Archives pour la catégorie Nos chiens individuellement

Nos Bichons Havanais peints

Nos Bichons Havanais peints!?
A la vie est belle, il y a nos Bichons Havanais en nature. Et de temps en temps, l’un de nos Havanais apparaît soudainement peint sur un bout de bois.
Et celui qui est à l’origine de ces oeuvres d’art, est celui qui a dit un jour que lorsqu’un chien franchirait la porte de notre demeure, il la quitterait. Donc, non seulement il cohabite avec une meute de Havanais – y compris la nuit dans sa chambre à coucher – mais en plus, il les peint!…
Il faut dire que son imagination artistique est très vaste. Et que parmi tous les thèmes peints, il aurait été surprenant que les petits compagnons de vie évoluant à la vie est belle, n’inspirent pas une fois ou l’autre l’artiste.
Melody, Hélys, Jazz, et Eole bébé sont donc venus s’ajouter aux Havanais nature de la vie est belle. Merci l’artiste!

Sa Majesté Jazz

Sa Majesté Jazz : c’est ainsi que  nous pourrions désigner notre grand seigneur havanais. Et son air noble ne vient que confirmer ce titre!
Jazz aimerait assurément être le maître incontesté de ces dames havanaises. Mais il doit apprendre à partager. Il n’est pas le seul maître en la demeure! Mister Odilon notamment est bien là, avec toute la fougue et la drôlerie de sa tendre jeunesse. Et cela n’est pas pour déplaire à ces dames. Le style est différent. Attrayant aussi!…
Pour en revenir à Sa Majesté Jazz, celui-ci (ou celle-ci s’il s’agit de Sa Majesté) atteindra ses neuf ans cette année. C’est un petit chien très câlin, qui passerait volontiers ses journées à se faire couvrir de caresses.
Les images à présent, joliment représentatives de l’acteur du jour!

Sa Majesté Jazz

Pas peu fier, notre grand seigneur!

Sa Majesté Jazz

“N’est-ce pas que je suis beau!…”

Sa Majesté Jazz

“T’oublie pas la friandise, maman! J’ai été sage pendant le peignage!”

Sa Majesté Jazz

“Bientôt finie, cette séance de photos!?”

Ils résident à la vie est belle de Neuchâtel

Ils résident à la vie est belle de Neuchâtel. Se prénomment Corsaire, Jazz, Mirage. Lutine, Cerise, Aïcha. Jade, Ondine, Odilon.
Ils aiment se prélasser sous les chaleureux rayons du soleil hivernal. Se laisser aller à de douces rêveries. Certains d’entre eux apprécient le doux massage du peigne dans leur fourrure.
Les rencontres cani-félines au jardin sont toujours des moments de plaisir. Le mouvement des queues havanaises en témoigne, ainsi que les postures félines.
Commentons les images ci-dessous, témoignant de quelques instants de cette belle journée de février.
Corsaire, ce félin majestueux, dans l’ombre et la lumière de cet après-midi :

Jazz, fraîchement peigné, attend la petite friandise méritée. Son regard le dit!
Et Mirage me scrute depuis sa hauteur! Que lire dans ce regard? En tout cas, c’est l’heure de sortir au jardin, un moment tant apprécié quand le soleil est de la partie!

Lutine et Cerise résident elles aussi à la vie est belle de Neuchâtel. Deux petites personnes très très craquantes aux belles robes bicolores!

Aïcha et Corsaire sont les petits personnages des deux photos ci-dessous. Des personnages desquels émane quelque chose de pas comparable, bien évidemment!
Demain, il y aura douze ans que notre chère petite Aïcha venait au monde. La seule de sa portée née à la Saint-Valentin. Une petite perle de grand prix, comme j’aime à le dire!
Il y a donc douze ans que naissait la toute première portée de la vie est belle. Notre chère Melody en était la maman, et cette portée était composée d’Artémis, d’Azur, d’Apollon, d’Aurore et d’Aïcha.
Corsaire, sur la seconde photo ci-dessous, a toute son attention fixée sur…son frère Mirage, probablement!

Odilon, Mirage, Jade et Ondine résident également à la vie est belle. Ces trois Havanais, Jade en tête, sont des grands amoureux de nos félins. Et en ce moment, c’est Mirage qui a le plus la cote, et recherche constamment la compagnie des chiens.
Sur la seconde photo, notre petite Cerise si touchante, fait du charme, étalée de tout son long sur la table de la cuisine!

