Archives pour la catégorie Nos chiens individuellement

Odilon découvre la neige

Odilon découvre la neige à sept mois moins une semaine.
Comment qualifier la manière dont Odilon a fait cette découverte? On pourrait la décrire comme enthousiasmante, pour ne pas dire plus! La neige a été comme un aimant pour ce petit miston, qui aurait volontiers passé cette journée dehors.
Le froid et l’humidité de ce nouvel élément ne l’ont surtout pas empêché de s’y étendre de toute sa longueur. Et je crois que notre petit gaillard a dû parcourir des kilomètres au jardin aujourd’hui, à force de courir interminablement dans tous les sens sur cette neige aussi froide que détrempée.
Je n’ai encore rencontré aucun Havanais n’appréciant pas la neige. C’est un élément qui les fait exprimer trop joliment leur joie de vivre, quel que soit leur âge.
Et si cet après-midi, la neige s’est mise à fondre, détrempant ainsi la terre du jardin, il n’y a que les humains que cela a indisposés… Ces pauvres humains tellement préoccupés par l’hygiène et la propreté, notions totalement incompréhensibles et inconnues de nos chers petits amis havanais!… Les bienheureux! La vie est si courte; la leur en particulier! Bien normal d’en profiter sans retenue, non!?

Et une fois le petit prince sec et coiffé, le voilà qui présente sa petite beauté. Avant de replonger avec son énergie de joyeux gamin dans cet attrayante mixture de neige et de terre!

Nos précieux petits mistons havanais

Nos précieux petits mistons havanais à la vie est belle aujourd’hui…

J’aime les regards de ce joli trio composé d’Aïcha, onze ans et demi, Eole, trois ans et demi, et Ondine, un an et demi.
Et cette photo me permet de relever la différence entre un Havanais gris (et blanc) comme Aïcha, et un Havanais (beige) charbonné comme Eole.
Une robe grise, ou une robe beige charbonnée, ce n’est pas du tout pareil.

Instant de jeu, entre Jazz, huit ans, et Ondine, un an et demi. Alors qu’Odilon, à l’arrière, ne semble pas dans le coup!? Ou peut-être, Jazz lui aurait-il volé la vedette auprès d’Ondine!? Allez savoir…

Quand Aline vient nous trouver, alors, c’est la fête à la maison. Chaque chien lui exprime sa joie à sa manière. La photo ci-dessous d’Aline en pleine conversation avec Lutine qui a tant de choses à lui raconter est juste trop belle!

Poursuivons avec quelques portraits de nos précieux petits mistons havanais!
Aïcha, née le jour de la Saint-Valentin, fille de Melody et de Marcello, âgée d’onze ans et demi. Ma petite perle de grand prix!…
Jazz, gros poupon câlin, tellement avide de caresses et besogneux de présence humaine…
Et Ondine, petite boule de joie, de douceur et d’affection : une tellement chouette petite compagne!

Poursuivons avec Hélys, dont nous fêterons les dix ans demain. Elle est la maman d’Eole et de nombre d’autres petit lutins confiés aux bons soins de leurs familles adoptives.
Hélys, notre joyeuse petite crapouillette, toujours prête à s’amuser avec moult bruitages, à provoquer ses compagnons de meute, pour ensuite se soumettre à eux.
Vous, les fidèles lecteurs de ce blog, ne pouvez que connaître la passion de Jade pour les chats, pour Mirage en particulier. Voici donc Jade et Mirage en pleines confidences!
Et notre chère petite Lutine, si attachante et touchante! Maman des chiots de notre dernière portée de septembre; maman d’Ondine également. Lutine, petite-fille de Melody et de Gauguin. Peut-être Lutine a-t-elle hérité de la délicatesse particulière de son grand-papa Gauguin!? Elle est en tout cas une petite chienne qui me touche tout spécialement à chaque fois qu’elle m’approche!

