Douce harmonie

Douce harmonie, sérénité, quiétude, tendre complicité, douceur, amitié : voilà ce que m’inspirent ces images!

Les petits acteurs de ces paisibles scènes : Sam, un an et demi, fils d’Opale et de Jazz, avec son petit compagnon de vie Rocky. Et Betty, deux ans et demi, fille de Jade et de Kenzo, avec ses compagnons de vie Gala, et le chat de la maison.

On aurait presque envie de venir se blottir contre ces paisibles animaux, tant l’atmosphère qui émane de ces images est empreinte de douceur et de paix.

Merci à Sandra et Soraya de tant de jolis partages parsemés tout au long de l’année : ils font vraiment chaud au coeur à chaque fois!

Douce harmonie Douce harmonie

L’été nous dit au revoir

L’été nous dit au revoir : les paroles d’un petit chant qu’il y a bien longtemps, l’une de nos filles avait appris à l’école, et qui me revient en mémoire chaque année, alors que l’automne vient prendre la place de l’été.
Les voilà, les paroles du petit chant en question : http://zamah.unblog.fr/category/comptines-et-poemes/

L’automne, cette saison aux couleurs si spectaculaires! Ce “feu d’artifice naturel”, qui nous donne l’impression que la nature explose de beauté avant de mourir, momentanément seulement, puisqu’après l’hiver où tout semble mort, vient le printemps, la saison de la résurrection.

Ainsi, la ronde des saisons se poursuit inlassablement, fidèlement. Jusqu’à ce que peut-être, l’humain aura suffisamment détruit son lieu de vie, par irrespect, et égocentrisme, pour que celui-ci vienne à disparaître, ou en tout cas à se modifier suffisamment pour que la vie ici-bas ne soit plus possible pour l’homme.

Profitons de ce bel automne à peine entamé, avec tout le respect dû à notre environnement si splendide! Prenons le temps de nous émerveiller devant le spectacle que la nature nous offre à chaque saison, et que nos yeux, si habitués, tendent à ne plus voir!

Dix sept jours de vie

Dix sept jours de vie pour nos petits quadruplés, bambins de Lutine et de Jazz.
Le grand événement de cette semaine, c’est pour nous, la découverte de leurs tendres regards, empreints de tant de douceur et de candeur. Et pour eux, ce nouveau sens jusqu’ici totalement ignoré : celui de la vue! Voir de la lumière, des formes, des couleurs : quelle découverte épatante, même si pour le moment, ils voient leur environnement flou.
Concernant le sens de la vue chez le chien, voici un lien intéressant : La vue du chien

Et puis, nos petits lutins, très maladroitement, commencent à se déplacer sur leurs petites pattes. Les chutes sont fréquentes, tant ils sont gauches dans leurs mouvements. Leurs déplacements sont lents, mais chaque jour, ils prennent un peu plus d’assurance.

Voici une petite vidéo et quelques images pour illustrer mes propos :

Une fin d’été splendide

Une fin d’été splendide nous est offerte, dont nous aurions bien tort de ne pas profiter! Et bien sûr que nos petits Havanais ne sont pas en reste quand il s’agit de s’ébattre en extérieur.
Plus ils sont jeunes, plus ils sont inépuisables. Par contre, comme chez les humains, il y a les actifs, et les contemplatifs. Et ceux qui sont autant l’un que l’autre. Parmi les contemplatifs, je citerais en tête notre belle Opale chocolatée, qui n’a d’yeux que pour ses maîtres, qu’elle mangerait des yeux si cela était possible! Pour elle, peu importe que la fin de l’été soit splendide ou pas, l’essentiel étant qu’elle soit le plus proche possible de ses maîtres.
Nos poupons quant à eux ignorent encore tout de ce qui se passe au-delà des murs qui les protègent de l’extérieur. Qu’importe que le soleil brille ou qu’il pleuve, que ce soit l’hiver ou l’été! La présence de leur maman, son bon lait tiède, sa chaleur, ses bons soins : voilà tout ce qui compte lorsqu’on est un petit chiot de deux semaines.

