Archives de catégorie : Les maternités de nos chiennes

Les derniers départs de lutins en images

Les derniers départs de lutins en images, et des petits et grands lutins dans leurs foyers : voilà ce que je vous propose aujourd’hui sur ce blog!
Les derniers petits lutins à nous quitter ont été Câline, Yuki et Elton. Ils sont bien arrivés dans leur nouvelle maison et y prennent gentiment leurs marques.
Les voici avec les leurs au moment de quitter l’élevage :

Et puis, une fois arrivés chez eux, ils prennent gentiment leurs aises dans ces lieux jusque là inconnus, auprès de maîtres qui sont venus les visiter à la vie est belle durant leurs premières semaines de vie.

Merci pour les belles images de ces petits poupons qui nous sont si chers, et qui, dans nos coeurs, resteront toute leur vie durant, “nos si précieux petits bébés”.

Et comme ils restent “nos si précieux petits bébés”, le plaisir est tout aussi grand pour moi, de recevoir nouvelles et photos de lutins plus âgés nés à la vie est belle. Tous sont gravés dans ma mémoire de manière indélébile.
Ainsi, aujourd’hui, je partage le plaisir de revoir Benji, fiston de Jade et de Kenzo; Blacky, qui vient de fêter ses huit ans, fils de Melody et de Gauguin. Et “super Joe”, comme l’appellent ses maîtres, fils de Lutine-Kenzo, et frère de notre petite Ondine.

Nos bébés profitent encore de leurs mamans

Nos bébés profitent encore de leurs mamans. Et la réciproque, jusqu’à ce que l’heure de la séparation ait sonné.
Le jardin, c’est l’endroit idéal pour les interactions – y compris éducatives – entre mamans et poupons. Par le jeu, plus ou moins doux, Eole et Ondine apprennent à leur petits à se soumettre. Et à observer les poupons, l’on peut conclure que cet apprentissage est à présent bien acquis.
Mais ces interactions ne se limitent pas à de l’éducation et du jeu. Il y a aussi de jolis échanges de tendresse, qui nous font penser que la séparation toute prochaine ne sera pas toute aisée, plus particulièrement pour Eole, très tendre avec ses rejetons.
En attendant, nos joyeux chérubins profitent avec insouciance de l’instant présent, sans se douter que leur vie va totalement changer d’ici quelques jours. Eole quant à elle, l’ayant déjà vécu, se doute peut-être que ces moments tendres ne vont pas durer indéfiniment!?

Présentons nos deux familles havanaises

Présentons nos deux familles havanaises par montages-photos interposés.
Le grand-papa maternel et le papa sont les mêmes pour tous les petits.
Il s’agit de Kenzo appartenant à la famille Jacot pour le grand-papa. Et de notre cher Jazz pour le papa.
Les grands-mamans, Hélys et Lutine, sont bien connues des lecteurs fidèles de ce blog.
Et je ne parle pas de nos petites mamans, Eole et Ondine. Demi-soeurs par leur papa, vous avez pu les suivre de façon très régulière durant les dix semaines écoulées.
Eh oui, demain, cela fera déjà dix semaines que les poupons d’Eole-Jazz “voyaient le jour”. Ils ont été suivis de tout près par les bébés d’Ondine-Jazz. C’est dire si l’heure du départ ne va pas tarder à sonner pour chacun d’eux.
Les petits montages-photos ci-dessous nous permettent de contempler une fois encore ces jolies familles pleines de joie de vivre et de belle énergie!

Nos chiots en interaction avec leurs parents

Nos chiots en interaction avec leurs parents, ça donne quoi?
Nos poupons ont neuf semaines, et leur raison d’être à l’élevage a encore toute son utilité à cet âge. En effet, leurs mamans en particulier, continuent de leur inculquer des notions qui leur seront utiles toute leur vie durant. L’apprentissage de la soumission étant ce qui revient le plus souvent. Et, si l’allaitement est terminé, les mamans continuent de s’occuper de l’hygiène de leurs précieux bambins également.
Et papa, quelle utilité a-t-il auprès de ses poupons? Papa, comme les autres chiens adultes de la meute, se fait respecter en mettant des limites à ne pas dépasser.
Comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessous, l’un de nos petits lutins est particulièrement attiré par sa maman (peut-être à cause de sa robe aux mêmes couleurs que celle de sa maman Eole) – et la réciproque – et par son papa également. Là, pas de robe de même teinte, mais une jolie recherche de contact!
Nos chiots en interaction avec leurs parents? C’est quelque chose de bien joli à contempler!

Nos chiots et leurs parents
Eole, et son petit sosie au masculin!


