Archives de catégorie : Divers

Des robes aux couleurs diverses

Des robes aux couleurs diverses pour des petits lutins aux frimousses craquantes!
Voilà ce que je vous propose aujourd’hui, en images!

Il y a les robes chocolat de Nala et Virgule. Chocolat, mêlé de blanc. Et de tan également pour Virgule.

Il y a aussi ces robes charbonnées qui, bien souvent, s’éclaircissent au fil du temps.
Kiwi en possède une, ainsi que Chanel et son frère Nougat.
Bien souvent, les charbonnures se situent finalement au niveau des oreilles et de l’extrémité de la queue.

Et puis, il y a ces belles robes noires lustrées, bien souvent agrémentées de blanc, qui m’ont flashée depuis que j’ai découvert la race du bichon havanais.
C’est la petite Miss, soeur de Chanel et de Nougat, qui arbore l’une de ces belles robes ci-dessous.

Des robes havanaises

Des robes aux couleurs diverses : voilà l’une des nombreuses richesses du bichon havanais!

L’exemple de Paulette

L’exemple de Paulette : un exemple à suivre !

Dès la genèse de leur histoire commune, Paulette s’est investie sans compter pour son petit protégé. Semaine après semaine, alors qu’Aslan débutait sa vie à la vie est belle, Paulette qui était handicapée, escaladait les escaliers de notre maison du mieux qu’elle pouvait, pour visiter son petit Aslan.

Elle a accueilli ce petit bout de chiot les bras grands ouverts au sein de son foyer. Sa famille comptait désormais un membre de plus, et pas des moindres !

Si pour la plupart des gens, aller balader son chien, représente un moindre effort, pour Paulette, limitée dans ses mouvements, l’effort était de taille. Mais pour rien au monde elle n’aurait refusé ce plaisir à son petit Aslan. Un petit chien habitué à se promener librement en pleine nature. A faire des allers retours à son rythme, pendant que sa maîtresse évoluait gentiment au sien. Chacun y trouvait son compte, assurément! Quelle jolie paire que ces deux fidèles amis ! Souvent, je me suis fait la réflexion « pourvu qu’ils quittent ce monde ensemble !… ».

Invitée par des amis, c’était avec Aslan, ou l’invitation était déclinée par sa maîtresse.
Sa porte était grande ouverte à tout un chacun : il suffisait d’accepter Aslan, et on était le bienvenu dans leur foyer.

Paulette n’a jamais économisé ses forces pour ce petit chien qui occupait une si généreuse place dans son existence, dans son coeur ! Quel exemple ! S’oublier soi-même pour le bonheur de l’autre !
Tant de personnes en bonne santé pourraient en prendre de la graine !…

Paulette avait également préparé le terrain « au cas où » le destin la séparait de ce si fidèle petit ami. Et là aussi, elle est à prendre en exemple ! 
Plusieurs de ses amies étaient prêtes à accueillir ce joli noiraud, s’il se trouvait orphelin de sa maîtresse.

Et voilà qu’un matin, sans crier gare, Paulette a laissé son fidèle petit ami orphelin. Orphelin d’une si grande amie, d’une si fidèle, respectueuse et responsable amie ! Quelle tristesse, quel vide !

Une nouvelle vie va débuter pour Aslan. Une vie que je lui souhaite aussi belle et riche que la précédente. Avec des maîtres aussi aimants, respectueux et responsables que l’a été sa chère maîtresse Paulette.

L’exemple de Paulette : un exemple à suivre !

L'exemple de Paulette

Joyeuses fêtes de Pâques

C’est ce cher Odilon qui, en mon nom, vient souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques aux fidèles et bienveillants lecteurs de ce blog! Et ce, par photo interposée!

Pâques me parle de vie avant tout! Une vie abondante, éclatante, magique!

