Archives de catégorie : Nos portées dans leurs familles

Quelques jolies binettes havanaises

Quelques jolies binettes havanaises : voilà devant quoi/qui je vous propose de vous attendrir aujourd’hui!

Happy et… Happy, tout d’abord!
La première est l’une des fillettes à Eole-Odilon. Quelle jolie binette elle a, avec ses trois billes noires sur fond gris!
La seconde a pour parents Opale et Charlie! Elle a tout d’un gros ourson aux couleurs magnifiquement chaudes!
Elles ont grandi ensemble à la vie est belle, ces deux petites Happy, pour notre plus grand plaisir! Et, le plaisir est tout aussi grand aujourd’hui de les revoir, par photos interposées.

Merlin! Je suis déjà fan de son petit nom. Il s’agit assurément d’un petit lutin qui enchante la vie des siens. Avec sa douce teinte chocolatée, sa jolie binette havanaise nous parle de douceur, de joie de vivre. Et Merlin a aussi hérité de la vivacité de sa petite maman Jade, et même de ses légendaires bruitages dans le jeu.
Et oui, bien souvent, les petits fruits ne tombent pas bien loin de l’arbre.
Merlin est le fiston de Jade et de Gismo.

Quelques jolies binettes havanaises encore, dans les personnes de Ciccio, Baila, Pink et Gus. Des regards aux expressions diverses, des robes diversement colorées… Assurément des petits chiens qui méritent tous une place généreuse au sein de leurs foyers.

Des petits lutins enchanteurs

Des petits lutins enchanteurs nés à la vie est belle nous offrent leurs craquantes petites frimousses aujourd’hui.

Ils répondent aux doux noms de Sam, de Kiwi, de Tiss, de Pato. De Boston, de Virgule, de Gizmo; de Chanel, Darius, Bloom et Gaya.

Les robes de ces petits lutins enchanteurs sont variées, aussi bien de par leurs couleurs que de par leur longueur.

Et je crois pouvoir dire que ces craquants petits personnages sont aimés à la hauteur de ce qu’ils méritent par leurs familles respectives.

Ils sont bambins d’Aïcha et de Gauguin, d’Hélys et de Jazz, pour les aînés d’entre eux. Ils ont Eole, Opale, Lutine, Ondine pour mamans. Et leurs papas sont pour tels Jazz, et pour tels autres Odilon.

Et ces petits lutins enchanteurs donnent le meilleur d’eux-mêmes pour faire plaisir à leurs familles : une caractéristique typiquement havanaise!

Quelques petits bichons dans leur quotidien

Je vous invite à visiter quelques petits bichons dans leur quotidien. Et ce grâce aux jolies photos que leurs familles respectives nous ont fait parvenir.
La période des fêtes de fin d’année est riche en messages et photos de petits lutins nés à la vie est belle. Un ravissement pour les yeux et le coeur!

On commence avec le petit Pico, fiston de Barbie et de Pato, âgé de six ans.
Les photos envoyées par sa famille sont particulièrement touchantes, et représentatives de l’amour dont Pico jouit au sein de sa famille.

Deux photos super sympas de deux joyeuses petites lutinettes dans leur quotidien!
Happy et Easy, filles de Barbie-Pato et de Lutine-Jazz, face à un bonhomme blanc comme neige. Et au sortir de chez la toiletteuse sur fond de déco de Noël!

Le petit point noir sur fond blanc, c’est Daya, fille d’Aïcha et de Gauguin.
Une petite Daya âgée de onze ans, qui profite pleinement au quotidien de splendides balades dans une nature hivernale grandiose! Merci à Sylvie de cette magnifique image!

Il y a aussi tous ces petits lutins qui profitent de leur intérieur, par un hiver bien cru lorsqu’on habite près d’une étendue d’eau à basse altitude.
Ci-dessous, Gus, Haddock, Plume et Tiga, qui représentent bien joliment la diversité de couleurs des robes havanaises.

On termine cet article avec deux très jolies photos d’un duo aussi craquant qu’inséparable : Ella et Bubbles, qui nous annoncent l’arrivée de Noël!
Un petit renne Havanais également en la personne de Scotty, fiston d’Hélys et de Gauguin âgé de onze ans.

Merci à chacune des familles de ces chers petits lutins, de nous permettre d’admirer ces quelques petits bichons dans leur quotidien!

Loin des yeux loin du coeur

Pour tous les petits lutins nés à la vie est belle, l’expression “loin des yeux loin du coeur” n’est pas une réalité pour moi.

