Archives de catégorie : Nos chiens individuellement

Eole et ses amis félins

Eole et ses amis félins : on pourrait écrire un joli poème sur ce thème-là!
En effet, Eole – comme sa maman Hélys du reste – est passionnée par les félins.
Petite chienne douce et soumise, Eole perd toute sa réserve lorsqu’elle rencontre un ou l’autre de ses quatre amis félins. Elle se transforme alors en petite chienne téméraire, fougueuse, folle d’amitié en définitive, pour ces êtres si tolérants que sont nos chats.
C’est avec force “léchouilles” bien marquées qu’Eole exprime à ses amis combien elle les apprécie.
Et comment s’arrêter de démontrer son amour, lorsqu’on est un petit bichon si aimant et démonstratif!?…
Du côté des félins, on recherche volontiers ces démonstrations d’amitié. Et lorsqu’on arrive à saturation, on quitte gentiment les lieux pour vaquer à d’autres occupations.
Une petite vidéo ci-dessous d’Eole avec Olive. Et une belle photo de Corsaire et Eole.

Chat et chien

Nos petits compagnons canins et félins

Nos petits compagnons canins et félins, ailés et végétaux : voilà ce que je vous propose en images aujourd’hui. Des photos qui ont toutes été prises à la vie est belle.

Nul besoin, je crois, de vous présenter nos compagnons canins avec leurs jolies robes havanaises des plus variées. De l’aînée à la cadette, chacun a son charme bien à lui. Aucun n’est comparable à un autre, même quand des liens de parenté sont bien là.

Nos compagnons félins, eux, sont au nombre de quatre. Il y a les deux soeurs, Olive et Cerise; et les deux frères, Corsaire et Mirage. Vous pouvez les voir les quatre réunis sur un montage-photos ci-dessous.

Nos petits compagnons ailés et végétaux quant à eux, nous ravissent par leurs sons, leur légèreté, leur vie trépidante pour les premiers. Leurs couleurs, leurs odeurs parfois, leurs formes, leur diversité infinie pour les seconds.

Notre petit coin de paradis

Notre petit coin de paradis à la vie est belle pourrait être vu comme un fond de vallée. Et les versants de cette vallée seraient constitués de blocs de béton… Les blocs de béton étant bien sûr les nombreux immeubles entourant notre petite propriété.
Bien que j’abhorre le béton, notre petit coin de paradis n’en est pas pour autant moins un. Peu importe en effet l’esthétique des versants de cette vallée, le fond de la vallée étant si verdoyant et plein de vie. Sapin et tilleul s’élèvent fièrement dans le ciel, abritant sur leurs ailes nombre de petits trésors ailés. Des fleurs aux diverses couleurs et senteurs s’épanouissent au soleil printanier. Et bien sûr que la vie est belle n’existerait pas sans ses guillerets petits lutins qui l’animent de leurs joyeuses gambades. Sans nos fiers félins, tantôt flegmatiques, tantôt rapides comme l’éclair, notre petit coin de paradis ne serait pas au complet non plus. Sans parler de leurs tendres interactions avec nos lutins si démonstratifs.
Notre petit coin de paradis en images, ça donne ceci! Je vous y invite, par images interposées. En effet, semi-confinement oblige, on n’accueille pas de visiteurs à la vie est belle par météo de coronavirus.

Notre coin de paradis à la vie est belle
Au fond de notre vallée…

Que de gentillesse

Que de gentillesse on peut lire dans les yeux de ce charmant petit lutin!
Ce charmant petit lutin, c’est Odilon! Et je trouve que les deux photos ci-dessous sont si joliment représentatives de la gentillesse de ce petit chien!
De la gentillesse et bien sûr, un océan d’amour! Cet amour inconditionnel que nos petits compagnons havanais savent si bien nous témoigner!
Mais revenons à sa gentillesse : il est si gentil, ce petit Odilon, qu’il est parfois très permissif. Avec nos chiots notamment, qu’il préfère parfois éviter que remettre en place, quand ils “s’acharnent tous ensemble sur lui”!
Et gentillesse va de pair avec sensibilité. Cette sensibilité extrême dont nos Havanais sont doués. Parfois, quand je lui demande quelque chose, Odilon ne réagit qu’au bout d’un petit temps de “réflexion”. Et quand il accède à ma demande, il le fait lentement. Histoire de me démontrer “J’en n’ai pas envie, mais je ne veux pas te peiner, alors je le fais quand même”.

