Snoopy nous raconte

Snoopy nous raconte aujourd’hui un peu de ses vacances en famille.
Il nous les raconte au moyen de phrases, mais aussi par de superbes images d’un magnifique coin de notre beau pays.
Donnons-lui donc la parole :
“Coucou Isabelle ! Je suis Snoopy de Liliane… Mes maîtres m’ont dit que cette année nous ne partons pas à l’étranger pour les vacances…. À cause d’un drôle de virus. Pour moi, c’est égal tant que je suis avec eux. Mais là je suis quand même dans un endroit magnifique… à Zermatt😍. On a pris le train deux fois et mes maîtres avaient de drôles de trucs sur le visage. Aujourd’hui on a fait une longue marche qui m’a mis KO et poussiéreux. Mais en rentrant j’ai eu droit à une bonne douche et à du repos. Voici quelques photos. Je te fais plein de léchouilles ainsi qu’à ma maman et ma sœurette. A bientôt 🐶 Snoopy”

Chouette message que celui-là, qui nous permet de visiter un coin de notre belle Suisse, en regardant un écran. Cela ne remplace bien sûr par la réalité, mais c’est déjà sacrément beau!
Et ce n’est pas la première fois que Snoopy nous raconte ses vacances. Nous avons déjà eu l’occasion de “voyager” quelquefois avec ce cher petit ami et les siens.
Aller, c’est parti pour un bien joli dépaysement en compagnie de Snoopy et de sa famille.

Snoopy nous raconte ses vacances

Trois montages-photos

Trois montages-photos : voilà ce que je vous propose aujourd’hui! Et bien sûr, quelques commentaires à leur sujet!
Que nous disent ces trois montages-photos? Ils nous parlent de bichons havanais, évidemment! Et bien sûr, de leurs compagnons félins.
L’on peut observer des robes havanaises de couleurs différentes, bien représentatives de cette caractéristique de la race. On passe du noir, au blanc-noir, au gris-blanc, au beige charbonné, au chocolat dilué. Et même, au blanc et chocolat foncé.
Ces images nous parlent aussi de douce quiétude, de bien-être, avec des lutins qui apprécient autant de rêvasser couchés dans l’herbe, que bien installés sur une chaise-longue.
Et puis, ces trois montages-photos nous racontent une fois de plus la jolie cohabitation pouvant exister entre chiens et chats. Ainsi, à la vie est belle, “comme chiens et chats” signifie “comme entre amis”.
Et nos félins à eux tout seuls sont un si joli spectacle pour nos yeux. Quand je regarde la petite Cerise couchée sur les écorces dans sa position favorite en attente de caresses, et la candeur du petit Mirage, je ne peux qu’être attendrie!

Deux petits chouchous havanais

Deux petits chouchous havanais et leurs magnifiques compagnes de vie nous offrent le très beau clin d’oeil du jour.

Virgule! Vous vous souvenez de Virgule? Moi, oui, très très bien! Fiston d’Opale et d’Odilon, cette joyeuse petite boule de tendresse m’a marquée. Je revois sa petite queue chocolatée battre l’air de joie et d’amitié, si tôt déjà!
Virgule a deux compagnes de vie de tailles respectables : Napo et Oural. Les photos ci-dessous sont parlantes quant à la belle sérénité régnant au sein de cette fratrie de coeur.
Merci à la famille de Virgule de partager de si belles et touchantes images!
Voilà pour ce qui est du premier chouchou havanais à nous adresser le clin d’oeil du jour.
Le voici en images ci-dessous, avec ses gentilles soeurs de coeur!

La seconde petite chouchounette havanaise à nous adresser son clin d’oeil ce jour, c’est Brindille! Si vous ne la connaissez pas, c’est que vous n’êtes pas un habitué de ce site, puisque Brindille est souvent “parmi nous”, par images interposées tout au moins.

Vous savez ce que c’est qu’un Lensball? Pour ma part, je l’ignorais jusqu’aujourd’hui. Alors, je ne vais pas prendre le risque de me lancer dans de savantes explications : je crois que les photos de Véronique sont bien plus parlantes que toute tentative d’éclaircissement verbal. Et si vous souhaitez en savoir encore plus sur cet objet, internet se fera un “plaisir” de vous renseigner.
Une chose est sûre : l’effet de cet objet est épatant et nous donne envie de le tester. Merci, Véronique, pour ce chouette partage! On se réjouit déjà de la prochaine fois! 😉


Trois petits lutins d’Opale

Trois petits lutins d’Opale, de trois portées différentes, tous trois noir et blanc, mais avec des répartitions de couleurs diverses, nous offrent leurs jolis regards aujourd’hui.
L’aîné d’entre eux, c’est Cooper, dont le papa est Jazz.
La photo de Cooper nous parle de détente, de vacances, de se laisser vivre en toute quiétude.
Ginger est la soeur de Cooper, âgée d’un peu plus de deux ans. Une petite princesse havanaise, chouchoutée à souhait, et qui profite de vacances à la montagne avec les siens, dont son super pote Barry.
Le troisième petit lutin d’Opale à nous visiter aujourd’hui, Jacki, a lui pour papa Odilon. Jacki aura neuf mois d’ici quelques jours. La belle nature qui l’entoure lui permet de profiter de belles balades ombragées avec les siens.

