Trois bambins à Jazz

Trois bambins à Jazz nous offrent le petit clin d’oeil du jour, ainsi qu’une “bambinette” à Melody et Gauguin, qui conserve une bouille de chiot malgré son âge respectable.

Commençons par la doyenne de ce quatuor. J’ai nommé cette chère petite Brindille, qui agrémente si joliment et régulièrement les pages de ce blog.
Je suis toujours enthousiaste de découvrir les photos envoyées par la maîtresse de Brindille, tant celles-ci sont belles, aussi bien par leur qualité que par leur thème.
C’est à deux pas de chez nous que Brindille se promenait lorsque ces photos ont été prises. Merci, Véronique, de ce super partage!

Et les trois bambins à Jazz, qui sont-ils, et qui sont leurs mamans respectives?
Il y a Cooper, dont Opale est la maman, et qui me fait toujours penser à un ourson tout doux, avec sa belle robe noire agrémentée de touches blanches.
Milo, à la robe fauve charbonnée, a lui Lutine pour maman. Il veille attentivement sur sa chère maîtresse atteinte d’un virus qui fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois…
Et puis, il y a ce cher Gizmo, qui est devenu “grand frère”, depuis qu’Ondine a donné naissance à ses cinq petits mistons.

Nos bébés havanais en pleine forme

Nos bébés havanais sont en pleine forme.
A, respectivement, 23 et 25 jours de vie, les voilà en pleine découverte de leur environnement – pour le moment restreint – de leur maman, de leur fratrie, d’êtres humains bienveillants.
Ils voient – pas encore avec précision -, entendent, sentent, goûtent leurs premières bouillies. Mais bien sûr que le bon lait de maman est tellement délicieux, et il fait tellement bon téter!
Ils se déplacent sur leurs quatre petites pattes, jouent ensemble – à la bagarre -. Leur premier jouet, c’est leurs pattes, avec lesquelles ils adorent s’amuser couchés sur le dos.
Si les périodes d’éveil des petits s’allongent au fil des jours, il n’en reste pas moins que dormir est l’activité principale de leurs journées. Dormir et grandir vont du reste de pair.
Quant à leurs petites mamans, elles ont atteint leur pic de lactation trois semaines après la naissance de leurs petiots. C’est dire si elles ont beaucoup donné jusque là. Et la fatigue se fait bel et bien sentir. Elles aussi ont un très grand besoin de repos pour reprendre des forces. Elles vont encore en avoir besoin avec leur bande de joyeux mistons!
Place aux images qui se passent aisément de commentaires!

Trois ans révolus

Trois ans révolus pour les premiers bambins à Eole et Jazz.
Ils se prénomment Youpi, Dana, Ella et Perle. Et leurs maîtres nous ont fait la gentillesse de nous donner quelques nouvelles d’eux, et de nous envoyer quelques photos.
De Youpi, la maîtresse nous dit qu’il a des traits de caractère aussi bien de sa maman que de son papa. Il se porte à merveille et apporte tellement de bonheur aux siens!
Dana va très bien; toujours aussi câline, un peu fofolle et très gourmande, parfois même voleuse. C’est la petite boule d’amour de sa maîtresse et la star de ses petits-enfants.
Quant aux deux petites noiraudes de la portée, elles se portent bien. On a la chance de les voir souvent sur les pages de ce blog, avec leurs petites bouilles inénarrables.
Ci-dessous, des photos de ces quatre petits lutins, ainsi que de Kalia, la super compagne de vie de Perle. Et même une jolie vidéo de quelques interactions entre Perle et Kalia.

