Archives pour la catégorie Nos chiens en meute

Des retrouvailles

Des retrouvailles entre une fillette et ses parents. Entre Kenzi, et Aïcha et Gauguin.

Kenzi : la petite dernière d’Aïcha et de Gauguin. Une sorte de petit miracle sur pattes. Une petite Havanaise pleine de joie de vivre et d’allant. Sachant si bien démontrer son attachement. Avec un petit côté indépendant bien marqué aussi.
Kenzi, très semblable à ses grandes soeurs Pepsee et Biscotte. Et qui me fait beaucoup penser aussi à sa maman Aïcha, tant par son petit visage si caractéristique, que par son tempérament.

Kenzi est venue partager un moment avec ses parents. Elle avait bien revu sa maman quelquefois, le temps d’une balade, depuis son départ de la vie est belle. Et aujourd’hui elle a retrouvé papa et maman, comme au bon vieux temps. C’était beau de revoir cette jolie petite famille réunie. Des retrouvailles qui m’ont fait chaud au coeur! Merci, Chantal, pour ces jolis moments partagés!

Retrouvailles

Kenzi et ses parents, Gauguin et Aïcha

Kenzi et sa maîtresse

Les petits Havanais de la vie est belle

Les petits Havanais de la vie est belle profitent à présent pleinement de cet après canicule si agréable à vivre. Ainsi, chiens et chats se prélassent avec plaisir au jardin.

Gauguin, en bon garde du corps de sa bien chère Melody, veille fidèlement à ses côtés, en vigilante sentinelle qu’il a toujours été.

Les plus jeunes quant à eux, sont bien sûr pleins d’énergie et d’idées plus géniales les unes que les autres. Et bien entendu que petit Odilon les suit, quand il ne prend pas lui-même l’initiative d’un petit concours d’équilibrisme par exemple :

Et puis, les petits Havanais de la vie est belle apprécient aussi leur petit confort, que ce soit dans la maison ou au jardin. Ainsi, au jardin, les fauteuils et la chaise-longue sont bien souvent squattés par eux, de même que les divans dans la maison. Odilon a du reste très vite appris à sauter sur la chaise-longue pour s’y prélasser, ou pour y jouer au toboggan. Ce petit miston ne manque pas d’imagination!

Du haut de son “perchoir”, Corsaire le chat observe fièrement son territoire de son regard si bien affûté!

Odilon et ses super potes

Odilon et ses super potes peuvent enfin à nouveau profiter d’un jardin aux températures respirables, où l’on peut s’ébattre sans suffoquer.
Les jeux vont bon train, en particulier entre Odilon et nos deux cadettes, Eole et Ondine.
Odilon s’est magnifiquement bien intégré au sein de sa nouvelle meute. C’est un petit chien très à l’aise, super bien équilibré socialement. Il sait comment un petit chien doit se conduire, suivant ce à quoi il est confronté. Sa meute d’origine, à l’élevage des Siradaes, le lui a très bien appris.
Avec son petit caractère bien affirmé, son agilité étonnante, sa joie de vivre communicative, sa voix de Castafiore, ce gentil petit Havanais vient ajouter au puzzle de la vie est belle un bien joli élément!
Odilon et ses super potes : les voici en images ci-dessous!

Canicule quand tu nous tiens

Canicule quand tu nous tiens, le temps semble s’arrêter. Ta chaleur nous étreint, nous submerge, telle une vague spectaculaire. Nous soupirons après la fraîcheur de la nuit, et voilà que là aussi, tu es présente, tenace, insistante, étouffante.
Quand un tonitruant orage vient s’imposer à toi, tu relâches quelques heures durant ton emprise, concédant quelques degrés à ton adversaire, pour les reprendre ensuite avec cette frénésie qui te caractérise si bien.