Ils vivent à la vie est belle

Ils vivent à la vie est belle, sous le toit de notre humble demeure. Ils nous accompagnent au quotidien, assistent à chacun de nos faits et gestes. Ils dorment dans notre chambre à coucher. Quoi de plus normal? Ainsi, si l’un d’eux est indisposé pour une quelconque raison, il nous le fait savoir et nous pouvons intervenir. Ils gambadent dans notre jardin qui, en définitive, est davantage le leur que le nôtre. Bref, ils partagent chaque instant de nos vies. En vrais petits bichons, ils ont besoin de notre présence, cette présence de “leur humain” qui leur est si indispensable. Alors, si absence il y a, elle est toujours de courte durée, par respect pour leur personnalité, pour leur spécificité de petits chiens de compagnie. Nul besoin de règlement pour qu’il en soit ainsi. Juste du respect des besoins de l’être vivant dépendant de nous, et bien sûr, de l’amour.
Ci-dessous, quelques photos de nos petits protégés à la vie est belle.

Quelques portraits de nos Havanais

Quelques portraits de nos Havanais, pris sur le vif. Portraits en images, et aussi en mots.

Eole, fille d’Hélys et de Kenzo, à la robe beige et fauve charbonné. Petite Havanaise pleine de douceur, de sensibilité et de gentillesse. Eole adore jouer avec Ondine et Odilon, ses super potes. L’une de ses spécialités, c’est de nettoyer les yeux de ses congénères, qui n’acceptent pas forcément ce service de bonne grâce. Son petit surnom : Eolita!

Notre belle Opale à la robe chocolat foncé et blanc est une petite Havanaise très câline et calme. En-dehors de ses jeux avec ses bambins, Opale n’est pas joueuse, sauf si de bonnes petites friandises font partie du jeu. Alors là, oui, on découvre une petite chienne très vive, joueuse et réactive. En effet, Opale adore manger et aurait assurément d’autres mensurations si elle pouvait donner libre cours à son appétit vorace.
Son surnom? Opaline câline!

Jazz, ma grande glue, au regard d’amoureux transi!
Si cela était possible, Jazz passerait toutes ses journées dans mes bras à se faire cajoler.
Jazz est aussi très amoureux des jolies Havanaises qui l’entourent, et les partager avec un autre, est assurément difficile à envisager pour lui.
Son petit surnom : Jazzou.

Ondine, également dite Didine, ou encore Didounette.
Ondine est une petite boule de joie pleine de vivacité, de joie de vivre, et très tendre à ses heures aussi. Elle est très joueuse, et ses meilleurs potes sont bien sûr Odilon et Eole.
Ondine a Lutine pour maman (dont elle est restée très proche) et Kenzo pour papa.
Sa robe, crème et fauve charbonné à ses débuts, a gardé ses charbonnures essentiellement aux oreilles.

Voilà pour ces quelques portraits de nos Havanais. D’autres devraient suivre!

