Archives pour la catégorie Les maternités de nos chiennes

Nos petites Havanaises Eole et Ondine

Nos petites Havanaises Eole et Ondine en sont à présent à la moitié de leur gestation. Elles se reposent beaucoup, menant une vie quelque peu ralentie. A part quelques rares nausées chez Ondine, tout se déroule bien pour ces deux petites mamans en (re)devenir. Elles vont à présent entrer dans la “phase foetale” de leur gestation, avec une prise de volume et de poids, aussi bien pour leurs tout petits que par conséquent pour elles-mêmes.
Leur super pote Odilon n’a pas encore abandonné l’idée de les entraîner dans ses jeux fougueux, et je me charge dans ces moments de le décourager d’une telle initiative!
Quelques photos du jour ci-dessous de nos chères petites mamies : Eole, fille d’Hélys-Kenzo, et Ondine, fille de Lutine-Kenzo.

Eole, fille d’Hélys-Kenzo

Ondine, fille de Lutine-Kenzo

Eole et Ondine, demi-soeurs par leur papa Kenzo

Eole

Ondine

Des bébés havanais en gestation

Des bébés havanais en gestation : voilà ce qu’Eole et Ondine cachent dans leur joli bedon.
Ces futurs poupons seront frères et soeurs par leur papa commun : Jazz! Et ils seront cousins par leurs mamans Elle et Ondine, qui sont demi-soeurs.

Nous nous réjouissons d’accueillir ces poupons à la vie est belle, à la mi-mars environ.

Eole, fille d’Hélys et de Kenzo, vivra sa deuxième maternité. Sa première portée étant née en octobre 2017 : https://havanais.org/les-portees-deole/

Quant à Ondine, fille de Lutine et de Kenzo, elle deviendra maman pour la première fois. Je me réjouis beaucoup de découvrir cette joyeuse et câline petite lutinette en maman!

Ci-dessous, deux montages-photos de ces deux couples de parents, en devenir, ou en redevenir.

Ils ont neuf semaines aujourd’hui

Ils ont neuf semaines aujourd’hui, nos attachants petits lutins, bambins de Lutine et de Jazz.
Des semaines qui se sont écoulées pour eux dans la douceur, la tendresse et la sérénité. Sous le regard très attentif d’une maman à l’instinct maternel magnifique.
Ci-dessous, le portrait de maman Lutine, et de ses quatre bambins : Milo, Pepsi, Bubbles, et Easy.

Et puis, j’ai retenu pour cet article quelques jolies photos qui me parlent :

Milo et Pepsi s’essaient à un petit quatre heures “ciboulette”…

Ici, il s’agit d’une course-poursuite entre la petite Easy et son frère Milo. Et bien entendu qu’avec le bruit des feuilles mortes en arrière-fond, cette course a encore plus de charme!

Magnifique photo de la petite Easy avec sa mine de vainqueur, qui a terrassé son petit frère Bubbles…

Magnifique image, selon moi, de cette merveilleuse petite maman, et de son bambin dont la tête émerge à peine des feuilles mortes

Chaque portée est unique

Chaque portée est unique, de même que chaque chiot est unique.
Je crois que je pourrais écrire un livre sur chaque portée, sans me répéter sur bien des points.

Ce qui caractérise l’actuelle portée plus particulièrement, c’est la très grande complicité entre les chiots. L’un part dans telle direction, et les trois autres partent à sa suite. Et la plupart du temps, ces quadruplés sont réunis pour tant d’activités diverses qui font leur quotidien.
Et si chaque portée est unique, je pourrais également relever que Lutine ne sera pas la même maman pour telle portée que pour telle autre.

Pour cette portée, Lutine est une maman très présente. Elle ne se trouve que rarement loin de ses bambins. Elle a toujours un oeil sur eux, même si elle ne se trouve pas dans la même pièce qu’eux. Lutine a avec ses bambins, aussi bien des échanges tendres, que fermes, lorsque par exemple elle leur apprend à se soumettre. Et c’est beau de voir comme ses leçons portent leurs fruits. On mesure d’autant mieux l’immense carence de chiots séparés trop tôt de leur maman, et donc privés de leçons de vie si essentielles à leur futur.

Quatre petits lutins très soudés!

Les quatre inséparables

 

Joyeuses gambades dans les feuilles mortes

Joyeuses gambades dans les feuilles mortes : voilà ce que nos quatre poupons adorent particulièrement faire. Ils tentent même parfois de se creuser des couloirs dans l’épaisse couche de feuilles mortes se trouvant au pied de notre tilleul.
C’est si beau de les voir rebondir telles de petites balles magiques au milieu de ces feuilles si magnifiquement colorées
Je parierais pour ma part, qu’ils s’en souviendront toute leur vie durant, et que chaque automne, la présence de feuilles mortes éveillera en eux les souvenirs de si jolis moment vécus dans leur tendre enfance avec leur fratrie et leur chère petite maman.

