits compagnons de la vie est belle :

Quatre mignons lutins havanais

Quatre mignons lutins havanais nous visitent aujourd’hui. Il s’agit de Boston, d’Elton, d’Hélys et de son fiston Pato.

Je fonds devant cette photo d’un si craquant petit Boston! Un Boston qui n’est pas pour rien le fiston de Jazz. En effet, Jazz adopte exactement la même posture que son fils.
Un jour, d’ailleurs, j’étais assise sur un divan, Jazz dans cette posture sur mes genoux. Et Jazz était si décontracte et confiant dans cette posture, que je n’ai pas eu le réflexe de le retenir lorsqu’il s’est laissé tomber en arrière…
Bref, j’adore cette photo, comme je fonds devant notre Jazzou quand il se pose ainsi, et à bien d’autres occasions bien sûr!

Quatre mignons lutins havanais

Elton est lui un fiston d’Eole et de Jazz. Un fiston sportif, qui était en plein parcours vita avec sa maîtresse, lorsqu’elle a pris cette photo.
“Aide-moi, maman, c’est un peu haut pour moi!”

Quatre petits lutins havanais

Et puis, il y a la petite Hélys de bientôt 14 ans, qui au sortir de chez le vétérinaire, est tombée sur son fiston Pato. Ce n’est pas la première fois que ces deux chouchous se rencontrent à cet endroit. Et à chaque fois, la joie est au rendez-vous. L’espace d’un petit instant, bien sûr! Parce qu’Hélys est toujours très occupée avec toutes les odeurs qui l’environnent. Alors imaginez, au sortir de chez le véto, tous les copains qui ont laissé leur signature dans les environs! Il y a de quoi être occupée un bon moment!…

Ebène à la vie est belle

Ebène, à la vie est belle est née et à la vie est belle est restée.
Le 12 juillet 2022, Ebène “voyait le jour” à la vie est belle. Très vite, elle quittait sa maternité et rejoignait notre meute de Havanais adultes au sein de laquelle elle a évolué jusqu’alors.
Son évolution au fil de ces semaines a été tout à fait réjouissante, autant du point de vue de ses caractéristiques physiques que de sa personnalité.
Nous allons suivre la progression de cette joyeuse petite compagne, que nous espérons voir un jour devenir maman. Mais, une chose après l’autre; un pas à la fois. Pour le moment, Ebène profite de sa tendre enfance aux côtés de ses congénères, avec sa formidable énergie et sa joie de vivre contagieuse.
Ebène est l’une des filles d’Eole et d’Odilon. Et ses grands-parents maternels sont Hélys et Kenzo.

Ebène à la vie est belle

Instants

Quelques instants de cette journée en images : voilà ce que je vous propose aujourd’hui!

Ces instants ont bien entendu pour acteurs quelques membres de notre troupeau havanais. Aussi bien notre poupon du mois à la genèse de son existence, que la petite Hélys toujours si craquante. Et que notre petite Ondine douée en clowneries de toutes sortes. Sans oublier, évidemment, notre petite Mousse de presque quinze mois et ses tentatives plus ou moins fructueuses de jeux avec nos félins.

Et puis, la gent ailée n’est pas en reste, bien entendu! Ces petits voisins au gazouillis si charmant, aux coloris divers, à la légèreté magique.
Quelques instants volés aujourd’hui à ce joli couple de chardonnerets très intéressé par les graines de nos tournesols.

Et, malgré la grande sécheresse ambiante, dont les plantes souffrent énormément, quelques courges apparaissent au jardin. Certaines meurent très rapidement, et d’autres se battent pour vivre et prospérer.
Il y a aussi ces bourdons et abeilles, tellement chargés de pollen récolté dans les fleurs de nos hibiscus, qui attirent souvent mon attention. Instants “immortalisés” grâce à un joli bourdon très affairé.

Ces instants, en vidéo et en images, ça donne ceci :

Ebène, 19 jours, avec sa maman Eole

Quelques-uns de nos bichons

Aujourd’hui, je vous propose quelques-uns de nos bichons sous une forme quelque peu différente de celle à laquelle vous êtes habitués.
En effet, il y a bien une photo d’eux à la base, photo “artistiquement modifiée”.
Et vous allez voir, ils sont facilement reconnaissables, ces petits lutins, pour ceux qui les ont connus tout au moins!