Il suffit de regarder la nature autour de nous pour voir cette vie jaillir de partout. Tant au sein du monde animal que végétal.
Et si cette vie ne succédait pas à une mort apparente, elle nous paraîtrait assurément moins éclatante et riche. Mais, de même que le printemps succède à l’hiver, la vie jaillit après la mort. On pourrait prendre une image du même endroit photographié en hiver, puis au printemps. Le contraste serait assurément saisissant!

J’aime toutes les saisons, pour ma part. Mais je suis quasi certaine que si le printemps ne succédait pas à l’hiver, il perdrait de son éclat, de sa magie! Pourrait-on aller jusqu’à dire que la vie n’a un tel éclat que parce que la mort existe!?

Revenons-en à Pâques à présent! Ces fameux quatre jours de Pâques nous parlent eux aussi de mort, puis de résurrection. Et qui dit résurrection, dit vie, joie, bonheur!
Joyeuses Fêtes de Pâques à chacun!

Joyeuse Saint-Valentin

Joyeuse Saint-Valentin! Que souhaiter d’autre, un 14 février!? Bien sûr qu’il y aurait plein d’autres belles choses à souhaiter, et ce, chaque jour de l’année.
Comme j’aime imager mes propos, je joins de suite une photo que je trouve joliment adaptée à ces voeux, puisqu’elle parle de joie et d’amour. En effet, Ondine et Odilon sont deux très gais lurons qui s’aiment…éperdument!? Non! Qui s’aiment…A joyeusement!

Joyeuse Saint-Valentin

Et puis, le 14 février, je souhaite aussi une joyeuse Saint-Valentin à ma petite Aïcha, qui fête aujourd’hui ses 14 ans.
J’aime à dire que cette fête est aussi celle de l’amitié. Et ma petite Aïcha est bien l’une de mes plus fidèles amies.

joyeuse Saint-Valentin
Aïcha, 14 ans, fille de Melody-Marcelo



Amitié indéfectible, que celle de nos petits compagnons, qui savent nous aimer sans jamais nous faire le moindre reproche. Un amour inconditionnel, que le leur, assurément! Il est certes peu d’humains sachant faire preuve d’une amitié aussi constante.
Alors vive nos petits compagnons, fidèles et aimants à souhait, en toutes circonstances!

Nos jolis bichons à poils courts et longs

Nos jolis bichons à poils courts et longs : voilà le titre de cet article. Et pour le souligner, un petit montage-photos joliment démonstratif de cette réalité :

Nos jolis bichons

Et oui, nos jolis bichons sont à poils courts pour certains et à poils longs pour d’autres.
Mais pourquoi donc? Parce que je souhaite que les robes de tous mes chiens soient dépourvues de noeuds et de poils feutrés. Et comme j’ai un certain nombre de chiens, raccourcir le poil de certains d’entre eux diminue quelque peu l’ampleur de ma tâche.

Mookie qui a horreur d’être peigné a bien sûr le poil raccourci.

Aïcha qui a une toison très dense, apprécie clairement de l’avoir courte aussi : elle se montre bien plus libre de ses mouvements ainsi!

Lutine a découvert une robe courte pour la première fois, en prévision de sa stérilisation. Avec un poil long, celui-ci aurait assurément feutré sous son body. Le poil court lui a permis d’éviter ce feutrage.

Opale quant à elle, a le poil le plus dense et le plus long de tous nos chiens. Avant que je ne lui raccourcisse son poil lors de ses maternités, j’ai pris conscience que la longueur de celui-ci pouvait représenter un danger pour ses tout petits bébés. En effet, j’ai trouvé une petite tête prise dans une grosse mèche de poils au niveau du cou et ne parvenant pas à s’en libérer.
Et là aussi, Opale avec son poil raccourci, est une Opale plus dynamique et agile que lorsque son poil l’encombre.

Que retenir de cet article? Que le bien-être d’un chien passe en tout cas par un poil dépourvu de noeuds! Si vous n’êtes pas à même d’entretenir correctement le poil de votre bichon pour quelque raison que ce soit, raccourcissez-le pour son bien-être, tant physique que psychique.