Comment les chiens transpirent-ils?

Comment les chiens transpirent-ils? Une question à laquelle tout propriétaire de chien digne de ce nom devrait savoir répondre, d’autant plus en saison estivale.
Je suis outrée, pour ma part, de voir tant de personnes promener leur chien haletant sur de l’asphalte en pleine journée à cette saison.
Que de souffrances nos compagnons petits et grands endurent-ils par obéissance et soumission à des maîtres indignes d’eux! Ca me révolte profondément!
Revenons à notre question : comment les chiens transpirent-ils?
La principale forme de transpiration chez nos compagnons se fait par les coussinets. En effet, les chiens ne possèdent que très peu de glandes sudoripares et ne transpirent donc presque pas par la peau. C’est pourquoi aussi il s’agit de vérifier très souvent les coussinets de nos compagnons.
La langue joue aussi un rôle, non pas parce qu’elle transpire, mais parce que l’eau qui s’en évapore permet de refroidir un peu le corps du chien.

Deux éléments m’ont poussée à écrire cet article :
Le fait de voir tant de chiens promenés en pleine journée estivale sur du goudron chaud.
Et un article découvert sur la page Facebook de “Mon Chien Sympa” qui nous met dans la peau du chien d’un maître sportif. Je vous copie-colle l’article en question ci-dessous avec l’autorisation de son auteur. Tout en précisant que le maître n’a pas besoin d’être sportif pour martyriser son chien de la sorte. Marcher sur de l’asphalte chaud est clairement une souffrance qu’aucun chien ne devrait subir.

“À MON MAITRE SPORTIF:

“Je peux bien imaginer, avec environ 30 degrés et le soleil haut dans le ciel, pour les gens ça doit être merveilleux à vélo … Le vent dans vos cheveux et sur vos jambes nues. 

Tête au soleil, lunettes de soleil …

Mais tu sais, mon maître, je ne peux pas transpirer comme toi. Je ne mets pas une protection solaire 50 sur ma fourrure et je ne porte pas de casquette ou de lunettes de soleil. 

Je dois tenir avec ma fourrure et ma langue …

Mon maitre, m’as-tu déjà attendu sous le soleil ? Savoir que tes pieds se sentent comme des saucisses grillées, vraiment trop cuites. 

Que ta plante de pieds est cramée, et que tu peux à peine le supporter ?

Mon maitre sportif, laisse-moi à la maison. Ce n’est pas agréable pour moi de courir à côté de toi. 

Mais parce que je suis un chien fidèle, je dépasse souvent mes limites. Et donc je cours à côté de toi, et je reste immobile si je le dois. Et je sens mes pattes qui me brûlent, je te regarde un instant, mais tu ne comprends pas. 

Parce que dans 5 minutes, nous serons à la flaque d’eau fraîche, non ? 

Mais ces 5 minutes peuvent maintenant être fatales pour moi. Parce que je transpire par les coussinets et qu’avec cette chaleur je ne peux tout simplement pas l’atteindre. Je cuis à l’intérieur, mais je continue toujours … 

Et donc je me retrouve sur l’asphalte. Dans la chaleur et au soleil. Avec ma langue hors de ma bouche et mes yeux clignant au soleil. Mes pattes brûlent, ma langue sèche et ma tête palpite à cause de la chaleur que mon corps ne peut pas évacuer …”

Ne marquez pas votre chien au fer rouge ! Laissez-le vivre les journées de météo chaude, à la maison, avec un grand bol d’eau, dans un endroit à l’ombre. 

Et encore mieux, dans une parcelle d’herbe fraiche au jardin sous les arbres. Il vous en sera très reconnaissant. Parce que même s’il montre qu’il aimerait vous accompagner à votre jogging habituel, il ne sait pas qu’il aura trop chaud et qu’il se mettra en danger …”

* Source: Mon Chien Sympa

La transpiration chez le chien


Notre quotidien à la vie est belle

Notre quotidien à la vie est belle est fait de caresses offertes, de léchouilles reçues, de regards échangés, de gamelles garnies. Il est fait de sorties en plein air, de crottes ramassées, de sols nettoyés, de chiens peignés, de couches lavées. Il est bien sûr aussi fait de chiots accueillis et élevés, de chiens adultes accompagnés jusqu’au terme de leur vie.
Notre quotidien à la vie est belle consiste aussi en nouvelles personnes découvertes, en visites accueillies, en messages échangés. Il est fait parfois de précieuses rencontres, de beaux partages, d’amitiés nées. Et occasionnellement aussi de moins belles rencontres. Notre quotidien à la vie est belle est surtout fait de vie partagée avec nos petits compagnons havanais et félins, de jour comme de nuit, dedans comme dehors, patte dans la main, main dans la patte.
Un peu de ce quotidien en images ci-dessous!