Dix ans de vie

Dix ans de vie pour les premiers bambins à Hélys, dont Gauguin est le papa.
Un quatuor de petits noirauds prénommés Scotty, Balthus, Nico et Réglisse.
Quels plaisir et chance d’avoir encore de leurs nouvelles, dix ans après leur départ de la vie est belle? C’est un beau cadeau que vous m’offrez, à moi qui les ai vus naître et qui les ai chéris durant une dizaine de semaines!
A ceux qui croient que les chiots nés depuis cette date à la vie est belle m’ont fait oublier ces quadruplés et les bébés qui les ont précédés, je répondrai que personne ne remplace personne. Que chaque chiot est un original, comparable à aucun autre, unique entre tous. Et malgré ma mémoire peu performante, je ne peux oublier aucune de ces petites vies, chéries et attentivement suivies durant des jours et des jours.
Ce petit souvenir me revient, en lien avec cette portée née en octobre. Alors que les chiots avaient l’âge de sortir, il avait neigé. Et dans la neige, la petite Réglisse tremblotait de froid. Je lui avais alors tricoté en vitesse un petit manteau beige pour l’aider à résister au froid. Je me souviens bien aussi de maman Hélys qui s’acharnait à soumettre son petit Scotty, qui tentait de lui résister. Et il y aurait encore bien des souvenirs à relater.

Nos bébés havanais de deux semaines

Nos bébés havanais de deux semaines révolues, et plus : voilà le thème de l’article du jour!
Si les fillettes triplées de Lutine-Odilon ont atteint leurs deux semaines de vie révolues hier, les quintuplés d’Ondine-Odilon en sont à leurs 17 jours. Deux petits jours de différence, qui à cet âge, se remarquent. D’ici peu, on ne distinguera plus ces différences.
Chez les fillettes à Lutine, tout est encore très tranquille. Les petites se déplacent quand maman et sa source de lait sont là. Le reste du temps, on dort beaucoup. Et maman Lutine est une maman très protectrice qui me fait parfois penser à une poule et ses poussins.
Chez Ondine, de nouveaux regards sont nés, et il commence à y avoir passablement de mouvement dans le petit nid. On se déplace sur ses quatre pattes, bien maladroitement c’est vrai, mais on y va. On aperçoit aussi des ébauches de jeu, que ce soit entre les bébés, ou entre bébé et maman. Tout est gauche, et d’autant plus craquant!
Vous l’avez compris : nos bébés havanais de deux semaines et plus prospèrent bien joliment pour notre plus grand plaisir!
Leurs mamans quant à elles vont bien. Elles aussi se reposent beaucoup, parce qu’elles donnent beaucoup d’elles-mêmes, et de façon si remarquable! Merci, chères petites mamans, pour l’instinct si magnifique qui est le vôtre, et qui vous fait vous oublier au profit de vos précieux rejetons! Nul besoin de suivre des cours pour savoir comment vous comporter! Vous savez!…

Brindille et deux frérots

Brindille et deux frérots : voilà les trois petites stars du jour en images!

Vous ne connaissez pas Brindille? C’est que vous êtes tout nouveaux sur ce blog! Parce que cette chère petite Brindille, ça fait bien douze ans qu’on parle d’elle sur ces pages. Et qu’on est ravi de sa petite bouille trop craquante apparaissant sur des photos de toute beauté. Merci à sa maîtresse de tant de partages si touchants, beaux et fidèles sur la longueur!
Brindille apparaît aujourd’hui aux côtés de sa fidèle autruche, dont les gags semblent hilarants! Et la voici aussi sur fonds de paysages contrastés de notre beau canton!

Brindille, et… deux frérots, disions-nous!
Alors, qui sont-ils, ces frérots! Ces frérots viennent de fêter leur année de vie révolue. Opale est leur maman, Odilon leur papa. Et ils font partie des fameux garçonnets septuplés nés à la vie est belle en octobre 2019.
Virgule porte une magnifique robe chocolat et blanche, alors que son frère Rio est de noir et blanc vêtu.
Deux adorables petits lutins qui distillent joie et vie au sein de leurs foyers respectifs!
Merci à leurs familles de partager avec nous ces belles images de leurs joyeux chenapans!

Les petites soeurs d’Ondine

Les petites soeurs d’Ondine et les petits-enfants de Lutine : voilà de qui nous allons parler aujourd’hui, sans oublier leurs mamans respectives! 😉

Les petites soeurs d’Ondine ont la vie est belle : trois fillettes d’une maman expérimentée, maternelle à souhait. Trois fillettes pour huit tétines, à disposition quasi 24 heures sur 24. Que demander de mieux, comme début de vie?
Maman Lutine de son côté achève en beauté sa dernière maternité. Juste de quoi savourer une fois encore ce rôle qu’elle a si bien assumé!

