Archives de catégorie : Divers

C’est l’été

C’est l’été! Internet me l’a confirmé : on entre aujourd’hui officiellement dans la saison estivale! 
L’été, synonyme de soleil, de lumière, de chaleur; de canicules, toujours plus souvent. Synonyme de longues soirées en plein air, de vacances au loin. De tant de bons fruits et légumes à récolter. De fleurs déployant toute leur splendeur et leurs suaves senteurs.

Et qu’en est-il de l’été à la vie est belle?

Pour nos félins qui supportent relativement bien la chaleur, l’été est la saison du plein air, d’interminables siestes entrecoupées par la poursuite d’un joli papillon semblant les narguer par son vol léger autour de leur truffe.

Nos jolis bichons quant à eux, n’apprécient vraiment cette saison que très tôt le matin et très tard le soir. Le reste du temps, c’est dans notre maisonnette, assombrie pour garder un minimum de semblant de fraîcheur, qu’ils passent leurs journées, avachis par ces températures qui restent parfois élevées même la nuit.
Une pataugeoire rafraîchissante au jardin, de l’eau fraîche giclée au moyen d’un vaporisateur. Un linge mouillé sur leur corps chaud, les dalles fraîches de notre corridor : voilà ce qui contribue à leur bien-être à cette saison. L’air brassé par un ventilateur les soulage aussi quelque peu. Et bien sûr, de l’eau à foison pour se désaltérer à longueur de journée.

Peut-on donc utiliser cette devise pour nos lutins : la vie est belle, c’est l’été!?
La vie est belle du premier janvier au trente et un décembre pour eux s’ils sont aimés! Mais je trouve qu’ils supportent mieux le froid de l’hiver que le chaud de l’été!
Quelques images sentant bon l’été pour agrémenter ces paroles!

Nos trois fêtés

Nos trois fêtés de la semaine sont Odilon, Mookie et Eole. Et, bien sûr, tous les membres de leurs fratries respectives.
C’est rare que nous fêtions trois anniversaires en une semaine, avec des âges atteints bien différents. Odilon a quatre ans. Mookie, onze. Et Eole sept.

Un anniversaire, c’est toujours l’occasion de dire tout le bien que l’on pense de la personne fêtée. Alors, voilà :

Odilon du Domaine des Siradaes, c’est un amour de petit chien, plein de sensibilité, de délicatesse, de gentillesse; d’une agilité incroyable. C’est aussi notre petite Castafiore à nous. Odilon est également l’un des “coqs de notre poulailler”, veillant attentivement sur ses précieuses “poulettes” havanaises.

Nos trois fêtés

Deuxième fêté de la semaine : Mookie, fiston de Melody et de Gauguin!
J’ai toujours dit de cet amour de petit chien qu’il était le plus gentil petit bichon du monde. Et à onze ans, il l’est autant qu’il l’a été à un an.
Mookie n’était pas destiné à vivre à la vie est belle. Il y est revenu parce qu’ayant passé entre des mains irresponsables, voire malveillantes, qu’aucun petit chien ne mérite.

Nos trois fêtés
Le petit message de Mookie à sa fratrie

La troisième fêtée de la semaine, c’est notre chère petite Eole, âgée de sept ans. Fille d’Hélys et de Kenzo, Eole est une petite chienne très câline, sociable, docile et soumise. Entre des mains autoritaires, Eole perdrait complètement ses moyens. Avec de l’amour et de la douceur, on l’emmènerait par contre jusqu’au bout du monde, cette chère et fidèle petite amie!

Le petit clin d’oeil d’Eole et de sa maman Hélys à Moon, Snoopy et Lila, les frère et soeurs d’Eole

Nos trois fêtés de la semaine nous ont tant donné tout au long de ces années parcourues patte dans la main! Nous espérons encore de longues années en leur douce compagnie!

Petite éclipse de Jazz

Petite éclipse de Jazz de la vie est belle, pour aller retrouver sa super pote de toujours, “Hélys la malice”!
Et qui dit s’éclipser chez Hélys, dit s’assurer de magnifiques balades dans la nature.

