Archives de catégorie : Les maternités de nos chiennes

Nos bébés havanais en vidéo

Nos bébés havanais en vidéo, une dernière fois, tous les sept!
A dix semaines révolues, l’heure du départ de l’élevage est à la porte. Des départs qui s’échelonneront sur une dizaine de jours.
Une nouvelle vie s’annonce pour nos sept petits mistons, qui ignorent tout du grand changement qui les attend : une vie sans fratrie et sans maman Opale!
Mais pour le moment, la vie bat son plein chez les septuplés d’Opale et d’Odilon.
Le thème de cette vidéo, c’est “Pollux et son trésor”. Et la grande question : Pollux parviendra-t-il à conserver ce trésor aux senteurs si alléchantes!? Je ne vais pas dévoiler la réponse maintenant, bien évidemment! Vous allez voir que ce trésor va en parcourir des distances en peu de temps, pour échapper à des quenottes autres que celles qui l’enserrent!

Deux petites vidéos de nos bébés havanais

Deux petites vidéos de nos bébés havanais filmés dans la maison et au jardin, à vous proposer aujourd’hui!
Il y a de la vie, du bruit, des échanges musclés entre les bébés. Il y a un petit Pollux comme fasciné par son image dans le miroir; rejoint par d’autres mais sur lesquels leur image n’exerce pas la même fascination que chez Pollux.
Et puis, sur la seconde vidéo, il y a un papa Odilon attirant ses fistons tel un aimant. Des fistons tellement fan de ce papa qui s’amuse à les voir le suivre, et qui n’hésite pas à choisir des endroits qui leur sont inaccessibles.

Nos bébés havanais de neuf semaines

Nos bébés havanais de neuf semaines, ou presque (elles seront révolues demain!), se portent très bien. A cet âge, ils forment une sacrée bande de petits chenapans jamais à court d’imagination! Courir tous ensemble au jardin est l’une de leurs activités favorites, tout comme dévorer en choeur le contenu de leurs gamelles. Ou encore s’abandonner les uns contre les autres à une délicieuse sieste collective, ou accueillir chaleureusement les visiteurs. Et bien sûr, se mesurer à son frère!
Si le lait de maman Opale tarit gentiment, celle-ci est toujours très active auprès de ses rejetons. Tantôt elle procède minutieusement à leur toilette, leur donne une leçon d’éducation, élimine leurs excréments (quand j’arrive trop tard pour le faire), ou encore se repose tendrement au milieu d’eux.
D’ici peu, nos bébés havanais passeront une visite vétérinaire, puis, prendront, chacun de son côté, le chemin de leurs nouveaux foyers. Un saut de taille vers l’inconnu, où, l’espace de quelque temps, ils perdront leurs repères, pour ensuite en retrouver de nouveaux.

Sept petits Havanais et leur maman au jardin

Sept petits Havanais et leur maman au jardin, ça donne quoi?
Deux petites vidéos filmées ce jour nous le démontrent joliment.
La bise soufflait fort et il faisait froid, mais en mouvement comme ils l’étaient, nos petits gaillards n’ont été que davantage ragaillardis par cette froidure.
Et pour suivre le mouvement de ces sept petits lutins, maman Opale doit se montrer bien réactive.

Et lorsqu’on s’est éclaté au jardin un bon moment et qu’on rentre à la maison, voilà ce qu’il advient de nos joyeux chérubins :

Chiots bichon havanais à la sieste

Au sommeil succède le réveil. Un réveil tout en douceur avec une maman Opale pleine de tendresse et de bons soins pour ses joyeux garçonnets :


Nos bébés havanais découvrent le jardin

Nos bébés havanais découvrent le jardin, l’air frais, des horizons plus vastes que l’intérieur de la maison! Quel bonheur de voir leur enthousiasme à prendre possession de ces nouveaux lieux, totalement inconnus jusque là! Les découvertes sont infinies, quand on n’a jamais vu ni reniflé un brin d’herbe! Un chat traverse le pré à toute vitesse, à la poursuite d’un moineau. Une multitude d’écorces aux formes diverses recouvrent le sol. Des feuilles sèches se laissent renifler. Les pépiements des mésanges dans le tilleul attirent l’attention des tout petits chiens. Une moto pétaradante les voit interloqués par un bruit si assourdissant et soudain. Toutes ces odeurs nouvelles qui s’offrent à leurs jolies truffes les rendent toujours plus motivés et enthousiastes à partir à la découverte de ce monde nouveau qui s’offre à eux!
La vie est belle pour nos bébés havanais : et ils nous le démontrent si joliment!