Des bichons havanais à la sieste

Des bichons havanais à la sieste, ça peut donner quelque chose comme ça :

Ci-dessus, c’est le petit Bubbles qui se love dans toutes les postures possibles, dans les tendres bras invisibles de ce cher Morphée! Bubbles a trois mois et est l’un des fils de Lutine et de Jazz.

Ci-dessous, c’est aussi une petite Havanaise bicolore blanche et noire, Tiss, âgée de dix mois, qui semble dire, après une belle balade par un froid tout hivernal, “qu’on est bien, bien au chaud à la maison, dans un petit lit si douillet!”. Tiss est l’une des filles d’Opale et de Jazz.

Poursuivons avec Opale, la maman de Tiss, qui a fait du divan et ses coussins, son petit lit douillet, sur lequel elle semble être en position de bien-être évident!

Et puis, finalement, contemplons le petit Pepsi, frère de Bubbles, qui après une belle balade faite entre autres de roulades dans les feuilles mortes, est littéralement tombé de fatigue dans un sommeil peut-être aussi profond qu’inconfortable.

Jade et les chats

Jade et les chats : c’est l’histoire d’une grande amitié!
Depuis toujours, Jade a eu un faible tout particulier pour nos chats. Et depuis que Corsaire et Mirage sont parmi nous, c’est  à eux que Jade voue sa plus grande admiration.
Ainsi, sitôt au jardin, Jade n’a de cesse que de voir ses deux grands amis. Elle se précipite donc vers leur chattière, impatiente de les voir apparaître.
En général, c’est Mirage qui vient le premier à sa rencontre…

L’impatience de Jade fait que sa douceur est parfois mise de côté au profit de son affection démonstrative… Mais voyons de plus près de quelle manière elle aborde ce félin si collaborant :

Le prendrait-elle peut-être pour son chiot? En tout cas, c’est bien à récurer ses oreilles qu’elle s’affaire, et ce, le plus consciencieusement possible. Et Mirage quant à lui ne semble guère indisposé. Bien au contraire!
Mais attention, du renfort arrive en la personne d’Eole, elle aussi toute disposée à entourer ce cher félin de ses bons soins…

Un peu envahissants, tout de même, ces bichons, n’est-ce pas, Mirage?…
Et quand Mirage passe son chemin, Corsaire n’est pas moins attendu par cette chère Jade chocolatée qui a de la suite dans les idées.

Le voilà, l’ami Corsaire, si impatiemment attendu! Et à en juger par la photo ci-dessous, Jade n’a pas la même interaction avec Corsaire qu’avec Mirage. En effet, c’est un bout d’écorce tenu entre ses quenottes, que Jade offre généreusement à l’ami Corsaire!?… Sacrée Jade!!!…

Un amour de petit bichon havanais

Un amour de petit bichon havanais : voilà ce qu’est notre petite Ondine de presque un an et demi!
Une petite Havanaise pleine de joie de vivre, d’élans de gentillesse démonstrative, d’agile vivacité, de grande sensibilité!

Ondine est née le 26 juin 2017. Sa maman est Lutine. Son papa Kenzo. Ondine est aussi la petite-fille de Babilou née à la vie est belle, et l’arrière-petite-fille de Melody et de Gauguin.
Fauve charbonné à la naissance, Ondine s’est bien éclaircie au fil des mois. Et sa robe va continuer sa métamorphose en couleurs toute sa vie durant, le poil du Havanais poussant durant toute son existence.

Cet amour de petit bichon havanais est une grande complice de sa demi-soeur Eole. Mais aussi de sa maman Lutine, et du petit Odilon. Une fine équipe qui n’en finit pas de s’éclater ensemble dans une ambiance toujours joviale.

Ci-dessous, une démonstration en images de l’évolution de notre petite Ondine, tant en couleurs qu’en construction.