Ainsi, entre les retrouvailles entre nos deux gais lurons, l’accueil toujours chaleureux de Véronique, les superbes balades dans la nature, et le petit nid douillet de Véronique, Jazz ne pouvait que vivre une super petite éclipse!

Ca fait tellement chaud au coeur de voir sur ces photos ces deux “vieux amis” s’éclater côte à côte dans la nature. Et, comme Hélys ne sait que courir, il s’est agi pour Jazz de suivre le rythme soutenu de sa super petite pote! Quelques petites pauses pour récupérer, un peu d’eau pour se désaltérer, et c’était reparti de plus belle!

Un peu de la petite éclipse de Jazz en images, ci-dessous :

Le chien et la chaleur

Le chien et la chaleur, un thème qui me fait « mousser » bien trop souvent ! Et le terme est faible !…
Notamment quand je vois un chien haletant se promener sur de l’asphalte, en plein après-midi, par des 25-30 degrés.
Ou, quand j’observe tel autre chien, par des températures similaires, enfermé dans une voiture au soleil avec une fenêtre à peine entrouverte.

Comment est-ce possible que cela arrive encore, alors qu’on est surinformé sur le sujet!???

Le chien et la chaleur

Il vaut la peine de s’arrêter quelques instants sur la publication ci-dessus !
Je l’ai comparée à d’autres publications sur le sujet qui confirment bien ces informations.
On y lit bel et bien que par des températures de 25 degrés (ce n’est pas tant que ça !), l’asphalte, lui, atteint quasi 52 degrés.
Alors la prochaine fois que vous allez promener votre chien sur l’asphalte par 25 degrés, accompagnez-le pieds nus ! Ce sera un bon test !

Le chien et la chaleur

Cette publication est elle aussi très claire : par une température de 20 degrés, l’habitacle de votre voiture atteint 40 degrés en une demie heure. Par 25 degrés en extérieur, on arrive à presque 50 degrés dans un véhicule. Juste le temps de faire quelques petites emplettes, alors que votre chien suffoque dans votre véhicule!?…

Le chien et la chaleur

Et finalement, puisque malgré tous les informations sur le sujet, des chiens continuent de subir l’irresponsabilité de leurs maîtres dans ce domaine, il vaut la peine de connaître les signes d’un coup de chaleur chez le chien.

Quand votre chien resté en plein soleil refuse de se lever, il ne fait pas de la comédie : il est juste peut-être en danger, et doit être amené d’urgence chez un vétérinaire!?

Le chien et la chaleur
Photo de Véronique : Jazz profitant de la fraîcheur bienfaisante de l’eau

Bonne fête à nos petites mamans

Bonne fête à nos petites mamans havanaises à l’instinct si magique !

Chacune d’elles a été une maman unique, qui s’est donnée corps et âme pour ses bambins.

Etre maman, pour elles, c’est penser d’abord à ses petits, en s’oubliant elles-mêmes, bien souvent. Toutes leurs forces, toute leur attention, tout leur amour sont dirigés vers ces petits êtres qu’elles ont mis au monde.

Mon admiration pour leur vocation de mamans est immense. Elles n’ont pas lu de bouquins, visionné de vidéos, suivi des cours pour savoir comment être pour être une bonne maman. Leur instinct leur a dicté leur rôle, et ce, à merveille.

J’ai observé que certaines de nos petites mamans ont adoré par-dessus tout les toutes premières semaines de vie de leurs poupons. Alors que d’autres ont été plus fan des moments où leurs bébés sont devenus plus mobiles. Mais toutes sans exception, ont fait preuve d’un savoir-faire qui en remontrerait à nombre de mamans humaines pétries d’informations.

Bien sûr que mes pensées vont autant à nos mamans actuelles qu’à celles qui ne sont plus. Toutes restent profondément ancrées dans mon cœur, avec chacun des bébés qu’elles ont mis au monde.