Les amis ci-dessous ne résident pas directement à la vie est belle. Mais ils sont nos voisins, adorent se percher sur ce toit, et nous scruter de leur vertigineuse hauteur! Et moi aussi, les pieds au sol, j’aime les observer tout là-haut, et admirer parfois leur magnifique vol groupé!

 

Un petit bichon de bientôt huit mois

Un petit bichon de bientôt huit mois : c’est de notre Odilon qu’il s’agit!
A bientôt huit mois, Odilon a achevé sa croissance osseuse. Son poitrail va encore s’éclater; il va se muscler davantage. Mais grosso modo, il a atteint sa taille adulte.
Il a appris à lever sa patte bien bien haut quand il souhaite marquer son passage à tel ou tel endroit, entre autres à la suite des autres gars de sa meute.
il distingue très bien aussi les odeurs parfois alléchantes de ces dames, sur lesquelles il s’empresse évidemment d’apposer sa signature.
Son apparence est encore celle d’un gros bébé, mais au fil des mois, le p’tit gars a bien mûri, et fait preuve de discernement dans bien des domaines.
Le voici en images, avec sa bouille de gros nounous trop craquant :

Le regard d’Ondine

Le regard d’Ondine, j’aime l’observer, en particulier quand celle-ci nargue ses congénères.
Il suffit qu’elle ait un bout d’os, un bâton ou un quelconque jouet dans la gueule, pour qu’Ondine se mette à gambader joyeusement. Du coin de l’oeil, elle guette celui qui repérera ses cabrioles. Et alors, ses postures seront d’autant plus démonstratives de ses intentions, et son regard toujours plus espiègle.

En images, ça donne ceci :

Ondine, une petite bonne femme malicieuse, et si attachante par sa joie de vivre et sa gentillesse.
Le regard d’Ondine peut aussi se faire de velours. Mais la petite flamme qui pétille dans ce regard est toujours là, exprimant l’espièglerie de cette si chouette petite compagne de vie.

Nos jeunets havanais aujourd’hui

Nos jeunets havanais

Eole, fille d’Hélys et de Kenzo

Nos jeunets havanais aujourd’hui, en extérieur, en photo ci-dessous, et ci-dessus!

Il s’agit bien sûr de notre trio de choc composé d’Odilon, sept mois; de sa super pote Ondine, fille de Lutine-Kenzo, âgée d’un an et demi; et d’Eole, trois ans et demi, fille d’Hélys-Kenzo.

Un trio plein de vigueur et de joie de vivre, qui ne peut que donner le sourire à celui qui les voit évoluer à la vitesse d’un éclair.

Un trio de petits cochons aussi, attirés de loin par toutes les odeurs les plus repoussantes possibles pour un nez humain.

Nos jeunets havanais sont aussi, comme tant d’autres de leur race, des petits chiens d’une très grande sensibilité, aimant par dessus tout faire plaisir à leurs maîtres.

Nos jeunets havanais sont des petits coeurs sur pattes d’une gentillesse sans borne!

Odilon, sept mois

Ondine, fille de Lutine et de Kenzo, 1 an et demi

Eole, trois ans et demi, fille d’Hélys et de Kenzo

Odilon, petit charmeur au grand coeur

Ondine, en posture “viens jouer avec moi”

Eole, petite douceur sur pattes

Un Bichon Havanais au regard doux

Un Bichon Havanais au regard doux : voilà, entre autres, ce qu’est notre Jazz.
Mais à part ça? A part ça, Jazz est un solide et puissant gaillard immensément câlin. Et les caresses, il sait les demander. Il pourrait par contre mettre davantage de douceur dans ses demandes…
Jazz est aussi très possessif quant à son harem. Gare à celui qui s’approche de trop près de celui-ci, s’il est des chiennes en chaleur!
A huit ans, Jazz est toujours très joueur. Il adore les chiots et semble parfois se faire un plaisir de les impressionner. Mais s’il est grand en taille, Jazz est un bébé dans sa belle tête.

Regardons-le à présent en images, plutôt que de le décrire en mots! Des images qui ne viennent que confirmer que Jazz est un Bichon Havanais au regard doux!