Corsaire, sur la table perché…

Haïko est un bienheureux petit lutin

Haïko est un bienheureux petit lutin. Ses premières semaines de vie auprès de sa maman et de sa fratrie, ainsi que de Barbie et de ses bébés, ont été belles et riches en nombreux échanges, tant avec des humains qu’avec ses congénères. Parmi les humains qu’il rencontrait à cette époque, il y avait bien sûr sa future famille adoptive, qui venait le visiter très régulièrement. Une famille exceptionnelle, qui avait pensé et préparé sa venue dans tous les moindres détails, et avec un sens des responsabilités exemplaire.
L’arrivée de Haïko au sein de son foyer a non seulement été bien pensée. C’est aussi le coeur plein d’amour que les siens l’ont accueilli, et chéri jusqu’aujourd’hui.

Laissons à présent la parole à sa maîtresse : “Haïko se porte toujours aussi bien et plus le temps avance plus semble grandir l’amour qui nous lie. C’est énorme ce que l’on peut ressentir pour ce petit être si pur! Toute la famille le chérit et veille à son bien-être.”

C’est certain : Haïko est un bienheureux petit lutin à la vie belle. Et j’en suis ravie pour lui, et pour les siens!

Merci, Doris, pour ces magnifiques images de Haïko, de son super pote Lipton, et de son compagnon de vie félin.

Tous autour de Babar

Tous autour de Babar : voilà le thème de la première photo de cette série, dont je suis super fan. Babar ne diffuse pas de chaleur, mais il est tout doux et moelleux. Et peut aussi faire office d’appuie-tête. Voilà pourquoi tous les bébés le côtoient de si près!

Bébé Mika s’est abandonné dans les tendres bras de Morphée. A quoi rêve-t-il sans avoir jamais vu ni entendu? Laissons-lui en le secret!

Bébé Odilon est à présent notre grand bébé, en comparaison des tout petits bambins à Lutine et Jazz. Un grand bébé à la bouille à bisous de nounours trop craquant! Bientôt quatre mois, notre petit gars!

La malicieuse petite Hélys, bientôt âgée de dix ans, scrute l’horizon, hissée sur la pointe de ses vigoureuses petites pattes! Quel intrus se permet de s’approcher ainsi de son territoire???

Pris sur le vif, nos deux cadets, Odilon et Ondine semblent avoir un échange de propos plutôt vigoureux!?

Le Havanais, un rustique petit chien de salon

Le Havanais, un rustique petit chien de salon!? Bizarre, comme titre, non? Ben non, pas tant que ça, selon moi! Et les photos ci-dessous l’illustrent bien, quelque part!

Le Havanais est un petit chien rustique, aimant gambader à travers champs, le poil ébouriffé, la truffe au vent, la démarche légère et sautillante illustrant si bien sa joie de vivre. C’est une sorte de petit pitre, un poil provocateur, observant du coin de l’oeil celui qu’il nargue, histoire de s’assurer que l’ambiance ne tourne pas au vinaigre, qu’il n’est pas allé trop loin dans sa gentille provocation.

Et ce rustique petit personnage – petit lutin comme j’aime à l’appeler – apprécie certainement autant le confort du divan douillet que cette nature si riche en trésors divers. Le petit coussin moelleux de velours l’attire assurément, le temps d’une bonne sieste, ou histoire d’observer, confortablement installé, les vas et viens de son quartier. Et si d’aventure son maître choisit de s’installer tout près de lui, lui permettant ainsi de se lover tout contre lui, alors sa plénitude est totale.

Le Havanais, un rustique petit chien de salon!? Merlin et sa soeur Ginger semblent effectivement apprécier le confort de leur salon, alors que Fidji et Daya s’éclatent dans la nature.

