Archives de catégorie : Nos chiens en meute

Nos petits compagnons de vie

Nos petits compagnons de vie : voilà de quoi, de qui nous allons “parler” aujourd’hui!
Ces compagnons qui nous accompagnent au quotidien, de jour comme de nuit, depuis plus ou moins longtemps.

L’aînée de ces petits compagnons de vie, c’est Aïcha qui, d’ici quelques jours atteindra ses seize ans d’existence.
A son âge avancé, Aïcha a quelques handicaps. Elle n’entend plus, et sa vue baisse au fil des mois. Par moments, elle fait des appels au jeu, court dans tous les sens. Et à d’autres moments, son équilibre laisse à désirer, ainsi que son orientation.
Elle adore par contre toujours autant faire des jeux avec recherche de friandises.
Notre petite Aïcha est une “vieille dame” et nous profitons de la choyer alors qu’elle est parmi nous.

Notre meute comporte un peu plus d’un tiers de lutins seniors (si l’on considère qu’un petit chien est senior aux environs de dix ans). Des seniors un peu moins présents sur les photos ci-dessous, parce que moins actifs que notre bande de vifs jeunets.
Minon, Ebène, Mousse, Odilon, Ondine et Eole assurent à notre meute une dynamique bien vigoureuse, et sonore également.
Bien sûr que durant les maternités de nos petites chiennes – y compris durant leurs gestations – celles-ci sont moins actives au sein de la meute.
Quant à nos p’tits gars, leur fonctionnement varie en fonction des hormones en présence de ces dames.

Voilà quelques images de nos petits compagnons de vie havanais :

Il neige à Neuchâtel

Il neige à Neuchâtel!

Ca semble peut-être banal comme information, et pourtant! Au fil des ans, cela risque de devenir un fait toujours plus exceptionnel, malheureusement.
En effet, quand je pense aux hivers de mon enfance, force est de constater que les choses changent.
Alors, quand la neige se met à tomber et qu’elle tient au sol, il s’agit de sortir bien vite pour que nos lutins puissent en profiter au maximum.
Nos petits bichons adorent la neige. Cette neige qui fait d’eux des sortes de petits “feux follets” qui se déplacent à grande vitesse un peu partout. Le spectacle en vaut la peine, assurément!

Pour Ebène et Minon, cette neige est une géniale découverte. C’est trop beau de les voir sauter dans cette étendue blanche, s’y frotter, s’y coucher. Quelle joie pour ces petites chiennes qui découvrent joyeusement le monde qui les entoure!

Difficile par contre de réussir des photos de nos lutins en mouvement dans la neige, tant ça bouge de partout! Une vidéo serait certainement plus explicite de leur degré d’enthousiasme face à cet élément si stimulant!

Il neige à Neuchâtel : quel spectacle que celui de cette nuée de flocons tombant du ciel avec tant de légèreté! Je ne m’en lasserai jamais, pour ma part!

Entre copines

Entre copines, on s’amuse bien à la vie est belle. Et bien sûr que ce sont les benjamines de la troupe qui sont les plus joueuses.
Les benjamines, c’est Mousse, Ebène et Minon. Avec elles, on est toujours assurés d’une ambiance bien animée. Et la petite Minon n’est certainement pas en reste dans ce domaine.

Maman Ondine de son côté n’a pas mis de côté l’éducation de sa fillette pleine de vie et si imaginative. Une éducation qui se pratique grâce aux jeux que mère et fille partagent.
Et le reste de la meute est aussi là pour marquer certaines limites à ne pas dépasser.

Il y a aussi le chat Corsaire, ainsi qu’Olive et Cerise, qui se frottent à cette petite dernière. Une de plus qui semble éprouver une attirance irrésistible pour la gent féline. Et évidemment qu’elle est à bonne école avec Mousse et Ebène…
Chaque chat réagit à sa manière face à la joyeuse folie de ces petites chiennes. Le grand sage Corsaire reste très calme face à ces petites fofollettes. Et se permet un geste significatif s’il y a abus de folie. Olive et Cerise, elles, essaient bien souvent de s’y soustraire, une fois leurs oreilles énergiquement récurées par ces petites copines si enthousiastes.

Ci-dessous, quelques photos qui imagent bien le thème “entre copines” :

Ces regards si expressifs

C’est sur ces regards si expressifs que nous adressent nos petits lutins havanais que j’aimerais m’arrêter quelques instants aujourd’hui.

