Archives de catégorie : Nos chiens en meute

Les photos du jour

Les photos du jour sont sympas parce que joliment représentatives de tant de chouettes instants vécus aujourd’hui par les uns et les autres.

Il y a bien sûr les instants de repos. Le bichon havanais est un petit chien vif, mais pas nerveux. Il apprécie les moments de calme dans une journée, confortablement installé dans le lieu de son choix. Sûr aussi que nos aînés, et la plus jeunette de la troupe, ont besoin de davantage de repos que leurs congénères.

Bien sûr que les moments de jeux pimentent joliment les journées de nos lutins, aussi bien que les nôtres. Quoi de plus beau que de voir notre troupeau havanais s’éclater à l’air libre! Des instants si formidables dans une journée! Qui parfois nous donnent bien quelques frayeurs aussi, quand nos lutins privilégient le vol au saut…

Nos Havanais profitent aussi quotidiennement d’instants de jeux plus calmes qu’ils attendent impatiemment chaque jour et qu’il s’agit de ne pas manquer. Des friandises sont cachées à divers endroits, et il s’agit d’utiliser son flair pour les trouver.

Les photos du jour à présent, ainsi qu’une petite vidéo de nos deux cadettes en plein jeu :

Ebène, 2 1/2 mois, et Mousse, 17 mois…


Joli clin d’oeil

Un joli clin d’oeil de nos lutins havanais : voilà ce que je vous propose aujourd’hui.

En consultant leș derniers articles de ce blog, j’ai réalisé que notre chère petite Ebène a beaucoup tenu la vedette ces dernières semaines. Nous avons suivi sa croissance attentivement, semaine après semaine y compris sur ce site, comme nous le faisons avec toutes nos portées.

Il est temps à présent de rétablir l’équilibre, en vous offrant ce joli clin d’oeil imagé de nos précieux petits compagnons, canins et félin.

Nos lutins adorent accueillir les visiteurs, bruyamment et avec leur enthousiasme tout havanais. Ils sont tellement friands d’interactions avec l’humain, quand celui-ci est doux et bienveillant. De montrer leur attachement comme de recevoir des signes d’affection.

Leur relation avec nos chats, elle aussi, reste inchangée. Certains de nos bichons les côtoient sans plus d’intérêt. Alors que les autres sont fous de joie à la vue des chats, et ne peuvent s’empêcher de leur témoigner leur affection, de manière complètement démesurée parfois. Mais bien sûr que nos félins les connaissent et ne sont jamais surpris de ces comportements qu’ils peuvent sans problème éviter, s’ils le souhaitent.

Place au joli clin d’oeil de nos Havanais et de Corsaire, en images :

Tous ces petits bonheurs

C’est de tous ces petits bonheurs qui nous sont prodigués au quotidien, que j’aimerais parler aujourd’hui!
Ils sont si nombreux, si fréquents, qu’on aurait parfois tendance à les ignorer. Pourtant, ils sont bel et bien là, jour après jour, sans attendre de signe de reconnaissance. Ils sont là, tout simplement.

Font évidemment partie de tous ces petits bonheurs, nos fidèles petits compagnons à quatre pattes. Ils sont là, auprès de nous, jour et nuit, disposés à nous inonder de leur amour à chaque instant.
A ce propos, une petite anecdote que je ne suis pas prête d’oublier : un jour, on m’a ramené à l’élevage l’un de ces petits bonheurs sur pattes à cause de la proximité trop grande qu’il accordait à son humain, et en raison du regard trop intense qu’il posait sur lui.. La grande faute de ce petit chien, c’était d’être un bichon trop aimant!!!… Ce jour-là, j’ai réalisé une fois de plus combien l’être humain va mal!…

Et quand je parle de nos petits compagnons à quatre pattes, j’inclus bien évidemment nos chats qui sont devenus, eux aussi, au fil du temps, un peu… havanais, dirais-je!

Tous ces petits bonheurs sont infinis. Je citerais encore la gent ailée que j’affectionne tant, et qui nous gratifie quotidiennement de sa gaieté.
Et puis, à cette saison, fruits, légumes, fleurs abondent et charment tout autant nos regards, que nos papilles gustatives, notre odorat.

Tous ces petits bonheurs en images, en voici une infime partie :

Canicules

Par les canicules qui courent, nos petits compagnons se sentent bien dans nos intérieurs gardés frais.

Pour rafraîchir nos lutins, il y a moyen de les couvrir d’un linge mouillé avec de l’eau fraîche, de les vaporiser d’eau fraîche. De leur proposer un coussin rafraîchissant s’ils veulent bien s’y poser. De leur offrir une pataugeoire avec une eau fraîche.