Vous allez reconnaître certains de nos petits compagnons actuels. Mais aussi, ces chers petits amis qui ont été nos compagnons auparavant, et dont nous avons été contraints de lâcher la patte un funeste jour. Ils sont partis, emportant avec eux un morceau de notre coeur. Ce coeur que pourtant ils habitent toujours, pleinement. Contradictoire, inexplicable peut-être, et pourtant vrai!
Comment aimer celui qui n’est plus physiquement parmi nous? Je dirais que bien que non palpable, il reste là, tout de même, nous accompagnant au quotidien d’une certaine façon!

On ne va pas faire de devinette aujourd’hui. Je vais indiquer au-dessous de chaque photo quel est le petit compagnon représenté.
Je trouve chouette de réunir quelques-uns de ceux qui furent, et de ceux qui sont!

Quelques-uns de nos bichons présents et passés donc, en photo ci-dessous :

Mais qui est donc Mousse

Mais qui est donc Mousse???

C’est l’une des filles d’Opale et de Charlie. Et aussi la soeur de Pink, de Happy, de Gus, de Sky, de Skippy et de Honey.
C’est une belle petite Havanaise à la robe fauve-beige charbonné âgée de treize mois.
Je vais continuer de la décrire en appuyant mes propos par des images.

Mais qui est donc Mousse

Elle est une petite Havanaise pleine de vie et d’une agilité incroyable!

Comme sa maman Opale, elle adore l’eau!

Jouer avec ses compagnons de vie la remplit évidemment de joie. Sa rapidité et son agilité la font gagner toutes les courses-poursuites. Le reste de la meute n’essaie d’ailleurs même plus de ramener tel jouet en sa présence, ne sachant que trop bien qui atteindra l’objet convoité le premier.

Mousse éprouve une passion sans borne pour nos chats, avec lesquels elle voudrait jouer, de la même manière qu’elle joue avec ses congénères.
On dira qu’autant elle apprend peu à peu un semblant de douceur, autant nos félins s’adaptent à cette petite fripouillette si attachante.

Mousse aime également accueillir les petits congénères en visite chez nous, qu’elle adopte volontiers en petits potes de jeu.

Une petite chienne aérienne : voilà aussi ce qu’est Mousse! Mais difficile d’obtenir une image nette dans ces moments!

Et si Mousse est une petite chienne pleine d’une joyeuse énergie, elle sait aussi heureusement se poser et profiter de longues siestes aux côtés des siens.

Mais qui est donc Mousse

C’est l’été

C’est l’été! Internet me l’a confirmé : on entre aujourd’hui officiellement dans la saison estivale! 
L’été, synonyme de soleil, de lumière, de chaleur; de canicules, toujours plus souvent. Synonyme de longues soirées en plein air, de vacances au loin. De tant de bons fruits et légumes à récolter. De fleurs déployant toute leur splendeur et leurs suaves senteurs.

Et qu’en est-il de l’été à la vie est belle?

Pour nos félins qui supportent relativement bien la chaleur, l’été est la saison du plein air, d’interminables siestes entrecoupées par la poursuite d’un joli papillon semblant les narguer par son vol léger autour de leur truffe.

Nos jolis bichons quant à eux, n’apprécient vraiment cette saison que très tôt le matin et très tard le soir. Le reste du temps, c’est dans notre maisonnette, assombrie pour garder un minimum de semblant de fraîcheur, qu’ils passent leurs journées, avachis par ces températures qui restent parfois élevées même la nuit.
Une pataugeoire rafraîchissante au jardin, de l’eau fraîche giclée au moyen d’un vaporisateur. Un linge mouillé sur leur corps chaud, les dalles fraîches de notre corridor : voilà ce qui contribue à leur bien-être à cette saison. L’air brassé par un ventilateur les soulage aussi quelque peu. Et bien sûr, de l’eau à foison pour se désaltérer à longueur de journée.