Le peignage du bichon havanais

Le peignage du bichon havanais

Le peignage du bichon havanais peut être un moment de formidable détente, et pour le chien, et pour son maître.

Il est clair qu’il s’agit d’habituer le chiot dès son plus jeune âge au contact du peigne.
Il ne s’agit pas de proposer au chiot une séance de peignage alors qu’il a son quart d’heure de folie, ou qu’il sort de sa sieste. C’est une fois qu’il sera bien fatigué que la séance sera programmée.
Et comme pour tout autre apprentissage, il s’agira d’associer ces moments à quelque chose de plaisant, de positif pour le chiot. C’est ce qu’on appelle le renforcement positif.

Chaque séance de peignage chez nous s’achève avec une petite friandise associée uniquement à ces moments-là. Une friandise que nos chiens adorent, évidemment! Ainsi, lorsque je sors le peigne, presque toute la meute se précipite à la table de toilettage. Presque! En effet, notre petit Mookie, par exemple, n’a jamais pris pour un moment de détente, ces séances de peignage. Pourtant, il les a connues tout jeunet, ou presque!?…

Quant à la manière de peigner, j’ai déjà été offusquée de voir des vidéos peu recommandables à ce sujet. Il est évident que le basique est de tenir chaque mèche, et de ne jamais tirer sur un poil noué ou feutré. Ce serait la meilleure manière de dégoûter un chien de ces moments qui peuvent s’avérer si bienfaisants pour chacun!
Et bien sûr qu’un peignage quotidien est une bonne façon d’éviter des séances interminables et laborieuses, parce que trop rares.

En suivant ces quelques recommandations basiques, le peignage de votre bichon havanais pourrait s’avérer être un moment de pur plaisir, et pour lui, et pour vous.

La photo en-haut de la page représente notre cher Odilon en pleine séance de peignage. Stress intense, dirons-nous!???…

Bonne année 2021

La vie est belle avec tous ses habitants, à deux et quatre pattes, à poils et à carapaces, vous souhaite une bonne année 2021!

Une bonne année, selon moi, c’est une année paisible, sereine, joyeuse.
Une année vécue avec, au quotidien, cet enthousiasme qui caractérise si bien nos petits compagnons havanais.
Une année pleine d’émerveillement, aussi bien devant la petite coccinelle qui se pose sur ma main, que devant cette précieuse amitié qui a vu le jour.
La reconnaissance aussi est une denrée qui contribue à faire une année bonne! Reconnaissance pour le pain quotidien, comme pour la vie coulant dans nos veines.
Et bien sûr qu’une bonne santé aussi, gage de liberté, d’autonomie et de tant d’autres bienfaits encore, nous semble faire partie de ce qu’on appelle une “bonne année”.

Et, je crois finalement qu’une bonne année, est une année tournée vers l’autre, qu’il soit à pattes ou à pieds, à poils, à plumes ou à carapace. Rien de plus pauvre que de focaliser sur soi, et de plus enrichissant que d’être tourné vers l’autre!

Bonne année 2021 à chacun des lecteurs bienveillants de ce blog!
Et un très chaleureux MERCI de nous avoir visité par blog interposé tout au long de cette année!