Ondine âgée d’une dizaine de jours

Ondine à deux mois et demi

Six mois de vie pour notre petite Ondine

Ondine aujourd’hui, à un an et demi

Lutine sans ses bébés

Lutine sans ses bébés réapprend la vie autrement.
En effet, une vie avec ou sans bébés est bien différente pour nos petites mamans. Déjà durant leur gestation, les mamans deviennent moins joueuses, protégeant leur progéniture intra-utérine des chocs qu’elle pourrait subir. Puis, une fois les bébés là, les mamans leur consacrent quasi tout leur temps, toute leur énergie.
C’est ainsi que Lutine a passé deux mois et demi auprès de ses rejetons, s’accordant quelques sorties quotidiennes avec la meute des adultes de temps en temps, et retrouvant bien vite ses précieux bambins.
Lutine a allaité, assuré l’hygiène de ses petits, les a stimulés, a veillé sur eux attentivement. Au-travers des jeux, elle leur a appris la soumission, posture si importante à savoir adopter plus tard face à un danger. Et durant tout ce temps, elle leur a témoigné une touchante tendresse maternelle.
Et voilà que soudain, Lutine a vu son Bubbles la quitter. Easy aussi a disparu. Suivie de Milo et de Pepsi.
Lutine est d’abord allée souvent à la maternité contrôler que vraiment, ces petits dont elle avait pris un tel soin, n’étaient plus là. Puis, au fil des jours, elle a progressivement réintégré sa vie d’avant, cette vie joyeuse et insouciante de jeux sans fin et de siestes délicieuses en si bonne compagnie. Il lui a fallu refaire sa place, puisqu’entre temps, Odilon s’était un peu accaparé la petite Ondine, sa petite fille chérie. Elle y est parvenue sans peine, adoptant par la même occasion Odilon comme l’un de ses nouveaux potes. Et puis, les retrouvailles entre deux amis de toujours, Mookie et Lutine, ont été belles. Mookie sans Lutine, c’est un peu triste. Et Mookie, durant les maternités de Lutine, vit souvent un peu entre parenthèses, parce que sa Lutine, c’est quelqu’un, quelqu’un d’irremplaçable!

Lutine et son cher Mookie

Lutine sans ses bébés

Lutine retrouve sa petite fille chérie, Ondine

Patte dans la main fidèlement

“Patte dans la main fidèlement, jusqu’au bout nous cheminerons!”

C’est ainsi que s’achevait le poème composé pour Melody il y a de cela nombre d’années. Elle était alors toute jeunette, pétillante de vie, débordante d’amour.

Nous avons avancé unies, tout au long des années, partageant chaque moment patte dans la main, fidèlement. Nos moments de séparation ont toujours été brefs, et la joie des retrouvailles intense. Et ce, jusqu’au bout du chemin…

Le bout du chemin…

Notre pétillante petite Melody, si pleine de vie et d’amour, est parvenue au bout de son chemin, de ce chemin que nous parcourions ensemble, fidèlement. Sa patte a lâché notre main. Cette patte, symbole de tant de tendresse, d’amour, de fidélité, d’authenticité… il nous a fallu la lâcher aussi.

Le poème dédié à Melody débutait ainsi :

“Toi, mon unique Melody,
Petit chien fidèle, soumis,
au regard rempli de mots,
si bien exprimés, si beaux!”

Melody, petit personnage unique entre tous, avec lequel nous avons écrit les premières pages du livre de la vie est belle.

Melody, au regard si tendre, si expressif, si vrai, si plein de jolis mots !

Melody, fidèle compagne de chacun des membres de notre meute, de sa meute.

Melody, merveilleuse maman de tant de précieux petits lutins !

« Melody ! Comment continuer de remplir les pages de la vie est belle sans toi ? Toi avec qui tout a commencé ?  Toi qui a été en quelque sorte l’âme de la vie est belle !»…

Il y a un peu de Melody dans Aïcha, dans Barbie, dans Mookie, ses enfants vivant auprès de nous.
Il y a un peu de Melody dans Lutine, sa petite-fille, dans Ondine, son arrière-petite-fille, vivant toutes deux à la vie est belle.
D’une certaine manière, Melody continue de vivre dans sa descendance, même si aucun de ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants ne seront jamais notre petite Melody d’amour.