A la base, si je regarde mes petits Bichons, je constate que l’expression de chacun de leurs regards est différente.
Tel regard est rempli de douceur. Tel autre comporte une pointe de “crapulerie”. Celui-là est d’une vivacité incontestable, alors que celui-ci semble remplit de rêveries.

Tous ces regards nous parlent, expriment quelque chose. Ils se passent de mots, bien souvent. A nous de les lire correctement.
Et je dois avouer être parfois peinée des conclusions que tel ou tel tire de la lecture du regard de son petit compagnon.
Bien sûr que nos chiens ne nous parlent pas que par leur regard. Ils ont tellement d’autres moyens de communiquer avec nous. Encore faut-il prendre le temps de s’intéresser à cette communication non verbale, de manière à développer ainsi une belle complicité réciproque, parce que se comprenant mieux réciproquement.

Aller, on passe aux images de ces regards si expressifs de nos petits compagnons de la vie est belle :

Le bonheur est dans le pré

Le bonheur est dans le pré, non seulement quand nos bichons s’y éclatent avec leurs compagnons félins, quand les tortues se retrouvent nez à nez avec nos lutins, mais aussi quand nous y accueillons des petits amis nés à la vie est belle.

Le bonheur est dans le pré quand Skippy, frérot de notre Mousse, quitte l’espace de quelques heures son beau Valais avec sa maîtresse, pour venir nous trouver.
Skippy, portrait de Mousse au masculin, un petit lutin tellement classe, agile à souhait; un très beau petit coeur havanais!

Quelques instants d’adaptation pour prendre ses marques dans ce périmètre si plein d’odeurs diverses, et voilà que frère et soeur s’éclatent sous les yeux de maman Opale haut perchée. Sous les yeux curieux aussi de petite Ebène, un brin impressionnée par ce beau grand jeune homme havanais.

Le bonheur est dans la pré : les humains sont heureux de se retrouver, et savourent le spectacle de leurs petits protégés croquant la vie à pleines quenottes avec une grâce toute particulière!

La visite de Poukka

La visite de Poukka et des siens à la vie est belle, c’est l’assurance de passer de doux moments, pleins d’amour, de caresses et de bonnes petites friandises.
En effet, ce n’est pas la première fois que Poukka nous fait le plaisir de sa visite.
Cette joyeuse petite bonne femme âgée de treize ans, fille de Melody et de Gauguin, est venue nous trouver à plusieurs reprises depuis son départ de la vie est belle.

Il y a Poukka, et bien sûr, les siens. Et je connais peu d’humains tels Sandra, capables d’un tel feeling, d’une telle douceur, avec nos petits protégés. Inutile de préciser que dans de telles conditions, nos lutins se régalent…

Il y a aussi les traditionnelles petites friandises qui accompagnent ces dames lors de leurs visites, et qui exercent un effet irrésistible sur nos petits compagnons. On reconnaît bien ses visiteurs, et en petits lutins futés et soi-disant sans mémoire aucune, on sait très bien qui fait quoi. Ainsi, lorsque Poukka arrive avec les siens, on se doute bien que les poches de ces dames doivent receler nombre de trésors de grande valeur!

Bref, la visite de Poukka, des moments uniques à savourer sans retenue!

Les photos du jour

Les photos du jour sont sympas parce que joliment représentatives de tant de chouettes instants vécus aujourd’hui par les uns et les autres.

Il y a bien sûr les instants de repos. Le bichon havanais est un petit chien vif, mais pas nerveux. Il apprécie les moments de calme dans une journée, confortablement installé dans le lieu de son choix. Sûr aussi que nos aînés, et la plus jeunette de la troupe, ont besoin de davantage de repos que leurs congénères.

Bien sûr que les moments de jeux pimentent joliment les journées de nos lutins, aussi bien que les nôtres. Quoi de plus beau que de voir notre troupeau havanais s’éclater à l’air libre! Des instants si formidables dans une journée! Qui parfois nous donnent bien quelques frayeurs aussi, quand nos lutins privilégient le vol au saut…

Nos Havanais profitent aussi quotidiennement d’instants de jeux plus calmes qu’ils attendent impatiemment chaque jour et qu’il s’agit de ne pas manquer. Des friandises sont cachées à divers endroits, et il s’agit d’utiliser son flair pour les trouver.

Les photos du jour à présent, ainsi qu’une petite vidéo de nos deux cadettes en plein jeu :

Ebène, 2 1/2 mois, et Mousse, 17 mois…


Joli clin d’oeil

Un joli clin d’oeil de nos lutins havanais : voilà ce que je vous propose aujourd’hui.