Nos lutins aussi sont victimes de ton emprise. Ils n’ont pas de mots humains pour l’exprimer.  Leur langue pendante et leur respiration haletante le signifient. Quand tu t’imposes à eux, ils se réfugient aux endroits où ton accès est le plus difficile, où un semblant de fraîcheur semble accessible. Le ventilateur, l’eau fraîche, les dalles du corridor, leur sont d’un grand bienfait. Cet astre du jour qui est habituellement leur ami, leur bienfaiteur, se transforme en ennemi en ta présence. Cette présence si pesante, si assommante, si neutralisante.

“Maman, c’est quand qu’il fera moins chaud???…”

Quelques frimousses bien de chez nous

Quelques frimousses bien de chez nous en montages-photos aujourd’hui!

Il y a bien sûr le troupeau de Havanais aux robes multicolores, aux bichons de tous âges (de deux mois à treize ans), aux personnalités bien distinctes. Chacun apportant au sein de la meute sa couleur bien spécifique, tant en teinte de robe qu’en personnalité.

On trouve à plusieurs reprises le portrait de Jade, notre petite Havanaise au chocolat au lait bien dilué. A la base, son chocolat était bien plus soutenu, c’est vrai! Mais j’aime particulièrement la douce couleur de sa robe, la belle pigmentation chocolat de sa truffe, et son regard – moins foncé bien sûr que ses compagnons pigmentés noir – qui m’a interpellée au premier coup d’oeil.
Jade a une ouïe particulièrement fine. Et l’un de ses “dons” consiste à prévenir la meute au moindre bruit suspect. A huit ans, Jade est toujours très agile et joueuse. Son attirance pour nos chats est irrésistible. Et elle est immensément câline.

Lutine, à la robe blanche et noire, petite-fille de nos doyens Melody et Gauguin. Lutine, petite boule de joie joueuse et agile. Lutine, friande de câlins, mais sachant les demander avec cette discrétion qui lui est si propre Lutine, avec laquelle on se comprend, sans mot dire.

Et finalement Odilon, dernier arrivé à la vie est belle. Haut comme trois pommes, mais à la personnalité déjà bien affirmée. Sachant s’exprimer à haute et intelligible voix tant pour réclamer que pour dire sa joie de vivre. Odilon, petit lutin câlin, étonnamment habile et passe-partout. Recherchant un fréquent contact physique avec l’humain, comme tous les p’tits mecs havanais de ma connaissance.

Et dire que chacun de nos Havanais, bien qu’appartenant à la même race, à la même famille pour certains, peut être décrit de manière tout à fait unique. Tous sont des originaux. Aucun n’est identique à l’autre. Quelle richesse que cette diversité!

Quelques frimousses bien de chez nous Quelques frimousses bien de chez nous Quelques frimousses bien de chez nous

La vie en élevage

La vie en élevage, ou l’ambiance de celle-ci, est étroitement liée aux hormones de nos petites chiennes entières. Ainsi, suivant les hormones en présence, il est des périodes de douce quiétude, et d’autres où l’élevage est en ébullition.
Quant une période “électrique” arrive à son terme, on apprécie pleinement la sérénité qui lui succède, si bienfaisante.
Les quatre chats qui vivent parmi nous sont eux aussi sensibles aux périodes tumultueuses des chaleurs des chiennes. Et comme nous, ils doivent apprécier quand le calme est retrouvé.
Quelques montages-photos ci-dessous de ces derniers jours, où la vie en élevage a retrouvé sa bienfaisante quiétude!