Un immense MERCI à notre chère Melody de tout ce qu’elle nous a donné de sa personne tout au long des années partagées patte dans la main fidèlement !

Odilon prend ses marques à la vie est belle

Odilon prend ses marques à la vie est belle. Sa vie est bien sûr différente de ce qu’elle était au domaine des Siradaes, mais à observer ce petit lutin, on se dit que sa vie continue d’être belle.
Sa joie de vivre démonstrative, ses cris de gaieté, ses jeux, en solitaire ou à plusieurs, ses courses folles à travers la maison (il fait beaucoup trop chaud pour s’amuser dehors!!!), sont une belle démonstration de son bonheur du moment.
Pas très étonnant qu’Odilon ait trouvé en Ondine une super pote de jeux : après lui, c’est la plus jeune et la plus gamine de notre meute.

Ci-dessous un portrait de notre craquant petit prince. Un montage-photos de moments de jeux entre Ondine et Odilon. Et une petite vidéo de nos deux cadets en mouvement.

Odilon est son nom

Odilon est son nom.
Il est né le 23 mai 2018. Sa maman, c’est “Jo”. Son papa, c’est Légo. Ses frères et soeur : Orféo, Oréo et Ofélia.
Sa meute d’origine est composée de bichons havanais et de bergers blancs suisses. L’élevage où il est né : l’élevage du domaine des Siradaes.
Après avoir profité de sa maman, de sa grand-maman, de ses frères et soeur; des sextuplés bergers blancs du même âge que lui, de leur maman Louise, et des autres bergers blancs de la meute, Odilon a quitté ce magnifique nid d’amour pour venir nous rejoindre à la vie est belle.
Très à l’aise, ce petit bonheur sur pattes a été intégré au sein de la meute de la vie est belle sans souci aucun.
Un très chaleureux MERCI à son éleveuse Isabelle Brovelli, de nous avoir confié cette précieuse petite personne havanaise, que nous nous réjouissons beaucoup de chérir, et de voir évoluer au fil du temps!

Le ciel, la piscine, les fleurs, les chats

Le ciel, la piscine, les fleurs, les chats : voilà un peu de l’environnement de nos petits lutins. Un environnement qu’ils connaissent bien, dans lequel ils se sentent en sécurité. Un environnement aussi qui, dans notre quartier, est plutôt bruyant. Mais quand le bruit est une norme quotidienne, il peut lui aussi être rassurant, malgré qu’à la base il représente une nuisance sonore.

Le ciel, de quelque couleur qu’il soit, et malgré la hauteur des immeubles qui nous entourent, est toujours présent, fidèle au rendez-vous, jamais identique. Nous parlant toujours d’infini. Habité de moineaux, de pigeons, d’hirondelles, de goélands, d’insectes de toutes sortes, de polluants avions aussi, il attire facilement le regard de nos petits lutins.
Ci-dessous, on voit Hélys, la truffe levée vers le ciel, humant une odeur, inexistante pour mon piètre odorat.

La piscine fait elle aussi partie de l’environnement de nos lutins à la belle saison. Si quelques-uns d’entre eux l’utilisent effectivement pour ce à quoi elle est destinée, elle est un abreuvoir pour la majorité d’entre eux, dont la gent féline.

Si les fleurs font bel et bien partie de l’environnement de nos chers Havanais, ces derniers sont néanmoins plus attirés par la gent ailée qui les butine, que par les fleurs elles-mêmes.

Les chats font non seulement partie  de l’environnement de nos Bichons Havanais, mais ils ont aussi conquis le coeur de la majorité d’entre eux. Preuve en est l’enthousiasme quasi délirant avec lequel nos Bichons accueillent chacune de leurs apparitions.

On achève cet article avec trois portraits de nos cadette Ondine, fille de Lutine et de Kenzo.