Archives pour la catégorie Divers

Le Havanais originaire de Cuba?

Le Havanais originaire de Cuba? Les origines du Havanais étant incertaines, inutile de s’étendre sur ce sujet. Il est bien assez d’écrits à ce propos.
Ce qu’il est possible d’affirmer, par contre, quand on possède une meute de Havanais de diverses lignées, c’est que le Havanais supporte mal la chaleur. Et que s’il a vécu à Cuba avec le climat tropical qui est le sien, alors il a dû se terrer dans les sous-sols des maisons pour supporter la saison chaude.
D’autre part, si la peau du Havanais ne doit d’aucune manière entrer en contact avec le soleil – autrement dit, si le poil du Havanais ne doit pas être raccourci de manière à exposer sa peau au soleil – je puis affirmer, ayant des Havanais au poil naturellement long, et d’autres dont le poil est raccourci, que la longue toison du Havanais ne l’isole pas du chaud, mais le fait bien au contraire d’autant plus souffrir de la chaleur. La réalité que j’ai sous les yeux démontre que mes Havanais dont le poil est raccourci souffrent moins de la chaleur que ceux dont le poil est laissé long.
Comment rafraîchir un Havanais autrement qu’en lui raccourcissant le poil? Notamment en le mouillant, tout en faisant attention de ne pas mettre ses coussinets mouillés en contact avec un sol chaud. L’utilisation d’un ventilateur à l’intérieur peut également être une aide. Il existe également des tapis rafraîchissants : encore faut-il que nos petits compagnons choisissent de s’y installer. Des couches rafraîchissantes pour chiens existent également, ainsi que des vêtements destinés à faire baisser leur température corporelle.
Et, ce qui est primordial, c’est d’éviter toute sortie en journée quand il fait chaud : tôt le matin et en fin de soirée sont alors les moments les plus favorables à une balade.Le Bichon Havanais et la chaleur

L’éducation du bichon havanais

L’éducation du bichon havanais est en principe une tâche aisée, puisqu’il s’agit d’une race de chien très docile, dont l’une des plus grandes satisfactions est de faire plaisir à son maître.

Quel maître ??? Un maître ferme, mais aussi un maître positif, enthousiaste, encourageant ! Un maître qui sait féliciter plus que de raison la bonne action. Un maître, en fait, qui sait se montrer aussi enthousiaste que le Havanais.

Le bichon havanais est un petit chien particulièrement sensible, qui aurait tendance à perdre ses moyens face à la remontrance autoritaire.
Par contre, la félicitation enthousiaste qui précède presque la bonne action a toutes les chances de déclencher l’action souhaitée.

Le maître qui comprend la nature sensible du Havanais et sait développer une belle complicité avec son chien, l’amènera « au bout du monde » avec félicitations, encouragements et enthousiasme.

Je conclurais en disant que le potentiel du Havanais est vaste, et que c’est un petit chien qui adore être stimulé dans l’état d’esprit décrit plus haut.Le bichon havanais, un chien qui aime obéir

Adopter un chiot

Que signifie adopter un chiot?

Adopter un chiot ! Qu’est-ce que cela veut dire pour moi!!!???

Adopter un chiot, c’est s’engager envers lui pour toute la durée de sa vie.

Pour un chien de petite race, toute la durée de sa vie, c’est en moyenne une quinzaine d’années.

S’engager envers lui, c’est pourvoir à tous ses besoins, aussi bien matériels que physiques, que psychologiques. Besoins différents d’une race à l’autre. Différents aussi suivant l’âge du chien.
C’est pourquoi, bien s’informer sur la race choisie est essentiel, et permet de savoir si l’on est à même de satisfaire à ses besoins.

On n’adopte pas un chiot « à l’essai », en s’en séparant quand soudain on se dit que « ça ne va pas le faire ».

On s’informe d’abord. On réfléchit. Et une fois la décision prise, on prend ses responsabilités pour toute la vie de cet être, qui éprouve sentiments et émotions, qui s’attache à ce maître qui l’a choisi – et qu’il n’a pas choisi – et dont il est totalement dépendant.

Il ne s’agit pas avant tout d’un engagement sur papier. Mais bien d’un engagement moral vis-à-vis d’un être vivant.