Bien entendu que par météo caniculaire, il s’agit de sortir plus longuement tôt le matin ou tard dans la soirée. On évite évidemment le bitume et on favorise les balades en campagne ou en forêt à ces moments.

Les photos ci-dessous illustrent bien ces propos :

Chanel profite de son intérieur gardé frais durant la journée, et ne se balade que tôt le matin et tard le soir.

Canicules

Betty et Mélisse de sortie au jardin la journée profitent de leur pataugeoire rafraîchissante.

Et Naya se plaît à l’ombre, ou en faisant trempette dans un lac dépourvu de cyanobactéries.

A la belle saison on se réjouit de profiter de l’extérieur, du soleil.
Mais ces canicules ne sont de loin pas une partie de plaisir pour nos lutins, qui apprécient tellement plus la fraîcheur de la neige en hiver à la chaleur étouffante du soleil par météo caniculaire.
Alors, respectons nos petits compagnons!!!
Il ne passe pas un jour sans que je n’observe des chiens en balade sur le bitume autour de chez nous. Il faudrait proposer à leurs maîtres de se tenir pieds nus eux aussi sur cette surface.

Nala et Zora à la vie est belle

Nala et Zora à la vie est belle, c’est l’assurance de passer un beau moment de vie, avec elles, et avec leur maîtresse.
Nala, c’est le petit délice chocolaté, fille de Lutine et d’Odilon : une adorable petite chienne, toute en douceur, en tendresse et en agilité.
Zora, c’est la petite chienne bicolore (beige et noire), à la bouille inénarrable et à la personnalité bien affirmée.
Sept mois de vie séparent ces deux petites chiennes qui jouissent d’une très belle complicité.

Revenues régulièrement à l’élevage depuis qu’elles l’ont quitté, Nala et Zora font en quelque sorte partie de notre meute. Elles y sont accueillies comme telles, c’est certain!
Et pour moi, évidemment que les revoir, c’est un grand bonheur à chaque fois.
Leurs démonstrations d’affection, leur complicité réciproque, leur joie de vivre, ne peuvent que faire chaud au coeur à celle qui les a vues naître. Et qui les a accompagnées durant leurs premières semaines d’existence.

Nala et Zora à la vie est belle en images, ça donne ceci :

Petit clin d’oeil havanais

Le petit clin d’oeil havanais de ce jour nous propose les photos de quelques frères et soeurs de différentes portées nées à la vie est belle.

Commençons par trois bambins de Lutine et de Kenzo : Joe, Ondine et Naya. Naya étant l’aînée d’entre eux; et Joe et Ondine étant frère et soeur de la même portée.

Un frère et une soeur à présent, bambins d’Hélys et de Kenzo : Snoopy et Eole.

Et encore un petit clin d’oeil havanais offert par la portée d’Opale et de Charlie née en mai 2021. Portée qui a comporté six petits lutins charbonnés et un petit noiraud. Manque juste la photo de Honey, ci-dessous pour que la portée soit complète.

Quelques jolies bouilles à bisous

Quelques jolies bouilles à bisous havanaises nous offrent leurs doux regards ci-dessous.

Il y a Nala et Zora, demi-soeurs de sang, et soeurs entières de coeur. Différentes en apparence et en tempérament, ces craquantes petites bonnes femmes partagent une belle complicité.
Nala est l’une des fillettes de Lutine et d’Odilon; Eole est fille d’Eole et d’Odilon.

Gaya est l’une des soeurettes à Zora; celle qui lui ressemble le plus d’ailleurs.
Une jolie bouille à bisous que la sienne? On dirait qu’elle sourit sur cette photo. Et on devine sa joyeuse énergie et son enthousiasme tout havanais.
Comme sa soeur Zora, Gaya a aussi une soeur de coeur havanaise : Bloom, fille d’Aïcha-Gauguin. Bien que douze ans séparent ces deux petites lutinettes, leur complicité n’en est pas pour autant moins belle.


Parmi ces quelques jolies bouilles à bisous, il y a aussi deux bambins à Opale qui nous offrent le clin d’oeil du jour.
Sky est l’un des fistons d’Opale et de Charlie, dont la bouille à bisous est indéniable.
Quelle somme de candeur et de douceur sur ce joli visage! Quelle innocence dans ce regard!