En consultant leș derniers articles de ce blog, j’ai réalisé que notre chère petite Ebène a beaucoup tenu la vedette ces dernières semaines. Nous avons suivi sa croissance attentivement, semaine après semaine y compris sur ce site, comme nous le faisons avec toutes nos portées.

Il est temps à présent de rétablir l’équilibre, en vous offrant ce joli clin d’oeil imagé de nos précieux petits compagnons, canins et félin.

Nos lutins adorent accueillir les visiteurs, bruyamment et avec leur enthousiasme tout havanais. Ils sont tellement friands d’interactions avec l’humain, quand celui-ci est doux et bienveillant. De montrer leur attachement comme de recevoir des signes d’affection.

Leur relation avec nos chats, elle aussi, reste inchangée. Certains de nos bichons les côtoient sans plus d’intérêt. Alors que les autres sont fous de joie à la vue des chats, et ne peuvent s’empêcher de leur témoigner leur affection, de manière complètement démesurée parfois. Mais bien sûr que nos félins les connaissent et ne sont jamais surpris de ces comportements qu’ils peuvent sans problème éviter, s’ils le souhaitent.

Place au joli clin d’oeil de nos Havanais et de Corsaire, en images :

Tous ces petits bonheurs

C’est de tous ces petits bonheurs qui nous sont prodigués au quotidien, que j’aimerais parler aujourd’hui!
Ils sont si nombreux, si fréquents, qu’on aurait parfois tendance à les ignorer. Pourtant, ils sont bel et bien là, jour après jour, sans attendre de signe de reconnaissance. Ils sont là, tout simplement.

Font évidemment partie de tous ces petits bonheurs, nos fidèles petits compagnons à quatre pattes. Ils sont là, auprès de nous, jour et nuit, disposés à nous inonder de leur amour à chaque instant.
A ce propos, une petite anecdote que je ne suis pas prête d’oublier : un jour, on m’a ramené à l’élevage l’un de ces petits bonheurs sur pattes à cause de la proximité trop grande qu’il accordait à son humain, et en raison du regard trop intense qu’il posait sur lui.. La grande faute de ce petit chien, c’était d’être un bichon trop aimant!!!… Ce jour-là, j’ai réalisé une fois de plus combien l’être humain va mal!…

Et quand je parle de nos petits compagnons à quatre pattes, j’inclus bien évidemment nos chats qui sont devenus, eux aussi, au fil du temps, un peu… havanais, dirais-je!

Tous ces petits bonheurs sont infinis. Je citerais encore la gent ailée que j’affectionne tant, et qui nous gratifie quotidiennement de sa gaieté.
Et puis, à cette saison, fruits, légumes, fleurs abondent et charment tout autant nos regards, que nos papilles gustatives, notre odorat.

Tous ces petits bonheurs en images, en voici une infime partie :

Canicules

Par les canicules qui courent, nos petits compagnons se sentent bien dans nos intérieurs gardés frais.

Pour rafraîchir nos lutins, il y a moyen de les couvrir d’un linge mouillé avec de l’eau fraîche, de les vaporiser d’eau fraîche. De leur proposer un coussin rafraîchissant s’ils veulent bien s’y poser. De leur offrir une pataugeoire avec une eau fraîche.

Bien entendu que par météo caniculaire, il s’agit de sortir plus longuement tôt le matin ou tard dans la soirée. On évite évidemment le bitume et on favorise les balades en campagne ou en forêt à ces moments.

Les photos ci-dessous illustrent bien ces propos :

Chanel profite de son intérieur gardé frais durant la journée, et ne se balade que tôt le matin et tard le soir.

Canicules

Betty et Mélisse de sortie au jardin la journée profitent de leur pataugeoire rafraîchissante.

Et Naya se plaît à l’ombre, ou en faisant trempette dans un lac dépourvu de cyanobactéries.

A la belle saison on se réjouit de profiter de l’extérieur, du soleil.
Mais ces canicules ne sont de loin pas une partie de plaisir pour nos lutins, qui apprécient tellement plus la fraîcheur de la neige en hiver à la chaleur étouffante du soleil par météo caniculaire.
Alors, respectons nos petits compagnons!!!
Il ne passe pas un jour sans que je n’observe des chiens en balade sur le bitume autour de chez nous. Il faudrait proposer à leurs maîtres de se tenir pieds nus eux aussi sur cette surface.