Peut-on donc utiliser cette devise pour nos lutins : la vie est belle, c’est l’été!?
La vie est belle du premier janvier au trente et un décembre pour eux s’ils sont aimés! Mais je trouve qu’ils supportent mieux le froid de l’hiver que le chaud de l’été!
Quelques images sentant bon l’été pour agrémenter ces paroles!

Amitié entre chien et chats

C’est d’amitié entre chien et chats que j’aimerais vous “parler” aujourd’hui.
Et plus particulièrement de l’amitié entre notre crapouillette de petite Mousse et nos trois chats, Olive, Cerise et Corsaire.

Mousse est la cadette de nos Havanais âgée de treize mois. Elle a connu nos chats depuis sa naissance, et la réciproque.
Mousse entend par relation entre chien et chat, le fait de jouer ensemble.
Or, nos chats, habitués aux interactions avec nos chiens, n’ont pas été accoutumés à jouer avec eux, mais juste à recevoir de frénétiques bisous de leur part.
Mousse ne l’entend pas de cette oreille et compte bien convaincre nos félins que des jeux communs, c’est vraiment chouette! Et notre mistinguette a de la suite dans les idées.

A treize mois, Mousse a déjà fait du chemin avec nos chats, d’abord surpris voire effrayés par cette petite furie havanaise.

Aujourd’hui, Mousse a une relation différente avec chacun de nos chats.
Cerise, dix ans, à la robe noir-blanc, a vraiment appris à jouer avec Mousse. Et c’est joli de les voir interagir ainsi, alors que leurs codes sont bien différents. Elles semblent toutes les deux s’éclater dans ces moments de jeu.
Olive, la soeur de Cerise, interagit à présent également par le jeu avec Mousse, mais nettement moins souvent.
Corsaire quant à lui semble encore subir les assauts de cette petite chipie. Mais comme il est constamment en attente d’interaction, il les accepte tout de même.

Intéressant en tout cas de suivre l’évolution de ces relations entre espèces.

Une amitié entre chien et chats est donc assurément possible et peut prendre des formes diverses.
Mousse échange différemment avec nos chats que le reste de notre meute havanaise. Et nos félins semblent l’avoir intégré!

Mousse et Cerise :

Mousse, et Olive, dix ans, ci-dessous :

Et enfin, Mousse en interaction avec Corsaire :

Nos bichons aiment leur petit confort

Nos bichons aiment leur petit confort, c’est une certitude! Si vous en doutez ne serait-ce qu’un instant, regardez les photos ci-dessous pour vous en convaincre!

Quoi de mieux que le moelleux fauteuil de papi? Chanel ne dira pas le contraire, n’est-ce pas? Elle en use et en abuse pour le plus grand plaisir de papi qui lui cède même sa place! Merci, papi Michel!
Et puis, le confortable divan avec ses peaux de moutons et ses coussins n’est pas mal non plus! N’est-ce pas Chanel?!

Cooper quant à lui, apprécie de partager la pause-café de sa maîtresse à ses côtés, et de squatter la chaise de jardin semblant installée tout exprès pour lui.
Nos bichons aiment tout autant leur petit confort que le fait de prendre de la hauteur pour mieux observer leur environnement.

Nala elle aussi apprécie le confort de sa “couche”, alors que sa petite soeur cherche la fraîcheur des catelles. Eh oui, quand les températures estivales prennent l’ascenseur, alors la fraîcheur prend souvent le pas sur le confort.

Nos bichons aiment leur petit confort

Et je termine avec cette photo de notre cher Odilon qui associe fraîcheur à hauteur et à confort! La panacée quoi pour notre sacré chouette petit gaillard!

Nos bichons aiment leur petit confort

Nos bichons aiment leur petit confort! Ils aiment aussi tant, pour la plupart d’entre eux, se serrer tout contre nous. Alors, mon coeur se serre toujours un peu quand j’apprends que leur soirée, ils doivent la passer aux pieds de leur maître, parce que le douillet canapé leur est interdit! Agir ainsi c’est le droit de chacun! Mais c’est aussi se priver de si jolis moments de complicité avec ces chers petits compagnons dont la vie est si courte!…