Easy, Pepsi, Bubbles et Milo atteignent leurs deux mois de vie : deux mois qui se sont écoulés à une vitesse impressionnante. Deux mois qui les ont vus vivre plein de chouettes expériences, faire nombre de belles découvertes. Deux mois durant lesquels ils se sont développés de façon magique, chacun avec son tempérament bien à lui, avec ses caractéristiques physiques propres. Tous magnifiques et si attachants! Des petites boules de gentillesse qui ne demandent qu’à aimer et être aimées.

Bubbles et Easy, très attentifs

Bubbles, 2 mois, aux couleurs de maman Lutine

Commentons quelques images

Commentons quelques images toutes fraîches de nos poupons, qui atteignent tout bientôt leurs huit semaines!

Un méli-mélo de petites boules de joie très complices, et pas toujours tendres dans leurs interactions. Beaucoup de jeux partagés à longueur de journées, de siestes groupées aussi. Mais aussi des moments où chacun se trouve dans sa petite bulle à vaquer à ses occupations.

Un vaniteux, ce cher petit Milo? Incontestable en tout cas qu’autant lui que sa fratrie adorent se regarder dans le miroir. C’est l’un de leurs jeux quotidiens qu’ils pratiquent souvent ensemble.

Quand les quenottes pointent à l’horizon, qu’il fait bon ronger un petit os pour calmer ses gencives irritées! Attention cependant aux os qui perturbent le transit de nos chérubins! Ce n’est heureusement pas le cas de tous!

Chouette aussi, les petits jouets qui couinent, que l’on peut attraper et secouer dans tous les sens telle une proie, retrouvant ainsi un peu de ses instincts de chasseur.

Et puis, comment ne pas fondre devant de telles binettes de frangins si différents, mais aussi craquant l’un que l’autre! J’aime bien voir les expressions si diverses de leurs regards respectifs!

Nos petits lutins automnaux

Nos petits lutins automnaux se portent très bien. S’ils ne sont pas tout à fait nés en automne, ils profitent en revanche d’un superbe automne, agrémenté d’un soleil d’une fidélité sans faille jusque là. L’élément automnal qui ravit assurément le plus nos petits mistons, c’est l’épais tapis de feuilles mortes présent sous notre beau tilleul. Quand les petits évoluent sur ce tapis – ou plutôt dans ce tapis – ils y disparaissent presque entièrement, en-dehors des moments où ils en surgissent ou resurgissent telles des petites balles magiques rebondissant joyeusement. Une petite vidéo serait certainement bien plus parlante que mes mots maladroits.
Maman Lutine, quant à elle, n’est jamais bien loin de ses précieux rejetons, sur lesquels elle veille avec une attention soutenue.

 

Bubbles est son nom

Bubbles est son nom : il a trouvé sa maîtresse, une personne ayant appris le respect et l’amour des animaux dès son plus jeune âge.
Elle viendra visiter son petit protégé semaine après semaine, jusqu’à son départ de l’élevage. Ainsi, des liens existeront entre eux lorsque le jour du départ vers sa nouvelle vie aura sonné pour Bubbles.
En attendant, nos joyeux quadruplés profitent pleinement du bonheur de s’ébattre ensemble, de se mesurer les uns aux autres, de découvrir le monde à quatre, de s’endormir pelotonnés les uns contre les autres, de téter goulûment le bon lait de maman Lutine, de vider la gamelle de bouillie : tant d’activités qu’il fait si bon partager avec sa fratrie!

Bubbles est son nom

 

 

 

 

Nos joyeux chérubins au jardin

Nos joyeux chérubins au jardin pour la première fois!
Un événement de taille, que celui-là, le jardin étant tellement autre que l’espace de vie intérieur de nos poupons.
Une fois parachutés au jardin dans leur cage de transport, et la porte de celle-ci ouverte vers cet inconnu, nos poupons ont un instant d’hésitation. Que faire? Aller vers cette nouvelle liberté? Ou se contenter du connu, du rassurant? Heureusement, cet instant de doute a été de courte durée, et la porte de la liberté a été franchie. Prudemment d’abord. Puis en sautillant. Puis en gambadant joyeusement.
Quel bonheur pour nous de voir ces jeunes êtres prendre si vite de l’assurance dans un monde totalement inconnu jusque là!
La sieste qui a succédé à cette belle découverte d’espace et de liberté a dû être peuplée de jolis rêves tout neufs pour nos joyeux petits chérubins si mignons et attachants!

Nos joyeux lutinets

Nos joyeux lutinets poursuivent leur belle progression.
A bientôt cinq semaines, les voilà toujours plus habiles, et très démonstratifs de leur joie de vivre et de leur affection.
C’est un plaisir et un privilège très gratifiant de pouvoir les accompagner au quotidien, observer leurs progrès,  leur offrir de nouvelles découvertes. Découvrir chaque jour un peu mieux le tempérament de chacun. Leur donner notre amour et recevoir leurs si touchantes démonstrations d’affection.
Maman Lutine de son côté passe le plus clair de son temps à proximité de ses précieux bambins. Et s’ils reçoivent des visites, elle veille à ce que tout se passe comme elle l’entend. Sacrée petite maman, tellement protectrice de ses rejetons!

Ci-dessous, une petite vidéo, et quelques photos de nos joyeux lutinets âgés de cinq semaines moins deux jours. Soyons précis! 😉