Odilon découvre la neige

Odilon découvre la neige à sept mois moins une semaine.
Comment qualifier la manière dont Odilon a fait cette découverte? On pourrait la décrire comme enthousiasmante, pour ne pas dire plus! La neige a été comme un aimant pour ce petit miston, qui aurait volontiers passé cette journée dehors.
Le froid et l’humidité de ce nouvel élément ne l’ont surtout pas empêché de s’y étendre de toute sa longueur. Et je crois que notre petit gaillard a dû parcourir des kilomètres au jardin aujourd’hui, à force de courir interminablement dans tous les sens sur cette neige aussi froide que détrempée.
Je n’ai encore rencontré aucun Havanais n’appréciant pas la neige. C’est un élément qui les fait exprimer trop joliment leur joie de vivre, quel que soit leur âge.
Et si cet après-midi, la neige s’est mise à fondre, détrempant ainsi la terre du jardin, il n’y a que les humains que cela a indisposés… Ces pauvres humains tellement préoccupés par l’hygiène et la propreté, notions totalement incompréhensibles et inconnues de nos chers petits amis havanais!… Les bienheureux! La vie est si courte; la leur en particulier! Bien normal d’en profiter sans retenue, non!?

Et une fois le petit prince sec et coiffé, le voilà qui présente sa petite beauté. Avant de replonger avec son énergie de joyeux gamin dans cet attrayante mixture de neige et de terre!

Nos précieux petits mistons havanais

Nos précieux petits mistons havanais à la vie est belle aujourd’hui…

J’aime les regards de ce joli trio composé d’Aïcha, onze ans et demi, Eole, trois ans et demi, et Ondine, un an et demi.
Et cette photo me permet de relever la différence entre un Havanais gris (et blanc) comme Aïcha, et un Havanais (beige) charbonné comme Eole.
Une robe grise, ou une robe beige charbonnée, ce n’est pas du tout pareil.

Instant de jeu, entre Jazz, huit ans, et Ondine, un an et demi. Alors qu’Odilon, à l’arrière, ne semble pas dans le coup!? Ou peut-être, Jazz lui aurait-il volé la vedette auprès d’Ondine!? Allez savoir…

Quand Aline vient nous trouver, alors, c’est la fête à la maison. Chaque chien lui exprime sa joie à sa manière. La photo ci-dessous d’Aline en pleine conversation avec Lutine qui a tant de choses à lui raconter est juste trop belle!

Poursuivons avec quelques portraits de nos précieux petits mistons havanais!
Aïcha, née le jour de la Saint-Valentin, fille de Melody et de Marcello, âgée d’onze ans et demi. Ma petite perle de grand prix!…
Jazz, gros poupon câlin, tellement avide de caresses et besogneux de présence humaine…
Et Ondine, petite boule de joie, de douceur et d’affection : une tellement chouette petite compagne!

Poursuivons avec Hélys, dont nous fêterons les dix ans demain. Elle est la maman d’Eole et de nombre d’autres petit lutins confiés aux bons soins de leurs familles adoptives.
Hélys, notre joyeuse petite crapouillette, toujours prête à s’amuser avec moult bruitages, à provoquer ses compagnons de meute, pour ensuite se soumettre à eux.
Vous, les fidèles lecteurs de ce blog, ne pouvez que connaître la passion de Jade pour les chats, pour Mirage en particulier. Voici donc Jade et Mirage en pleines confidences!
Et notre chère petite Lutine, si attachante et touchante! Maman des chiots de notre dernière portée de septembre; maman d’Ondine également. Lutine, petite-fille de Melody et de Gauguin. Peut-être Lutine a-t-elle hérité de la délicatesse particulière de son grand-papa Gauguin!? Elle est en tout cas une petite chienne qui me touche tout spécialement à chaque fois qu’elle m’approche!

Des bichons havanais à la sieste

Des bichons havanais à la sieste, ça peut donner quelque chose comme ça :

Ci-dessus, c’est le petit Bubbles qui se love dans toutes les postures possibles, dans les tendres bras invisibles de ce cher Morphée! Bubbles a trois mois et est l’un des fils de Lutine et de Jazz.

Ci-dessous, c’est aussi une petite Havanaise bicolore blanche et noire, Tiss, âgée de dix mois, qui semble dire, après une belle balade par un froid tout hivernal, “qu’on est bien, bien au chaud à la maison, dans un petit lit si douillet!”. Tiss est l’une des filles d’Opale et de Jazz.

Poursuivons avec Opale, la maman de Tiss, qui a fait du divan et ses coussins, son petit lit douillet, sur lequel elle semble être en position de bien-être évident!

Et puis, finalement, contemplons le petit Pepsi, frère de Bubbles, qui après une belle balade faite entre autres de roulades dans les feuilles mortes, est littéralement tombé de fatigue dans un sommeil peut-être aussi profond qu’inconfortable.