J’ai souhaité leur existence, veillé attentivement sur leur maman pendant toute sa gestation. Je les ai accueillis avec émotion. J’en ai pris le plus grand soin durant la dizaine de semaines qu’ils ont passée à l’élevage. J’ai accueilli chacun de leurs progrès avec joie. Je me suis inquiétée pour la moindre irrégularité. J’ai reçu leurs familles adoptives aussi souvent qu’elles l’ont souhaité, dans le but de voir des liens se tisser entre elles et leurs futurs petits protégés.
Dit plus simplement, j’ai tout fait pour préparer ces petits le mieux possible à leur vie future, et ce par amour pour eux.

Alors, le fait de les confier à leurs familles respectives n’a en rien supprimé l’amour que je leur porte. Donc, non, loin des yeux ne signifie pas loin du coeur pour moi, par rapport à ces petits êtres que j’ai chéris durant des semaines.

Ci-dessous, voici quelques-uns d’entre eux en images.
Ils se prénomment Haïko, Benji, Betty, Mélisse; Douchka, Miga, Chanel et Lila.
Et chacun d’entre eux a gardé une place privilégiée dans mon coeur.

Ces jolies frimousses havanaises

Ces jolies frimousses havanaises, que je ne me lasse pas de contempler, nous offrent, une fois encore, le petit clin d’oeil du jour.

Il y a Bubbles et Ella, Joe, Pink, et les inséparables Nala et Zora.

Ces jolies frimousses havanaises sont bien représentatives de la diversité des robes havanaises.
Il y a l’ami Bubbles avec sa jolie robe blanche et noire. La belle Ella, magnifique petite boule de suif. Joe et sa robe crème illuminée par le soleil. La petite Pink si joliment vêtue d’une robe fauve-rouge charbonné. La petite Nala chocolatée, et sa compagne Zora, fauve clair et noir.

Il y a ces robes, diversement colorées. Et, bien sûr, ces fameuses frimousses havanaises aux regards si parlants, si profonds, si intenses.
Plonger ses yeux dans de tels regards ne devrait laisser personne de marbre, selon moi. Même par photo interposée.
Il y a moyen d’en faire l’expérience de suite, en regardant ci-dessous les regards de Nala et de Pink en particulier.

On a parlé de ces jolies frimousses havanaises, des robes si diverses de ces petits lutins.
Et qui dit havanais épanoui, dit enthousiasme, joie de vivre, bonheur avec un B majuscule.
Et je crois que la petite vidéo ci-dessous, avec comme petites actrices Nala et Zora, nous parle très joliment de ces caractéristiques si typiquement havanaises.

Nala et Zora n’illustrent que trop bien la joie de vivre de nos petits Havanais

Le bichon havanais et la neige

Le bichon havanais et la neige, ça donne quoi?
Eh bien, la meilleure façon de l’illustrer, je crois que c’est au moyen de vidéos.
Pour commencer, on va regarder deux vidéos, de deux petites Havanaises découvrant la neige pour la première fois de leur existence.
La première nous vient d’Ariane et c’est sa petite Pink, fille d’Opale et de Charlie, qui découvre la neige :

Pink, bichon havanais de 7 mois, découvrant la neige

Pink est la soeur de notre petite Mousse, qui hier matin aussi a découvert la neige pour la première fois de sa vie.
La voici en images lors de cette trop géniale trouvaille :

Et puis, connaître déjà la neige et la redécouvrir, n’engendre pas moins d’enthousiasme et de joie, si l’on en croit cette jolie vidéo d’Eole et d’Athena, bambins de Lutine et de Jazz, âgés de cinq ans et demi. Vidéo envoyée par Nelly.

Athena et Eole, ravis de redécouvrir la neige!

Et, à la vie est belle, chaque hiver blanc voit nos lutins petits et grands s’éclater dans cette poudre blanche si stimulante et revigorante.

Et, pour terminer en beauté, une vidéo nous venant de Justine et son petit Sky âgé de sept mois. Lui aussi, si heureux de gambader dans cette belle et abondante poudre blanche :

Sky, fiston d’Opale-Charlie, gambadant joyeusement dans la neige

Et parfois, la neige engendre quelques surprises inattendues, quand elle est bien poudreuse, bien profonde, que nos lutins s’y sont abondamment prélassés… Et que leurs pattes et bedons ne sont pas protégés…

Le bichon havanais et la neige

Une bande d’adorables petits lutins

Une bande d’adorables petits lutins, assurément farceurs pour certains, nous offre le magnifique clin d’oeil de ce premier dimanche de décembre.