Les petits-enfants de Lutine quant à eux, à douze jours, progressent bien aussi. Un premier regard, tout neuf et si beau, a fait son apparition. Le ramper évolue tout gentiment vers un “marcher” très très maladroit. Et leurs jolies rondeurs démontrent qu’ils sont bien nourris, par une maman Ondine très très attentive à leur bien-être.

Et que se passe-t-il si Ondine veut faire connaissance avec ses petites soeurs (ou demi-soeurs plus précisément)? Eh bien, elle va se poster devant le nid de celles-ci, sans pour autant y pénétrer. Sa maman va bien vite l’y rejoindre. Et là, on voit une petite Ondine détourner non seulement le regard de celui de sa maman, mais carrément la tête, comme si elle était prise en faute. Juste trop chou, cette petite Ondinette!

Et alors, quand l’inverse se produit, et que grand-maman Lutine se rend auprès de ses petits-enfants!
Ondine va surveiller de très près les faits et gestes de sa maman, qui elle, ne va pas hésiter à nettoyer le petit popotin qui se présente à sa truffe.

Pour terminer, quelques portraits des petites soeurs d’Ondine et des petits-enfants de Lutine!

Ces regards havanais

Ces regards havanais qui nous font fondre… En voici quelques-uns, différents les uns des autres, mais tous si intenses, candides, touchants, et j’en passe!

A qui appartiennent-ils, ces regards havanais?

A deux frangins qui viennent de fêter leurs huit ans d’existence!
Ils se prénomment Haddock et Pato. Leur robe est fauve clair pour le premier, grise pour le second. Et leurs regards? Doux, paisibles, rêveurs, pensifs…

Vient ensuite le regard de Copain! Copain est un fiston de Lutine et de Kenzo, à la robe black and tan. Son regard est vif, direct! Il me fait bien penser à celui de sa maman Lutine.

Ces regards

Pico! Pico est un fiston de Barbie, et de Pato (en photo un peu plus haut).
Quel regard ce petit lutin adresse à sa chère maîtresse! Un regard si intense et plein d’amour! Un regard si touchant, de petit chien fidèle qui irait jusqu’au bout du monde pour satisfaire cette maîtresse qu’il aime plus que tout au monde!

Ces regards

Ils ont bien grandi

Ils ont bien grandi, les sept garçonnets à Opale-Odilon qui viennent de fêter leur année!
Vous vous souvenez de cette fameuse portée unisexe composée de sept garçons? On s’était alors demandé si ce cher Odilon serait capable de nous offrir des fillettes aussi! Et voilà qu’il vient de nous en faire une jolie démonstration, puisqu’il a offert trois fillettes à Lutine, et deux à Ondine.
Mais revenons-en à ces sept p’tits gars qui ont incontestablement bien grandi, si l’on en juge par les photos ci-dessous de quatre d’entre eux : Jacki, Newton, Milo et Ciccio!
La petite douceur chocolatée de cette portée, Virgule, nous avons eu la chance de suivre régulièrement son évolution durant cette année écoulée.
Rio et Pollux quant à eux, nous montreront-ils leur jolie truffe, par photos interposées au moins?… Espérons-le!

Nos bébés s’arrondissent

Nos bébés s’arrondissent, presque à vue d’oeil!
Déjà qu’ils étaient nés avec des poids généreux, à respectivement une semaine, et 5 jours, ils deviennent de véritables petits boudins! Faut croire que le lait de leurs mamans respectives leur profite bien!
Quant à leurs petites mamans, leur appétit est généreux aussi, en particulier celui d’Ondine qui a cinq bouches à nourrir! Et pas n’importe quelles bouches! Elles me font penser à ces petits oisillons, le bec grand ouvert, dressés dans leur petit nid, le cou tendu au maximum pour recevoir leur pitance…
A une semaine, on ne voit ni n’entend toujours pas; on rampe toujours pour se déplacer. On est juste plus rond et grand qu’à la naissance, ayant quasi doublé son poids de naissance.
Quelques images de nos bébés qui s’arrondissent, presque à vue d’oeil!