Amour, respect, admiration et reconnaissance sont les sentiments que j’éprouve à leur égard ! Et tant d’autres encore…

Merci et bravissimo à Melody, à Aïcha, à Barbie, à Hélys, à Jade, à Lutine, à Opale, à Eole et à Ondine pour les merveilleuses petites mamans qu’elles ont été !

Le cœur a ses raisons…

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point.

Il y a treize ans, avec mon amie Véronique et sa petite Havanaise Brindille âgée de huit mois, nous mettions le cap sur la Belgique pour y chercher un précieux petit trésor : Hélys de la Vallée du rêve.

Riches de cette adorable petite boule de poils haute comme deux pommes et demie, nous remîmes le cap sur la Suisse.
J’étais comblée par ce tout petit « bout’d’chien » beau comme un cœur et au tempérament bien affirmé.
Et Véronique de son côté avait gagné une nouvelle petite filleule en la personne d’Hélys. Une petite Hélys qui d’ailleurs ne tarda pas à se faire une place généreuse au sein de notre meute.

Les années succédèrent aux années, et à chaque fois que nous avions besoin d’une dog sitter pour notre bande de mistons havanais, c’est Véronique qui répondait présente. C’est dire si notre meute la connaissait bien. Et la connaît toujours aussi bien aujourd’hui!

Brindille de son côté prenait de l’âge, et le redoutable jour arriva où Véronique dut se résoudre à lâcher la douce patte de sa petite compagne. Une difficile étape à vivre ! Un si grand vide à apprivoiser !

Véronique embarquait de temps en temps un ou l’autre de nos lutins en balade. C’est ainsi qu’Hélys, Eole, Ondine, firent balades et même petits séjours chez Véronique. Des liens existaient entre elles : c’était donc un plaisir partagé à chaque fois !

Hélys en particulier était folle de joie à chaque apparition de sa marraine à la vie est belle. C’est ainsi qu’au fil du temps, ses séjours chez Véronique se multiplièrent et s’allongèrent, pour le bonheur aussi bien de l’une que de l’autre.

Aujourd’hui, à 13 ¼ ans, plutôt que de faire des petits séjours chez Véronique, c’est à la vie est belle qu’Hélys les fait, lieu qui est devenu désormais sa résidence secondaire. 

Elle y retrouve sa meute avec joie. Nous la retrouvons avec joie. Et c’est avec une joie évidente aussi qu’elle suit sa maîtresse dans son chaleureux petit nid. Quoi de plus beau pour Hélys que de découvrir chaque jour un peu plus de ce vaste monde qui l’entoure, au pas de course, bien entendu !

Véronique, qui hésitait entre l’adoption d’un chiot ou d’un chien adulte, a finalement accueilli chez elle une fougueuse petite senior qu’elle a connue tout chiot il y a de cela plus de treize ans.

Quelqu’un disait : le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.

Sky et sa petite soeur

Sky et sa petite soeur : en voilà deux qui ont été heureux de se retrouver, l’espace de quelques heures, chez petite soeur Mousse.
Sky et Mousse – à quelques jours de leur année révolue – sont deux des septuplés d’Opale et de Charlie.

C’était la première fois, depuis le départ de Sky dans sa famille adoptive, que le frère et la soeur se retrouvaient. Des retrouvailles fort sympathiques durant lesquelles les deux mistons n’ont pas économisé leur phénoménale énergie.
C’était beau de les voir ainsi jouer ensemble, comme “au bon vieux temps”. Le bon vieux temps étant leurs premières semaines d’existence.

Sky était le seul noiraud de sa portée. Et sa robe est restée belle noire, comme celles de tous les lutins foncés issus de notre chère Opale.
Sky, un petit lutin bien costaud, plein d’une abondante et joyeuse énergie.
Ce petit ami a la chance de vivre non loin de l’un de ses frères, Skippy. Et ces deux petits lutins partagent régulièrement ensemble de beaux moments de jeux, à l’image de ceux vécus hier par Mousse et Sky.
Ces moments de partage entre congénères, si importants pour l’équilibre de nos petits compagnons canins!