Notre cher Odilon

Notre cher Odilon : parlons un peu de ce chouette petit Havanais devenu papa depuis peu.
J’ai choisi quatre photos récentes représentant bien ce petit personnage.
Voici la première d’entre elles :

Odilon, bichon havanais vivant à la vie est belle

Odilon adore ramener les objets qu’on lui lance. Et, dans les moments de jeux, il est d’une rapidité et d’une agilité jamais vues chez nos Havanais. Il vole plus qu’il ne court, y compris lorsqu’il descend des marches d’escalier. Je me demande d’ailleurs parfois comment il est possible qu’il soit encore entier, ce p’tit gars!…

La deuxième photo est une incontournable, si l’on parle d’Odilon :

Odilon, bichon havanais vivant à la vie est belle

Impossible en effet de parler d’Odilon sans parler d’Ondine, son grand amour!
Odilon et Ondine vivent depuis l’arrivée de ce p’tit lutin, une complicité très belle à observer. Et si Odilon s’est rapproché d’Opale depuis ses dernières chaleurs, Ondine n’en demeure pas moins sa favorite.

La troisième image nous parle de la petite “glue” Odilon. En effet, ce p’tit gars, comme tout Havanais qui se respecte, a besoin de notre présence, et ne subit qu’avec peine nos très courtes absences. Et j’aimerais ajouter à cela la chose suivante : ce n’est pas parce qu’un Havanais ne détruit pas et ne vocalise pas durant les absences de ses maîtres, qu’il vit bien celles-ci.

Odilon, bichon havanais vivant à la vie est belle
“Maman, maman, tu vas où??? Prends-moi avec toi!…”

La quatrième et dernière photo de notre cher Odilon représente ce p’tit gars avec toute sa candeur, sa gentillesse, son attachement de petit chien à la fidélité sans faille à l’égard de ses maîtres.

Bichon Havanais vivant à la vie est belle
“N’est-ce pas que j’ai une bouille à croquer!…”


Deux petits coeurs sur pattes

Deux petits coeurs sur pattes : je trouve que cela définit bien ce fiston et sa maman.
Ils se ressemblent non seulement physiquement, mais aussi dans leur comportement, si doux, tendre et bienveillant.
De qui s’agit-il? Il s’agit de fiston Kiwi et de maman Eole.
Ces deux petits coeurs sur pattes diffusent du bonheur partout où leurs petites pattes les amènent.

Nos deux petits amoureux

Nos deux petits amoureux sont aussi les cadets de notre meute.
Il s’agit bien sûr d’Ondine et d’Odilon : Ondine, fille de Lutine-Kenzo, qui va fêter ses deux ans. Et Odilon de l’élevage du domaine des Siradaes, qui vient de fêter son année révolue.
Odilon est fou de sa petite Ondine. Et cette dernière accepte bien volontiers les démonstrations de sa flamme.
Mais nos deux petits amoureux ne sont pas que des petits amoureux. Ils sont également de super complices, des potes de jeux infatigables, et les meilleurs amis du monde.
Présentons-les en images, d’abord individuellement, puis ensemble. Leur proximité et leur complicité est parlante, même sans mots!

Et voilà notre petit couple d’amoureux en interaction dans diverses situations :

Un sacré petit gaillard

Un sacré petit gaillard, que notre Odilon!
Âgé de presque onze mois, ce petit lutin havanais est plein de relief! Pas de monotonie possible avec lui!
Plein d’une joyeuse vitalité, ce sacré petit gaillard est aussi avide de câlins.
Sa voix de Castafiore est toujours d’actualité! Qui aurait cru que le volume de la voix de Jazz puisse être dépassé, avant l’arrivée d’Odilon?…
Quant à ses attirances gustatives, on dira simplement qu’elles sont souvent à mille lieues des miennes. Mais mon sacré petit gaillard est sensible, et renonce parfois à déplaire à maman Isa.
Pour Jazz, Odilon est parfois un pote de jeux et parfois un rival. Un rival qui n’hésite pas à apposer sa signature partout où il estime justifié de le faire!
Physiquement, Odilon est devenu un magnifique Havanais, solide et bien proportionné.
Si ses super potes Eole et Ondine sont momentanément occupées par leurs bambins, Odilon s’est trouvé d’autres compagnons de jeux au sein de la meute, pour le plus grand plaisir de chacun.