Archives pour la catégorie Nos chiens en meute

Quelques petits personnages

Quelques petits personnages, plus ou moins jeunes, résidant à la vie est belle, viennent nous faire un petit clin d’oeil aujourd’hui!
Je vais les commenter au fur et à mesure de leur apparition!
Commençons par le duo super complice composé d’Odilon, quatre mois, et d’Ondine, quinze mois.

Puis, une image d’Easy (en blanc et fauve), et de son frère Mika, tous deux âgés de quatre semaines, et qui commencent à animer la vie est belle de leurs cris joyeux!

On poursuit avec une image bien représentative de notre joyeuse et adorable petite “chieuse” – j’ai nommé Hélys – qui aime tant allumer ses semblables jusqu’à les excéder, et pousse des hauts cris quand Odilon ose faire pareil avec elle! Hélys va sur ses dix ans.

Une jolie photo ci-dessous d’un trio trop craquant : celui de nos trois garçonnets âgés de quatre semaines, fils de Lutine et de Jazz!

Et puis, le joli profil de notre belle et douce Eole, fille d’Hélys et de Kenzo, à la belle robe crème et fauve charbonné :

Ondine est la demi-soeur d’Eole puisqu’elles ont le même papa : Kenzo. Elle est aussi la grande demi-soeur de nos actuels bébés, puisqu’elle est une fillette de Lutine.
Une belle petite Havanaise d’une grande gentillesse, sensibilité et joie de vivre.

Et pour finir, la sympathique et jolie binette de notre petit ourson Odilon âgé de quatre mois, qui s’est installé confortablement et généreusement au sein de notre meute.

En vidéo

En vidéo aujourd’hui, nos tout petits âgés de vingt-trois jours, ainsi que les cadettes de notre meute d’adultes jouant avec Odilon âgé de quatre mois.

Quel contraste, évidemment, entre la maladresse et la lenteur de nos poupons tout ronds, d’un côté, et l’agilité et la rapidité d’Odilon et de ses super potes Eole et Ondine, de l’autre.
Ce contraste permet de mieux mesurer l’évolution foudroyante d’un chiot entre l’âge de trois semaines et demie et celui de quatre mois!

A ces vidéos, j’ai joint quelques photos : une photo d’Eole que je trouve si belle, et quelques images des tout petits s’éveillant à la vie dans leur petit nid.

Bichon Havanais Eole à l'élevage à la vie est belle

Eole, trois ans, fille d’Hélys et de Kenzo

Une fin d’été splendide

Une fin d’été splendide nous est offerte, dont nous aurions bien tort de ne pas profiter! Et bien sûr que nos petits Havanais ne sont pas en reste quand il s’agit de s’ébattre en extérieur.
Plus ils sont jeunes, plus ils sont inépuisables. Par contre, comme chez les humains, il y a les actifs, et les contemplatifs. Et ceux qui sont autant l’un que l’autre. Parmi les contemplatifs, je citerais en tête notre belle Opale chocolatée, qui n’a d’yeux que pour ses maîtres, qu’elle mangerait des yeux si cela était possible! Pour elle, peu importe que la fin de l’été soit splendide ou pas, l’essentiel étant qu’elle soit le plus proche possible de ses maîtres.
Nos poupons quant à eux ignorent encore tout de ce qui se passe au-delà des murs qui les protègent de l’extérieur. Qu’importe que le soleil brille ou qu’il pleuve, que ce soit l’hiver ou l’été! La présence de leur maman, son bon lait tiède, sa chaleur, ses bons soins : voilà tout ce qui compte lorsqu’on est un petit chiot de deux semaines.

Corsaire, sur la table perché…

Tous autour de Babar

Tous autour de Babar : voilà le thème de la première photo de cette série, dont je suis super fan. Babar ne diffuse pas de chaleur, mais il est tout doux et moelleux. Et peut aussi faire office d’appuie-tête. Voilà pourquoi tous les bébés le côtoient de si près!