C’est ainsi que je conçois l’adoption de mes chiots.

Donc, si vous n’êtes pas de ces personnes responsables, prêtes à s’engager pour toute la durée de la vie d’un chien, évitez de vous adresser à moi ! On n’est pas sur la même longueur d’ondes du tout !
Un chiot né à la vie est belle mérite un maître aimant et responsable toute sa vie durant ! Et il en est de même pour tout animal dit domestique : un maître irresponsable n’est pas digne de lui !

Le bonheur c’est quoi?

Le bonheur c’est quoi?
Pour moi, le bonheur, c’est tant de petits détails de la vie qui font gonfler le coeur de… bonheur!
Le bonheur, c’est cet oiseau aussi commun soit-il, qui prend son envol somptueusement, sur fond de ciel d’azur :Le bonheur, c’est de pouvoir contempler cette fleur déployant toute sa splendeur sous les doux rayons du soleil printanier :Le bonheur, c’est aussi l’émotion ressentie en plongeant son regard dans celui si doux, candide et plein de gentillesse d’un petit chien innocent :Le bonheur, c’est de pouvoir savourer une image qui se présente à nous avec une harmonie de couleurs, de formes qui nous fait frémir :Le bonheur, c’est encore se sentir comblé en admirant la joyeuse harmonie existant entre diverses espèces animales :Le bonheur, c’est de pouvoir jouir de tellement de petits détails de la vie, si simples, si beaux; de les apprécier telle une merveilleuse symphonie!

Quelques Havanais aux robes blanc-noir

Quelques Havanais aux robes blanc-noir en photo aujourd’hui!

Commençons pas la plus jeune d’entre eux, la petite Ginger, âgée de dix semaines et demie.
Elle est fille d’Opale et de Jazz, et sa robe blanc-noir va peut-être évoluer vers une robe belton, avec des taches noires dans la partie blanche de sa robe.
Nous aurons certainement l’occasion de suivre l’évolution de cette magnifique petite princesse havanaise!

Marley et sa grande soeur Betty, sont des enfants de Jade et de Kenzo. Non de la même portée, mais frère et soeur tout de même. Leur robe blanc-noir à eux ne laisse pas entrevoir de belton.

Et la petite Azur, âgée de onze ans, fille de Melody-Marcelo? Sa robe fut bel et bien blanc-noir à la naissance, mais le noir est devenu argenté au fil du temps. Azur est la petite soeur de notre Aïcha, dont la robe a suivi la même évolution. Chez Aïcha, avec le changement de couleur de robe, est également intervenu un changement de texture de poil (sa stérilisation y est peut-être aussi pour quelque chose!?). Son poil, auparavant soyeux, est devenu laineux.

Copain et Tao

Copain et Tao : ils étaient ensemble dans le ventre de maman Lutine durant sa gestation. Ils ont vécu leurs dix premières semaines de vie ensemble à la vie est belle. Et à présent, quand l’une ou l’autre de leurs familles part en vacances sans son petit compagnon havanais, c’est bien souvent la famille du frangin qui héberge celui-ci.
Ainsi, Copain et Tao se revoient régulièrement, eux qui sont non seulement frères de la même portée, mais en plus, qui portent tous les deux une robe très similaire, dite black and silver.
Il vaut la peine de voir ces deux petits frangins s’éclater ensemble : j’ai assisté une fois à leurs courses-poursuites chez Copain. Des instants mémorables!

Que ce soit entre frères et soeurs ou entre Havanais tout court, la solution familiale, lorsqu’une famille part en vacances sans son petit Havanais, est clairement la meilleure.
Posséder un Havanais et accueillir un autre Havanais au sein de son foyer durant l’absence de ses maîtres, est une excellente solution pour nos petits compagnons, petits chiens de compagnie par excellence, que j’imagine difficilement heureux en chenil.
Quand on connaît l’extrême sensibilité du bichon havanais, on comprend sans peine que le stress d’un chenil n’est pas fait pour lui.