Il y a la petite Naya avec sa copine Praline, toutes deux si craquantes dans ce beau décor hivernal :

Une bande d'adorables petits lutins

Décor hivernal également pour Nala et Zora qui ont la chance de vivre assez haut pour déjà profiter de cette neige que nos lutins aiment tant! Et profiter, c’est quelque chose qu’elles ne sauraient mieux faire, ces deux si joyeuses petites lutinettes! Leurs joyeuses pirouettes dans la neige arracheraient certainement des sourires au plus sombre spectateur!… 😉

Et la dernière portée d’Opale est aussi constituée d’une bande d’adorables petits lutins, dont Charlie est le papa. Ils viennent de fêter leurs sept mois de vie. Et les mieux situés d’entre eux, profitent déjà des joies hivernales découvertes pour la première fois de leur existence.
Notre petite Mousse fait partie de cette portée de gais lurons! Et je me réjouis tellement de la voir s’éclater dans une belle neige poudreuse! Mais patience!

Mais revenons à nos gais lurons, dont voici en images Honey, Skippy, Happy, Pink, Gus, et Mousse avec maman Opale!

Bambins d’Opale

Bambins d’Opale : voilà l’un des points communs des petits lutins en photo ci-dessous.
Tous ont pour maman Opale. Leurs papas quant à eux sont tantôt Jazz, tantôt Charlie.

Cooper, Sam, Touffy et Charly viennent de fêter leurs cinq années d’existence. Eux sont bambins d’Opale et de Jazz. Manquent les photos de Cléo et de Brindille qu’on aimerait bien revoir, en images tout au moins.
Honey et Sky de leur côté ont Charlie pour papa. Et d’ici deux jours, ils auront atteint leurs sept mois de vie.

Des images qui respirent le bonheur, la quiétude, le bien-être, la joie de vivre. Qui nous parlent aussi de l’amour attentionné que les maîtres de ces petits lutins leur portent. Ca fait chaud au coeur de la personne qui a souhaité leur existence, et surtout, leur bonheur!
Ces petits lutins qui donnent tant de leurs personnes méritent, qu’en retour, ils reçoivent tout l’amour et toute l’attention, tous les bons soins, aussi bien physiques que psychiques, dont ils ont tant besoin.

Et voilà une superbe petite vidéo de l’ami Charly, fiston d’Opale et de Jazz, filmée par sa maîtresse Béatrice :

Des amours de petits bichons

Des amours de petits bichons nous offrent leurs touchantes frimousses aujourd’hui.
Leurs robes sont différentes, en couleurs, en longueurs, en textures. Les regards sont divers aussi : tel a un regard de petite crapule, chez tel autre, on lit de la mélancolie dans le regard. Chacun a son petit tempérament bien à lui, unique. Celui-là est un amour de petite crapule. Alors que l’autre ne connaît que douceur et soumission. Les corpulences sont diverses aussi. Les âges tout autant. Zora a six mois et demi, alors que Kyubi va sur ses treize ans.
Et tous, sans exception, ont un coeur de bichon! Un coeur de bichon, c’est un coeur d’une tendresse infinie, d’une fidélité sans faille, une fidélité de chaque instant. Une fidélité, à vrai dire, incomparable avec celle de bien des humains. Et puis, un coeur de bichon, c’est aussi un coeur tout docile qui ferait tant pour faire plaisir à son maître.
Ils nous en remontrent tellement, nos amours de petits bichons, dans tant de domaines!! Sachons apprendre d’eux!

Les petits lutins en photo ci-dessous se prénomment Kyubi, Pico, Miss; Milo, Zora, Mia, Happy. Ils sont les bambins d’Aïcha, de Gauguin, de Barbie, de Pato; d’Ondine, d’Odilon, de Lutine, de Jazz. D’Eole, d’Hélys, d’Opale et de Charlie.
Merci à tous ces parents d’avoir permis l’existence de chacun de ces petits trésors! Sans eux, ils n’existeraient assurément pas!

Nala et Zora

Nala et Zora sont deux demi-soeurs. Leur parent commun, c’est leur papa Odilon. La maman de Nala est Lutine, et celle de Zora, c’est Eole.
Ces deux petites bonnes femmes havanaises ont sept mois de différence. Et les bienheureuses vivent sous le même toit, au sein d’un foyer on ne peut plus chaleureux.

De temps en temps, Nala et Zora viennent nous trouver à la vie est belle. Et alors, c’est la fête à la maison!
Les voir avec leurs mamans respectives, c’est contempler une petite meute de Havanais multicolores. En effet, si Lutine est blanche et noire, sa fille Nala est chocolat. Eole est beige charbonné, alors que sa fille Zora est crème et noir. Quel joli spectacle que ces quatre petites chiennes réunies!

Zora a grandi à la vie est belle aux côtés de notre petite Mousse. Ainsi les retrouvailles entre ces deux petites crapouillettes du même âge sont chouettes à observer.
Et comme la complicité entre lutinettes est à la hauteur de celle entre humaines, alors accueillir Nala et Zora à la vie est belle c’est la fête!