Bébé Mika s’est abandonné dans les tendres bras de Morphée. A quoi rêve-t-il sans avoir jamais vu ni entendu? Laissons-lui en le secret!

Bébé Odilon est à présent notre grand bébé, en comparaison des tout petits bambins à Lutine et Jazz. Un grand bébé à la bouille à bisous de nounours trop craquant! Bientôt quatre mois, notre petit gars!

La malicieuse petite Hélys, bientôt âgée de dix ans, scrute l’horizon, hissée sur la pointe de ses vigoureuses petites pattes! Quel intrus se permet de s’approcher ainsi de son territoire???

Pris sur le vif, nos deux cadets, Odilon et Ondine semblent avoir un échange de propos plutôt vigoureux!?

Des tout petits aux grands

Des tout petits aux grands, en passant par le petit qui devient grand.

Les tout petits, c’est évidemment nos mini lutins qui atteignent leurs quatre jours de vie aujourd’hui, et qui passent leurs journées à téter, dormir et éliminer.
Dans leur bulle, silencieuse et sombre, ils perçoivent des vibrations, s’orientent vers la chaleur de leur maman, et utilisent leur odorat et leur toucher. A les observer, bien souvent, l’on pourrait penser qu’ils voient bel et bien.

Le petit qui devient grand, c’est bien sûr notre Odilon! Un sacré petit gaillard que celui-là, qui se développe à grande vitesse. Un p’tit gars plein de tempérament, et aussi de sensibilité. Très malin, joyeux, expressif! Très extraverti aussi, avec ce côté méditerranéen, démonstratif aussi bien en sons qu’en gestuelle, qu’en intensité de regard!

Et puis nos grands, ou plutôt nos grandes, aujourd’hui, ce sont nos deux soeurettes, et fifilles de Kenzo, Eole et Ondine. jamais elles ne manquent une occasion de s’amuser, de courir, de sauter, de tenter de s’approprier le jouet de l’autre, de montrer leur joie de vivre, leur enthousiasme à toute épreuve. Merci, papa Kenzo, et mamans Hélys et Lutine, d’avoir permis l’existence de ces deux si précieux trésors!

Les uns et les autres

Les uns et les autres à l’élevage de bichons havanais à la vie est belle de Neuchâtel.

Il y a notre brave Melody, dont les sens, entre autres, diminuent sensiblement, mais qui sait toujours faire preuve d’enthousiasme, de dynamisme, d’impatience, d’attachement, en fonction des circonstances vécues.

Il y a la petite-fille de Melody et de Gauguin, Lutine, qui va tantôt présenter à ses grands-parents leurs arrière-petits-enfants. Et je sais que Melody en particulier se fera un plaisir de les côtoyer  d’ici quelques semaines.

Il y a aussi nos trois garçons, Gauguin, Jazz et Mookie, chacun avec ses caractéristiques bien à lui, tant en apparence qu’en comportement.
Gauguin, petite boule de joie pleine de délicatesse, affectueux à souhait, et fidèle sentinelle de la vie est belle.
Jazz, le fier coq du “poulailler”, gamin joueur, affectueux, qui aimerait bien avoir maman Isa rien que pour lui.
Et Mookie, petit lutin joyeux et enthousiaste, ami de tous, aussi bien humains que chiens, adorant observer les vas et viens du quartier du haut de son balcon.

Et puis, il y a bien sûr nos infatigables joueurs, les cadets de la troupe avant tout, qui n’en finissent pas de s’enthousiasmer pour le bâton, la pomme de pin, la coquille d’escargot, le morceau d’écorce, la succulente crotte délicatement déposée par l’autre, etc, etc…

Jeunes et vieux à la vie est belle

Jeunes et vieux à la vie est belle cohabitent paisiblement. Chacun y vit à son rythme. Un rythme parfois effréné pour les cadets, tranquilles pour les adultes, et par moments plus lent pour les aînés, pour Melody en particulier. Quoique, quand il s’agit de chercher de la nourriture, je crois que Melody reste la championne de la troupe.

