Archives mensuelles : octobre 2019

Un clin d’oeil des quadruplés d’Hélys-Gauguin

Un clin d’oeil des quadruplés d’Hélys-Gauguin aujourd’hui!
Cette joyeuse portée avait été une grosse surprise, puisqu’avec un papa fauve clair et une maman fauve charbonné, on s’était retrouvé avec quatre petites boules de suif.
Réglisse, Scotty, Balthus et Nico viennent de fêter leurs neuf ans. Ces quatre petits lutins se portent bien. Et trois d’entre eux nous font un petit clin d’oeil imagé.
Merci à leurs maîtres respectifs de nous permettre de les “suivre” tout au long des années qui passent! Un grand plaisir pour celle qui les a vus naître et les a accompagnés durant leurs premières semaines de vie!

Des petits lutins qui nous donnent la cosse

Des petits lutins qui nous donnent la cosse : voilà le thème de l’article d’aujourd’hui!
On commence par le petit Bubbles, dont la posture favorite, depuis tout petit, est non seulement un appel à se faire grattouiller le ventre, mais respire aussi la détente, le dolce farniente, le “laisse-toi aller à ta cosse”!
Le montage-photos ci-dessous, conçu par sa maîtresse, nous le montre à des âges divers, et nous donne envie de nous laisser aller à notre tour à de douces rêveries.

Il y a aussi Brindille et son compagnon félin Plume! Le regard de Brindille nous invite-t-il à venir les rejoindre, alors que la pluie ruisselle au-dehors et qu’on n’est nulle part aussi bien qu’étendu sur un lit moelleux?!

Ces bichons qui nous donnent la cosse

Il y a enfin la petite Lola, fille d’Ondine et de Jazz, qui s’est trouvé un chouette ami pour l’accompagner dans ses doux moments de détente si bienfaisante!

Ces bichons qui nous donnent la cosse

Nos petits lutins nous donnent tant de jolies leçons de vie : leur détente, leur lâcher-prise, leur “laisse-toi vivre”, ou encore “arrête-toi un moment” peut également en être une à condition de ne pas en abuser! 😉

Les vacances de Bahia

Les vacances de Bahia et ses suites nous sont racontées ici par les siens, et en mots, et en superbes images dont nous nous régalons très volontiers!

“Notre petit amour de Bahia va bien, elle a pu visiter la Bretagne et découvrir le sable ainsi que la mer ! Un peu peur de s’aventurer dans la mer (bien froide d’ailleurs), mais beaucoup de plaisir à courir dans le sable ! C’est une vraie aventurière et pot de colle, qui ferait tout pour faire plaisir à ses maîtres et qui les suit partout, tel un petit bichon fidèle !
A la maison, elle a pu profité du soleil, de la pluie, de jouer, et surtout de faire ses dodos sous les rideaux, ce qui lui donne un air de nonne lorsqu’elle lève la tête, ce qui fait rire et craquer toute la famille !”

Deux ravissants petits bichons

Deux ravissants petits bichons à l’honneur aujourd’hui : Milo, treize mois, fils de Lutine et de Jazz. Et sa demi-soeurette Pépite, sept mois aujourd’hui, et fille d’Ondine et de Jazz.
Milo pose trop joliment dans ce magnifique décor automnal. On a envie de le croquer, tant il est chou et semble sage! Et impossible de ne pas craquer devant la si mignonne binette de Pépite. Je retrouve le regard si craquant de cette petite chérie, alors qu’elle évoluait à la vie et belle, avant de prendre son envol chez sa super mamie!
Deux petits lutins heureux, qui ont tout pour plaire au sein de leurs foyers respectifs, si respectueux de leurs petites personnes et si aimants! Merci!


Nos bébés havanais progressent bien

Nos bébés havanais progressent bien. Ils sont à présent âgés de six jours.
Si l’on essaie de les imaginer tous dans le ventre de leur maman maintenant, on réalise bien que cela semble impossible, tant ils se sont arrondis en l’espace de six petits jours. C’est dire si le lait de maman Opale est abondant et nourrissant.
A cet âge, bien sûr que leurs deux seules activités sont de dormir et de téter. Ajoutons tout de même à cela le fait de se déplacer en rampant pour atteindre les tétines de maman.
Quant à leur maman, elle occupe ses journées à les allaiter, à les nettoyer, à les stimuler à faire leurs besoins, à dormir, à manger en abondance, à éliminer elle aussi.
Papa Odilon quant à lui n’est pas encore le bienvenu auprès de sa petite famille, Opale dixit. Il ne perd rien pour attendre. Quand il sera assailli par ses sept garçonnets à la fois, il aura de quoi faire, c’est certain!