Des lutins aux robes beige et blanc-noir

Des lutins aux robes beige et blanc-noir nous offrent le petit clin d’oeil de ce dernier mardi de juin.

Les robes blanc-noir sont portées par Milo, fiston d’Opale et d’Odilon. Et par Nooky, frère de notre petite Ondine, et fiston de Lutine et de Kenzo. Deux petits lutins dont la robe est dite “Belton”, ce qui se traduit dans ce cas par endroits, par des taches “chinées” noir-blanc apparaissant sur un fond blanc. Caractéristique dont les deux mamans de ces petits lutins sont porteuses elles aussi.
Deux beaux et fiers garçons havanais, que ces deux petits lutins!

Les robes beige, quant à elles, sont portées par Pepsi, fiston de Lutine-Jazz, et par Snoopy, dont Hélys et Kenzo sont les parents.
Aussi bien Pepsi que Snoopy étaient des petits lutins portant des charbonnures dans leur tout jeune âge. Charbonnures encore visibles au niveau de leurs oreilles en particulier.
Sur les photos ci-dessous, on voit Pepsi au repos après certainement quelques belles gambades dans la montagne qu’il parcourt actuellement.
Snoopy quant à lui, toujours plein d’enthousiasme face à tant de découvertes que la vie lui offre, semble admirer ou humer quelques belles fleurs, et s’extasier devant une belle vue de notre ville.

Les caresses de papa

Les caresses de papa, les petits lutins de la vie est belle en demandent, et demandent encore. Celui qui avait affirmé vouloir quitter la maison le jour où un chien y élirait domicile… Il est toujours bien là, distribuant caresses aux uns, recevant léchouilles des autres. Endurant leurs aboiements de bienvenue à chaque visiteur; plongent son regard dans tant de regards candides et si authentiques. Il les a précédés dans cette maison, c’est sûr! Mais qui vit chez qui, finalement? Eux chez lui, ou plutôt lui chez eux!?…
Ces petits compagnons qui ne demandent que de pouvoir répandre leur amour autour d’eux, qui dispensent joie de vivre et gentillesse au quotidien, enrichissent assurément nos vies jour après jour. Et les caresses de papa les comblent de bonheur!

Trois bichons et trois robes différentes

Trois bichons et trois robes différentes
En voilà un joli exemple, avec les trois petits bichons en photo ci-dessous.
Le premier d’entre eux, c’est Havane, fiston de Barbie et de Jazz, à la robe fauve clair.
Le deuxième, c’est Virgule, fiston d’Opale et d’Odilon. Sa robe est blanche et chocolat foncé. Les mêmes couleurs que celles de la robe de sa maman Opale.
Le troisième petite bichon est une fillette : Mia, fille d’Hélys et de Jazz. A l’origine, sa robe était noire. Et la voilà qui grisonne à présent.
Trois bichons et trois robes différentes, disions-nous.
Ce dont il faut aussi être conscient, c’est que la couleur de la robe d’un Havanais à la naissance, ne sera pas nécessairement la même à l’âge adulte.
Une robe à charbonnures voit bien souvent ses charbonnures s’atténuer dans un premier temps, pour peut-être – ou pas – reprendre de l’intensité plus tard.
Rien ne prouve qu’une robe noire le restera. Elle peut grisonner, prendre des reflets acajou. Et le chocolat comme le noir peuvent se diluer au fil du temps.
Revenons à nos trois petits bichons, trop craquants quelle que soit la couleur de leur robe.


Visitons ces petits bichons

Visitons ces petits bichons si mignons dans des contextes de vie différents.
Ces contextes de vie sont tantôt leur lieu d’habitation, tantôt une vaste étendue d’eau. Ils peuvent aussi être le lieu de travail de leur maîtresse. De même que leur jardin ou l’endroit où ils se baladent.

Rencontrons-les donc à tour de rôle!
On commence par le cadet d’entre eux, le petit Newton, fiston d’Opale et d’Odilon.
On le visite d’abord chez lui, éclairé par un beau rayon de soleil. Puis, dans l’un de ses éléments favoris : l’eau! Il s’y lance quotidiennement par beau temps comme par temps pluvieux, avec une joie toute démonstrative. Et je sais qu’il n’est pas le seul fiston d’Opale à être très friand de l’élément aqueux.

Lola et Kiwi ont eux été photographiés chez eux : Lola dans son salon, et Kiwi dans son jardin. Un contexte de vie qu’ils apprécient tant! Leur chez-eux!

Et puis, il y a aussi Copain et Aslan. Le premier est au travail avec sa maîtresse. Il est la petite mascotte de ce lieu, et sa douce sérénité fait tant de bien à son entourage!
Aslan de son côté est en balade. C’est un petit chien très contemplatif, au regard si doux, qui pourrait rester des heures à observer son environnement en toute quiétude.