J’ai lu aujourd’hui qu’un chien de petite race est considéré vieux à partir de l’âge de dix ans. Sur la base de cette affirmation, sont donc entrés dans la vieillesse, au sein de  mon petit troupeau, Melody bien sûr avec ses treize ans, Aïcha et Gauguin, tous deux âgés de onze ans et demi, et Barbie âgée de dix ans.
La vieillesse n’est pas une maladie, bien entendu, mais un processus normal, au cours duquel on constate un affaiblissement des forces et des facultés.

Mais cet état n’empêche nullement une cohabitation respectueuse entre les plus jeunes et les plus âgés à la vie est belle. Bien au contraire! Il est beau de voir la petite Ondine aux côtés de son arrière-grand-maman Melody. De voir aussi le petit Odilon de trois mois respectueux de ses aînés, tout en étant plein de vigueur et d’imagination.
Oui, la vie est belle entre jeunes et vieux à la vie est belle!

Une bel article à consulter en lien avec la vieillesse chez le chien : Ils vieillissent : c’est à nous de nous adapter

Bichon Havanais bébé et adulte

Odilon, 3 mois, et Eole, 3 ans

Odilon, 3 mois, archéologue en devenir…

Les jouets préférés de nos chiens

Les jouets préférés de nos chiens, quels sont-ils?

Eh bien, j’ai envie de répondre à cette question, que lorsqu’on est plusieurs congénères à vivre ensemble, on n’a pas besoin de jouet. S’amuser avec l’autre est la plus chouette façon de s’occuper.
Et si jouet il y a, les plus naturels sont les plus attrayants : un bâton, une pive, une coquille d’escargot, un caillou : tant d’éléments que la nature offre généreusement à nos petits compagnons!

Ce matin, c’est un sarment de vigne qui a amusé les cadets de notre meute. Chacun voulait évidemment se l’approprier, et une fois le bâton en sa possession, rien de plus génial que de narguer fièrement ses congénères en brandissant son superbe trophée!

Ci-dessous, quelques photos et une petite vidéo illustrent ces jolis instants!

 

Commentons quelques images

Commentons quelques images du jour de joyeux mistons!

Commençons par ce regard sacrément miston de petit Odilon. Regard qui semble dire “Ne regarde pas maman! Je voulais faire une gentille petite crouillerie!…”

Petite manifestation de l’amour fou d’Eole pour la gent féline, pour Corsaire tout particulièrement. C’est celui qui accepte le mieux les élans d’affection démonstrative de nos lutins. Alors quand il apparaît, c’est la course folle : le premier qui  réussit à lui coller un bisou a gagné!

J’aime bien cette photo de profil de nos deux cadets, si contrastés, si complices, si craquants!

Eole, ma toute belle, si douce, si gentille, si câline, si joyeuse : une sacrée petite perle de grand prix!

Et puis, pas moyen de zapper cette trop craquante binette de notre petit Odilon, jouant de son charme sur sa chaise-longue au jardin…

Des retrouvailles

Des retrouvailles entre une fillette et ses parents. Entre Kenzi, et Aïcha et Gauguin.

Kenzi : la petite dernière d’Aïcha et de Gauguin. Une sorte de petit miracle sur pattes. Une petite Havanaise pleine de joie de vivre et d’allant. Sachant si bien démontrer son attachement. Avec un petit côté indépendant bien marqué aussi.
Kenzi, très semblable à ses grandes soeurs Pepsee et Biscotte. Et qui me fait beaucoup penser aussi à sa maman Aïcha, tant par son petit visage si caractéristique, que par son tempérament.

Kenzi est venue partager un moment avec ses parents. Elle avait bien revu sa maman quelquefois, le temps d’une balade, depuis son départ de la vie est belle. Et aujourd’hui elle a retrouvé papa et maman, comme au bon vieux temps. C’était beau de revoir cette jolie petite famille réunie. Des retrouvailles qui m’ont fait chaud au coeur! Merci, Chantal, pour ces jolis moments partagés!

Retrouvailles

Kenzi et ses parents, Gauguin et Aïcha

Kenzi et sa maîtresse