Nos bébés de deux mois

Nos bébés de deux mois pètent la forme, et la bise ambiante contribue à les émoustiller encore davantage! Sacrés bambins!
C’est beau de les voir gambader au jardin sous un soleil éblouissant. Les rafales de bise quant à elles, aussi violentes soient-elles, ne semblent pas les impressionner! Pourtant, notre beau grand tilleul se tortillant dans tous les sens avec le bruit qui l’accompagne, ne nous laisse pas indifférents! Mais nos bébés de deux mois sont si absorbés par leurs jeux, par leurs multiples découvertes, qu’ils se sentent dans leur élément sur ce territoire qu’ils connaissent maintenant si bien!
C’est aussi au jardin que leurs mamans, Eole et Ondine, profitent le plus souvent de leur donner quelques leçons d’éducation. Et puis, il y a aussi papa Jazz. Lui n’éduque pas. Il veille, surveille, robe au vent, avec son air magistral. Et malgré son apparence très fière, presque hautaine, Jazz attire beaucoup les petits.

La joie est au rendez-vous

La joie est au rendez-vous chez nos p’tits lutins, que la météo soit terne ou lumineuse!
Cette joie est inscrite dans leurs gènes et ne peut que se manifester si leur vie est belle, s’ils sont aimés et respectés en tant que petits bichons.
Sept semaines de vie révolues pour notre bande de joyeux mistons.
Le lait des mamans tarit, et le tétouillage des mamelles va certainement manquer aux petits. Les mamans quant à elles vont apprécier de ne plus sentir les quenottes acérées de leurs bébés sur leurs tétines si sensibles.
Manger, jouer et dormir sont les principales occupations de nos poupons. Les câlins à recevoir, les bisous à donner : voilà aussi de quoi alimenter leur si belle joie de vivre!

Trois semaines encore pour parfaire l’éducation de ce joli miston!

Nos bébés havanais grandissent vite

Nos bébés havanais grandissent vite. Déjà plus de six semaines qu’ils sont parmi nous. D’ici près de quatre semaines, ils auront rejoint leurs familles adoptives. Alors, il s’agit de les savourer pendant qu’ils sont parmi nous, et nous ne manquons pas de le faire!

Aujourd’hui, Madame Jocelyne Gyger de My dog’s cool les a soumis au test de Campbell : un test de comportement donnant des indications intéressantes sur les petites personnes en présence.

Dans la maison, nos poupons passent du temps à la maternité, et également auprès de la meute des grands. Leur super pote parmi les grands reste Odilon. Quant aux jeux à la maternité entre poupons, ils dénotent une vitalité évidente chez chacune de ces petites personnes!

Et il y a bien sûr le temps passé au jardin, qui voit notre troupe de gais lurons havanais fous de joie de s’ébattre au grand air.

Nos câlins petits bichons

Nos câlins petits bichons se portent à merveille. A cinq semaines et des poussières, ils découvrent leur environnement intérieur avec enthousiasme, vitalité et joie de vivre! L’extérieur s’appréhende pour le moment avec prudence!
En-dehors des tétées des mamans, nos joyeux festoyeurs s’amusent les huit ensemble à n’en plus pouvoir. L’espace intérieur est vaste pour qu’ils s’en donnent à coeur joie et ils ne s’en privent pas! On pourrait les observer à longueur de journée sans jamais se lasser!
Nos câlins petits bichons sont très friands de caresses, de contact humain, et ils distribuent les léchouilles à qui en veut avec une grande générosité! Perdant est celui qui se prive d’une telle manifestation d’affection débordante!
Je m’arrête là, toujours aussi convaincue que les images sont bien souvent aussi parlantes que les mots!

Joyeuses Pâques

Joyeuses Pâques à vous, bienveillants lecteurs de mon blog!
Je vous offre les images de ces deux ravissants paniers de bébés bichons entremêlés.
Des petites créatures dépourvues de malice, d’hypocrisie, de méchanceté; abondamment pourvues en gentillesse, en candeur, en don de soi, en fidélité, en authenticité, etc, etc.

Quand je pense Pâques, je penser résurrection, mort vaincue, vie triomphante.
Quoi mieux que la nature nous parle de résurrection en ce moment! La vie éclate, triomphe de partout, à l’image du plus merveilleux feu d’artifice que l’on puisse imaginer.
Mais pas d’artifice dans la nature! Le naturel est tellement plus authentique et magique que l’artifice!
L’artifice nous parle de faux-semblant. Le naturel nous parle de vérité, d’authenticité, de beauté dans la simplicité.

Nos Havanais bébés et adultes

Nos Havanais bébés et adultes, et nos chats, en images aujourd’hui.
Les cadets ont un mois de vie, alors que les aînés ont dépassé les douze ans.
Je me réjouis de les présenter bientôt les uns aux autres.
Nos chats, Corsaire et Mirage, figurent également dans les images du jour.
Les rencontres entre les bébés des deux actuelles portées sont toujours intéressantes et jolies à observer. Que d’interactions diverses et drôles parfois!