Merlin, confortablement installé sur son divan

Daya en petite Havanaise rustique fait une bien jolie rencontre!

Fidji dans la nature

 

Lutine et ses quadruplés

Lutine et ses quadruplés se portent très bien.

Du côté de maman, le lait coule abondamment, permettant à ces petits rondouillards de prendre 30 à 40 gr de poids par jour, ce qui n’est guère négligeable.
Lutine s’adonne à fond à sa louable tâche de maman, nourrissant, stimulant, éliminant, nettoyant, aussi souvent qu’il le faut ses précieux rejetons. Elle passe évidemment aussi bien du temps à se reposer.
Lutine est une maman très protectrice qui veille jalousement sur ses petits. Attention suivant qui s’en approche de trop près!

Les quadruplés quant à eux, avec huit jours de vie à leur actif, poursuivent leur existence tranquille dans leur petite bulle. Manger et dormir occupe le plus clair de leurs journées. Quand ils perçoivent maman dans les parages et qu’une petite faim se fait sentir, ils se déplacent en rampant auprès de cette délicieuse source chaude qui les nourrit, pourvoit à leur hygiène, et permet leur développement si magique.

Mia et Joe

Mia et Joe “en visite” à la vie est belle aujourd’hui, par blog interposé tout au moins!

J’aime bien ces photos de Mia et de Joe, que je trouve très représentatives de la vie de ces deux charmants petits Havanais nés à la vie est belle.

Mia vit dans une campagne magnifique, et c’est souvent dans ce cadre-là que nous pouvons admirer de belles photos de cette petite chienne pleine de vie et adorée par les siens.
Mia, fille d’Hélys et de Jazz, dont la maîtresse prend le plus grand soin. Mia a ainsi eu droit à une coupe drastique, résultat des canicules de cet été. Mais sa maîtresse fait très attention de ne pas exposer Mia au soleil de manière prolongée avec des poils si courts. En effet, cela représenterait un danger certain pour la peau de Mia, plus exposée aux rayons UV, qu’avec une robe plus longue.

Les photos de Joe sont tellement le reflet de ce que ce petit chien vit au sein de sa famille. Une famille qui l’intègre pleinement dans toutes ses activités, que ce soit dans la vie de tous les jours ou durant les vacances. “Super Joe”, comme les siens l’appellent, est un vrai petit chien de compagnie, fidèle compagnon des siens en toutes circonstances. Un bel exemple à suivre, sans aucun doute!

Des tout petits aux grands

Des tout petits aux grands, en passant par le petit qui devient grand.

Les tout petits, c’est évidemment nos mini lutins qui atteignent leurs quatre jours de vie aujourd’hui, et qui passent leurs journées à téter, dormir et éliminer.
Dans leur bulle, silencieuse et sombre, ils perçoivent des vibrations, s’orientent vers la chaleur de leur maman, et utilisent leur odorat et leur toucher. A les observer, bien souvent, l’on pourrait penser qu’ils voient bel et bien.

Le petit qui devient grand, c’est bien sûr notre Odilon! Un sacré petit gaillard que celui-là, qui se développe à grande vitesse. Un p’tit gars plein de tempérament, et aussi de sensibilité. Très malin, joyeux, expressif! Très extraverti aussi, avec ce côté méditerranéen, démonstratif aussi bien en sons qu’en gestuelle, qu’en intensité de regard!

Et puis nos grands, ou plutôt nos grandes, aujourd’hui, ce sont nos deux soeurettes, et fifilles de Kenzo, Eole et Ondine. jamais elles ne manquent une occasion de s’amuser, de courir, de sauter, de tenter de s’approprier le jouet de l’autre, de montrer leur joie de vivre, leur enthousiasme à toute épreuve. Merci, papa Kenzo, et mamans Hélys et Lutine, d’avoir permis l’existence de ces deux si précieux trésors!