Trois générations de lutins

Trois générations de lutins représentées dans l’article du jour.
Il y a notre Jazz, papa de Pato, et grand-papa de Pico. Et le papa de Pico n’est autre que Pato.
Les photos de ces trois générations de lutins sont particulièrement expressives, à mon sens.
Jazz, lui, est, sur cette image, dans l’un des plus beaux moments de ses journées : dans les bras de papa, câliné à souhait!
Pato sourit dans son sommeil. Et, franchement, en regardant ses postures, difficile de ne pas ressentir immédiatement une immense cosse nous envahir. Une chose est sûre : la dolce vita, Pato semble savoir ce que c’est!
Quant à Pico, petit-fils de Jazz-Hélys, et fils de Pato-Barbie, il semble avoir hérité du sourire de son papa en version éveillée. Et impossible de ne pas fondre devant un regard si expressif et profond.

Daya et Lola, Gizmo et Cooper

Daya et Lola, Gizmo et Cooper sont à l’origine du petit coucou de ce jour!
Daya nous fait craquer dans son petit nid douillet. On aurait bien envie de venir s’y blottir tout contre elle!

Lola et Gizmo, c’est une soeur et un frère, enfants d’Ondine et de Jazz. Tous d’eux capables d’être à la fois débordants de vie, et à la fois petits chiens de salon adorant leur petit confort, dont, les genoux aimants de papi.

Et finalement, l’ami Cooper, en virée avec les siens sur une belle presqu’île non loin de chez nous. Cooper a eu l’occasion de découvrir ce que naviguer veut dire. Un Cooper dont la vie est riche et qui fait partie de tant de belles excursions familiales!

Une ribambelle de petits gigoteurs

Les voilà, nos petits goinfres gigoteurs! 😉
Ils sont nés le huit octobre, entre dix-sept heures et vingt heures trente. Ils pèsent entre 150 et 215 grammes. Ils sont pleins de vie. Et on se réjouit tout plein de les voir évoluer tout au long des dix semaines qu’ils vont passer chez nous. Observer leurs échanges avec maman Opale, si à l’aise dans son rôle de maman! Découvrir papa Odilon avec ses fistons : quelle belle perspective que voilà! Sans oublier le reste de la meute qui est très intrigué d’entendre ces toutes nouvelles petites voix se manifester!


Des bichons havanais aux robes diversifiées

Des bichons havanais aux robes diversifiées, et tous dans cette si belle nature qui est la nôtre!
Leurs robes sont tantôt fauve charbonné, tantôt noires, blanc-noir, fauve clair.
Une belle diversité de nature aussi sur les images ci-dessous : un pré parsemé de feuilles sèches dans lequel Milo a trouvé un précieux trésor qu’il ne lâcherait pour rien au monde! Un joli trône naturel pour Mélisse et Betty, en lisière de forêt. Et finalement, Brindille et sa maîtresse au bord de deux lacs différents, dans des ambiances grandioses.
De quoi régaler nos yeux, et nos coeurs aussi, à la vue de ces petits lutins aux robes multicolores, et aux expressions si craquantes. Milo semble nous dire : “Tu vois ce trésor que j’ai trouvé? Eh bien, ne t’avise pas d’y toucher!” Le regard de Mélisse et de Betty est juste candide, alors qu’elles sont perchées sur leur trône naturel. Quant à Brindille, la voilà qui pose devant ces superbes paysages, avec sa sérénité et son calme presque légendaires!

La belle Ginger

La belle Ginger à la robe bicolore blanche et noire, porteuse du gène Belton, est l’une des filles d’Opale et de Jazz. Elle est chouchoutée à souhait par les siens, qui lui assurent présence, respect, amour en abondance.
Leur message accompagnant les images ci-dessous est le suivant :
“Ginger toujours en grande forme… Vingt mois déjà sont passés et les jours sont magnifiques avec elle.  L’été est fini mais on profite encore de ces belles journées d’automne.”
Ginger est l’une des “neuftuplés” de février 2018. Cette fratrie si généreuse, belle et tranquille, que nous avons eu tant de plaisir à voir progresser au fil des semaines passées à l’élevage. Et par la suite, grâce aux familles qui nous ont permis de suivre l’évolution de leurs petits trésors. La maîtresse de la belle Ginger nous a envoyé des nouvelles et photos de sa petite protégée chaque semaine depuis son arrivée dans son nouveau foyer, jusqu’à son année révolue. Quelle fidélité! Merci beaucoup!