Quelques jolies bouilles à bisous

Et finalement, le petit Jacki, demi-frère de Sky, et fiston d’Opale et d’Odilon.
Jacki, dans sa belle campagne, profite de magnifiques balades en compagnie des siens.
Et il est l’un des Havanais les plus adorables qu’il m’ait été donné de connaître.
On devine son regard sur la photo ci-dessous.

Quelques jolies bouilles à bisous

Bichons robes au vent

Bichons robes au vent : voilà le titre tout trouvé de cet article!

J’adore pour ma part contempler mes petits bichons robes au vent… Leur magnifique fourrure est tellement bien mise en valeur lorsqu’ils s’éclatent dans la nature.
Et quand le soleil ajoute sa touche de lumière par là-dessus, eh bien le spectacle est juste grandiose! Spectacle dont je ne me lasse pas!
Ces belles robes black and silver, fauve, blanc-noir, fauve charbonné, chocolat et blanc qui virevoltent dans les airs : quel joli “tableau”!

Et évidemment que s’ajoutent à cela l’enthousiasme et la joie de vivre légendaires de nos petits Havanais. Ces caractéristiques qui se lisent dans chacun de leurs gestes. A tous moments, les voilà qui décollent du sol, qui lancent leurs pattes en l’air avec une énergie formidable. Des pattes qui, soit dit en passant, ont intérêt à être robustes, compte tenu de l’énergie déployée.

La vie est belle pour nos petits amis : ils semblent nous le dire si bien sur les images ci-dessous! Merci à eux de le manifester si joliment, et de nous offrir tant de beaux moments à leurs côtés!

Je crois que les images ci-dessous sont en accord avec le texte ci-dessus et très parlantes!

Explosion printanière

Explosion printanière!
Quand j’observe la nature tout autour de moi, je découvre une quantité d’explosions de vie multicolore, aux formes et senteurs si diverses.
On pourrait croire qu’une baguette magique a oeuvré à plein d’endroits pour rappeler à la vie toute la végétation environnante en mort apparente.
C’est cette résurrection que j’appelle explosion de vie.
Et, pas besoin d’aller bien loin pour observer cette nature en pleine résurrection.

Il y a aussi toute la gent ailée qui, de silencieuse qu’elle était durant toute la saison froide, fait retentir tant de sons si variés, du plus fin au plus…grossier.
Si j’aime entendre le gazouillis des mésanges, les cris des moineaux en querelle, je suis nettement moins fan du “bruit” des corneilles, des pies et des goélands.

Et puis, toute cette nature en plein éveil, pétillant de vie à souhait, agit aussi sur nos lutins et nos félins, sans parler de nos tortues sorties d’hibernation.
Par temps froid, mouillé, venteux, aucun de nos quatre pattes ne met volontiers sa truffe à l’air. Par contre, nos lutins et félins sont loin d’être indifférents à la nature en éveil sous les doux rayons du soleil printanier.

Observer la vie trépidante de la gent ailée, c’est quelque chose que j’aime particulièrement faire.
En pensant à elle, après avoir raccourci la robe de notre petite Aïcha, j’ai placé quelques mèches de ses poils dans un petit panier accroché à une branche de notre tilleul.
Et, la magie a fait qu’un couple de mésanges charbonnières a décidé d’apprêter son nid à l’aide de ces poils. J’ai pu photographier l’une de ces mésanges, le bec plein des doux poils d’Aïcha.

Et encore quelques images de nos lutins et félins pris dans l’élan de cette belle explosion printanière :

Nos Havanais en mouvement

Nos Havanais en mouvement : voilà le thème du jour!

Pour ma part, j’adore les voir s’éclater, se défoulant à fond, robes au vent!
C’est l’expression d’une joyeuse énergie, d’une belle complicité, de leur bonheur de vivre.

Ils volent plus qu’il ne sautent, à me faire des sueurs froides parfois. Leur agilité est épatante, leur vitesse tout autant. Leur joie de vivre est contagieuse! Ils font sourire nos coeurs!

Bien sûr que ce sont les plus jeunes de notre meute qui se défoulent avec une telle puissance. Même moi je me ferais renverser si d’aventure je me trouvais sur leur chemin lors d’une de leurs courses folles.

Parfois, il s’agit juste de courses-poursuites. A telle autre occasion, c’est une balle ou un noyau d’avocat qui est l’objet de leurs convoitises. Il suffit aussi parfois de repérer un de leurs amis félins pour qu’ils partent au quart de tour. Bref, bien des occasions sont bonnes pour justifier un tel feu d’artifice d’énergie.

Sur les photos ci-dessous, l’on peut voir Opale, Mousse, Eole, Ondine et Odilon!

“Nos Havanais en mouvement” en images, les voici :