Bonne année


Un dog sitter de choix

Un dog sitter de choix : voilà ce que méritent nos petits bichons s’il nous arrive de devoir nous absenter, que ce soit pour une journée ou des vacances.
Quelle solution de garde choisir pour un petit bichon, si sensible et attaché à ses maîtres?
A bannir d’entrée le chenil, la grande pension canine, si impersonnels et inadaptés aux besoins de nos chers petits compagnons.
Laisser le petit lutin seul à la maison en engageant une personne venant lui faire ses balades-besoins : tout aussi irrespectueux, à mon sens!
Le bichon havanais a besoin d’une présence bienveillante à ses côtés. Ce n’est pas pour rien qu’il est dit “petit chien de compagnie”.
La seule solution envisageable et respectueuse de nos compagnons havanais est la solution “familiale”. Les confier au sein d’un foyer paisible et bienveillant, qu’ils aient eu l’occasion de rencontrer auparavant.
Le respect de cette race de chiens passe aussi par là : leur offrir des solutions de garde correspondant à leurs besoins.
Pour ce qui est de vacances – et n’en déplaise à nombre d’entre vous – à mon sens, quand j’accueille un nouveau membre au sein de mon foyer, je choisis des vacances auxquelles il peut participer. Sinon, il n’est pas un membre de mon foyer!…
Ce qui m’a inspiré cet article, c’est la demande de la maîtresse de Newton, qui cherchait une bonne famille pour garder son petit chien durant quelques jours de cours. Cette dernière a d’abord rencontré les dogs-sitters proposés avant de leur confier son petit chien. Et Newton se montre résolument ravi de ces quelques jours de “colonie de vacances” en accord avec ses besoins.
Et ce qui m’a également inspiré cet article, c’est malheureusement les mauvaises solutions de garde choisies parfois par certains maîtres de petits bichons…
Pour illustrer cet article sur “Un dog sitter de choix”, je vous propose quelques photos de Newton, petit coq en pâte accueilli chaleureusement dans un foyer durant l’absence de sa maîtresse adorée.

La loyauté du chien

La loyauté du chien : voilà un sujet qui me tient à coeur!
Et plus particulièrement la loyauté du chien à l’égard de son maître. Ce maître qui l’a choisi, mais que le chien, lui, n’a pas choisi.
Quel que soit son maître, aussi malveillant puisse-t-il être, jamais le chien ne choisira de le quitter, si on lui en donne le choix. Le chien est loyal à l’égard de son maître, tel un enfant vis-à-vis de ses parents. Quoi qu’il subisse comme maltraitance, physique ou psychologique, il restera fidèle, loyal, attaché à ce maître qui l’a choisi et que lui, le chien, n’a pas choisi.
Quel exemple pour l’humain parfois si lamentable dans ses comportements! Trop souvent lâche, irresponsable, inconstant, dépourvu de la moindre volonté pour tenir ses engagements! Pitoyables caractéristiques que celles-ci, dont les victimes sont parfois nos petits compagnons, si loyaux, si droits, si authentiques, si fidèles.
Efforçons-nous d’être à la hauteur de ces petits compagnons que nous avons choisis, et qui nous vouent une fidélité et un amour à la mort.
Oui, la loyauté du chien, sa fidélité, son authenticité n’ont pas de limite.

La loyauté du chien est sans borne

De belles fêtes de Pâques

De belles fêtes de Pâques : voilà ce que nous souhaitons à tous les bienveillants lecteurs de ce blog!
Et j’ai choisi cette si belle photo envoyée par la maîtresse de Betty et Mélisse pour illustrer ces voeux! Un panier de Pâques garni d’adorables petites Havanaises!
Betty est l’une des filles de Jade et de Kenzo. Alors que Mélisse a pour parents Eole et Jazz.

Voeux pour de belles fêtes de Pâques

Pâques – que l’on soit croyant ou pas – nous parle de mort et de résurrection. Et il nous suffit de regarder la nature qui nous entoure – qui il y a peu, était une incontestable illustration de la mort – pour voir ce que résurrection signifie. Retour à la vie, oui, une vie éclatante, abondante, joyeuse, multicolore, d’autant plus invraisemblable qu’elle était précédée de mort, d’absence de vie. Et quand les réalités palpables, visibles qui nous entourent, illustrent des réalités spirituelles, elles sont d’autant plus parlantes, selon moi. Ainsi, comme le printemps succède à l’hiver, la résurrection vient après la mort. C’est aussi le message de Pâques!