Alors, suivez l’exemple de Copain et Tao, bichonnés à souhait, que ce soit au sein de leur propre foyer, ou au sein de celui du frangin en l’absence de ses maîtres.
Je pense aussi à Brindille et sa maîtresse, qui ont accueilli nombre de petits Havanais nés à la vie est belle durant l’absence de leurs maîtres : Bali, Brume, Azur, Luna, Copain et d’autres que j’oublie certainement! Merci! Un bel exemple de solidarité et d’altruisme à imiter pour le bonheur de nos petits compagnons!Bichons havanais black and silver Bichons havanais black and silver Bichon havanais black and silver Bichon havanais black and silver

Joyeuses fêtes de Pâques

Joyeuses fêtes de Pâques à vous, chers lecteurs et lectrices bienveillants de ce blog!
Et ce regard si touchant de notre petite Tiss, fille d’Opale et de Jazz, pour vous exprimer mes voeux en image!Joyeuses Pâques!Pâques, fête hautement commerciale dans notre société de consommation, synonyme de chocolat, d’oeufs teints, de lapins, de poussins, de repas familiaux, de vacances, de circulation routière intense, et de tant d’autres choses encore…
Pâques, synonyme aussi à son origine, de vie, de résurrection, de foi, de pardon, de paix, de joie, d’amour, d’éternité…

Quelques charmants petits personnages havanais, aux robes diversement colorées, en guise de petits lapins de Pâques aujourd’hui :

Joyeuses Pâques

Un message de reconnaissance

Un message de reconnaissance aujourd’hui!
Reconnaissance profonde pour tant de belles personnes rencontrées sur le chemin de mon élevage.
En onze ans d’élevage, il m’a été donné de rencontrer toutes sortes d’individus. Je ne vais pas les détailler ici. Là, n’est pas mon propos…
Ici, j’aimerais parler de mes “pépites” : de ces belles personnes rencontrées au-travers de l’élevage, teintées d’authenticité, d’altruisme, d’humilité, d’honnêteté, de bienveillance. Des personnes qui, au fil du temps, sont devenues, deviennent encore, des amies précieuses.
Merci d’avoir pu croiser votre chemin un jour : vous êtes pour moi un cadeau du Ciel!
Merci de pouvoir marcher côte à côte sur le chemin de la vie, en toute simplicité, vérité, sans fioritures ni hypocrisie, en partageant une amitié sincère et solide, résistante aux vents contraires.Merci beaucoup,

Bonne route en 2018

Bonne route en 2018

Bonne route en 2018 !

2018, c’est 365 pages vierges qu’il incombe à chacun d’écrire. D’écrire au plus près de sa conscience !

Si chacun résolvait en son cœur d’écrire ces pages avec des sentiments louables – honnêteté, transparence, bienveillance, altruisme, entre beaucoup d’autres – le monde serait tellement plus beau qu’il ne l’est !

Il s’agit cependant là d’une décision non pas collective, mais bien individuelle. Chaque individu est responsable de sa vie. Mais la manière de mener cette vie influe inévitablement sur notre entourage. Autrement dit, nos choix quant à notre éthique de vie sont individuels, personnels, mais ils ont forcément une portée collective puisque nous vivons au sein d’une collectivité.

Dès demain, nous débuterons l’écriture des pages de ce nouveau livre 2018 ! Que celui-ci puisse être beau à lire, non seulement pour nous, mais aussi pour notre entourage !

C’est là mon souhait pour tous les lecteurs bienveillants de ce blog! Et en passant, un chaleureux MERCI à chacun d’eux de leur fidélité et bienveillance tant appréciées!

Joyeux Noël

Joyeux Noël et heureuse année 2018 à tous les lecteurs amis et bienveillants de ce blog!

Noël est à la porte. Une fête qui a pris toutes sortes de visages selon qui la célèbre.
Pour ma part, j’aime penser à la simplicité du tout premier Noël. A ce bébé couché dans la mangeoire des animaux, parce qu’il n’y avait pas de place pour lui et ses parents ailleurs que dans cette étable. Ce bébé, prénommé Jésus, Emmanuel, qui signifie Dieu avec nous.
Pour moi qui aime la simplicité, ce récit me convient bien : pas de fioritures, pas de richesses, juste la simplicité et l’authenticité. Quoi de plus vrai et authentique qu’un nouveau-né!
Mais là, si l’on en croit le récit biblique, il ne s’agissait pas de n’importe quel bébé! Et pourtant c’est bien dans la simplicité d’une étable qu’il a vécu les premiers jours de son existence!

Joyeux Noël