La vie en élevage avec chiens et chats La vie en élevage avec chiens et chat La vie en élevage avec chiens et chats La vie en élevage avec chiens et chat

La p’tite maison sur la colline

“La p’tite maison sur la colline, tu connais? Mais oui, tu sais : cette petite maisonnette entourée d’immeubles, à l’ouest de Neuchâtel; dans un quartier plutôt bruyant parce que très habité. Il y a aussi le chemin de fer et une route bien fréquentée à proximité.
Dans cette petite maison, y a plein de p’tits chiens qui vivent, avec plusieurs chats ! Ils ne confirment pas le dicton « comme chiens et chats » : ils s’entendent super bien ensemble, les chiens et les chats !
Et ils sont cool, tous ces animaux, parce qu’ils hébergent même deux humains au milieu d’eux ! Parfois, les chiens et les chats sortent leurs humains au jardin, ou en balade. Les chiens sont de couleurs variées, la plupart avec des longs poils. Les chats se comportent un peu comme des chiens : quand la dame les appelle ou les siffle, ils courent vers elle les yeux mi-clos.
Cette petite maison est coincée entre des immeubles – dont l’un est tout récent d’ailleurs – dans un espace vert, entre un sapin et un tilleul.
Tu la situes, maintenant, « la p’tite maison sur la colline ? »La p'tite maison sur la colline

 

Bichon Havanais et chat câlins

Gros câlin!

Lutine et Jazz bientôt parents

Lutine et Jazz bientôt parents?!
En effet, si tout se passe bien, la première semaine de septembre 2018, nous pourrions accueillir, aux côtés de Lutine, des petites vies havanaises toutes neuves, que nous nous réjouissons déjà de découvrir, et d’accompagner durant une dizaine de semaines.

Lutine et Jazz ont déjà eu ensemble cinq bambins en 2016 : Athena, Eole, Douma, Chanel et Cookie. Des chiots à découvrir à la page “Les portées de Lutine” (portée du 25 avril 2016). Et à voir évoluer à la page “L’évolution des chiots de Lutine” (également la portée du 25 avril 2016, à cette page-là).
Mais bien entendu, une portée n’en est pas une autre, même avec exactement les mêmes parents!

Quelles couleurs de robes ces petits lutins pourraient-ils avoir? Probablement y aura-t-il au sein de cette portée des chiots charbonnés; peut-être aussi blanc-noir, sur le modèle de maman Lulu!? La robe de papa Jazz apparaîtra-t-elle aussi au sein de cette portée? Peut-être, peut-être pas! L’avenir nous le fera découvrir!Des Bichons Havanais futurs parents

Chasse aux trésors animée

Chasse aux trésors animée chez les p’tits lutins de la vie est belle!
Il y a plusieurs trésors à trouver, mais la concurrence ne manque pas. Si l’on veut s’approprier l’un des délicieux trésors, il s’agit d’être rapide et d’utiliser son flair. Et on remarque que l’entraînement porte bien vite ses fruits dans ce domaine. Bravo mes p’tits lutins! Vous progressez bien joliment!
Chasse aux trésors animée sous un ciel d’azur et un soleil qui fait déjà haleter nos petits lutins. Dans le ciel, les hirondelles virevoltent tels d’habiles acrobates, alors que le délicieux parfum de notre tilleul en fleurs effleure nos narines.
La vie est belle à la vie est belle!

En noir blanc

En noir blanc comme en couleur, nos lutins mettent de la couleur dans nos vies. De la couleur aux intensités et aux teintes très variables, selon de qui il s’agit. De la couleur qui, quelle qu’elle soit, enrichit la vie des petits humains que nous sommes.
Ce dimanche, c’est en noir-blanc que nous allons les observer, avec leurs binettes aux expressions si diverses. Tantôt Pensives, tantôt drôles. Le regard vif, presque arrogant, ou d’une douceur mélancolique. L’air rêveur, observateur, étonné, attentif, et j’en passe.
Quelle que soit l’expression de leur regard, celui-ci est toujours parlant. Pour le traduire, nous pouvons utiliser des mots, et pourquoi pas, des couleurs.
Ces images en noir blanc nous permettent de saisir les expressions des lutins de manière presque plus sensible qu’en couleur!

Bichons Havanais en noir blanc

L’instant est au jeu

Bichon Havanais en noir blanc

Aïcha, onze ans, sereine, douce, calme