Qu’il fait bon revoir ces petits amis havanais nés à la vie est belle, que nous avons vus naître, et choyé durant d’intenses et belles semaines.

Sky et sa petite soeur en images, les voici :

Joyeuses fêtes de Pâques

Joyeuses fêtes de Pâques à vous, lecteurs plus ou moins fidèles de ce blog!
En image ci-dessous, c’est Ondine qui, en notre nom, vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques!

Joyeuses fêtes de Pâques

J’ai choisi cette photo prise cet après-midi parce qu’elle nous parle de vie, d’amour et de joie, entre autres. Et je trouve que ces trois éléments s’accordent bien avec l’ambiance d’origine de Pâques.

Pâques, une succession de jours fériés toujours attendus, qui permettent à nombre d’entre nous de nous évader, de changer d’air, de respirer.
Pâques suivie de l’Ascension, puis de Pentecôte : encore des fériés, et des pauses bienvenues dans des vies la plupart du temps trépidantes…

Mais qu’y a-t-il derrière ces jours fériés bienvenus depuis tant d’années?
Il vaut la peine de prendre le temps de se poser la question!
Qu’est-ce qui a fait qu’un jour, il a été décidé que Pâques, l’Ascension et Pentecôte nous offriraient des répits si bienvenus dans l’année?

Une chose est sûre : pour nos petits lutins, tous les jours sont fériés, et synonymes de joie et d’amour! Et bienheureux sont-ils de vivre dans une telle insouciance!

La robe d’Aïcha

La robe d’Aïcha : voilà le sujet de ce jour!

Aïcha a une belle robe argentée et blanche. A la base, sa robe était noire et blanche. Et, assez tôt déjà, elle a commencé à s’éclaircir. Finalement c’est une belle robe argentée et blanche que porte notre petite doyenne.

Aïcha, qui est née à la vie est belle, a été habituée dès son plus jeune âge à se laisser coiffer. Elle aimait ça et en redemandait même. Souvent, elle s’assoupissait durant les séances de peignage, tant cela lui procurait du bien-être.

Les années ont succédé aux années, et aujourd’hui, Aïcha n’apprécie plus autant ces séances de peignage.
Ainsi, de temps en temps, on raccourcit le poil d’Aïcha, histoire de la ménager.

L’autre jour, en regardant cette masse de poils si doux retirée à mon Aïchounette, une idée a traversé mon esprit. Et si ces poils pouvaient servir à d’autres!?
Ainsi, je les ai disposés dans un petit panier suspendu à une branche de notre tilleul.
Et quelle ne fut pas ma joie de voir moineaux, mésanges charbonnières, mésanges à tête bleue et mésanges huppées, se servir abondamment de la douce robe d’Aïcha.
Yesss! La robe d’Aïcha orne à présent nombre de nids douillets de nouveaux-nés de notre quartier!

Les vacances d’Hélys

Les vacances d’Hélys : voilà le thème du jour!

Notre petite Hélys âgée de treize ans a un grand privilège par rapport à nos autres lutins : elle a une marraine, Véronique! Et cette marraine lui offre de temps en temps des vacances dans son petit nid douillet. Là-bas, Hélys, la grande amoureuse des félins, y rencontre aussi Plume, le chat.

Chez sa marraine, Hélys profite de magnifiques balades quotidiennes dans la nature. Sentir tant d’odeurs diverses et inconnues ravit évidemment cette chère petite Hélys. Quand les balades se font dans le quartier, Plume le chat est parfois de la partie.

Et puis, il y a toutes ces délicieuses siestes, bien au calme et bien au chaud, dont Hélys se délecte assurément.

Bref, les vacances d’Hélys chez Véronique sont des moments privilégiés dans la vie de cette joyeuse petite lutinette, pleine de charme et de joie de vivre. Et Hélys ne cache pas sa joie quand sa marraine l’embarque pour de nouvelles aventures.

En images, quelques photos prises par Véronique de ces jolis moments partagés!