Quand petits et grands Havanais se rencontrent

Quand petits et grands Havanais se rencontrent, ça peut donner ceci :

Havanais bébés et adultes
Eole avec deux bébés, et à l’arrière, Lutine

Papa Odilon de son côté a fait connaissance de tous ses fistons. Le voici ici avec son petit lutin chocolaté :

Bichon Havanais adulte et bébé

Eole pourrait être la maman de substitution de tous nos bébés, tant elle est douce et maternelle avec eux. C’est d’ailleurs elle que l’on voit le plus souvent en interaction avec eux sur les photos ci-dessous. Elle les adore et les attire irrésistiblement.
Grand-maman Jade quant à elle a totalement ignoré ses petits-enfants. En leur présence, elle s’est envolée bien loin dans les bras de Morphée :

Quant à maman Opale, voyant ses petits bien entourés. elle les a laissés sous la garde attentive de leur super nounou, Eole!

Quelques images encore ci-dessous, de jolies interactions en petits et grands :

Nos petits mistons havanais

Nos petits mistons havanais atteignent leurs six semaines révolues aujourd’hui.
Ils se portent tous à merveille et forment ensemble une équipe de gais lurons.
La joie et la bonne humeur sont immuablement au rendez-vous chaque jour, et ce du matin au soir.
Comme au sein d’une fratrie de chiots mixtes, les tempéraments sont plus ou moins affirmés.
Les p’tits gars se mesurent beaucoup, tentant de dominer l’autre, comme les photos ci-dessous le démontrent. Mais ça n’est pas spécifiquement masculin. C’est juste normal au sein d’une meute “hiérarchique”.
A six semaines, nos petits mistons havanais profitent encore bien du lait de maman Opale. Une maman très présente auprès de ses joyeux chérubins.



Nos petits coeurs havanais sur pattes

Nos petits coeurs havanais sur pattes frôlent à présent leurs cinq semaines de vie.
Tous se portent très bien et la courbe de leur progression est constante.
Leur espace de vie s’est bien agrandi, et ils explorent avec curiosité les nouveautés qu’ils côtoient. Leurs moments d’éveil augmentent progressivement, et durant ces instants, les jeux vont bon train. Ils sont passionnants à observer. On y passerait des heures, si on en avait le loisir! Des petites quenottes bien aiguisées font leur apparition, ce qui va assurément occasionner quelques cris lors des échanges énergiques entre frangins. Mais maman Opale est là, toujours attentive aux faits et gestes de ses garçonnets!.
Je vous propose aujourd’hui, hormis les mots, quelques photos, et une petite vidéo de nos fameux petits coeurs havanais sur pattes!

Nos petits bonheurs havanais

Nos petits bonheurs havanais, je vous les montre aujourd’hui en vidéos et en photos.
Même la personne la plus malveillante devra admettre, en visionnant ces vidéos, que nos petits lutins sont heureux. Et leurs petites queues qui s’agitent le démontrent si joliment!
A présent, ils ne sont plus uniquement le centre du monde; ils découvrent l’autre, aussi bien le petit frère, que l’humain. Avec le petit frère, ils se mesurent. Qui domine qui? Qui est le plus fort? Et ce, avec force grognements parfois! Il y a le “mauvais perdant” qui quinte quand il se retrouve dessous. Il y a aussi celui qui semble indifférent de voir l’autre tenter de le dominer. Des interactions très intéressantes à observer!
Quand je m’approche des chiots, je vois un troupeau de mini-chiens qui se précipite vers moi en agitant joyeusement leurs petites queues. Des petites langues apparaissent aussi, tentant d’atteindre mon visage pour me démontrer leur attachement! C’est si touchant! Ca ne fait que trois semaines et demie que nous nous connaissons!
Nos petits bonheurs havanais distillent du bonheur autour d’eux, et le feront toute leur vie durant, s’ils sont traités avec respect (et ce terme englobe beaucoup de choses) et amour.

Quelle magique évolution

Quelle magique évolution que celle de nos petits septuplés en l’espace de trois petites semaines!
Pour s’en convaincre, remontons trois semaines en arrière, juste après la naissance de nos poupons :

Chiots bichon havanais nouveaux- nés
Opale et ses sept nouveaux-nés

Ils ressemblaient alors à de grosses souris, aveugles, sourdes et rampantes, et passaient leurs journées et leurs nuits à téter et dormir.
3 semaines plus tard, maman Opale et ses rejetons à l’heure de la tétée, ça donne quelque chose comme ça :

Bichons Havanais de trois semaines

A 21 jours, les bébés voient (de manière encore floue), entendent, se déplacent sur leurs quatre pattes – bien maladroitement, c’est vrai -, commencent à jouer ensemble et avec leur maman, et goûtent à leur première bouillie. Ils sont déjà très friands de caresses, et leur recherche d’interaction avec autrui est épatante! Quelle magique évolution en si peu de temps!
Un fier MERCI à maman Opale de prendre un tel soin de ses poupons et de les nourrir si généreusement! La bouillie introduite dans le menu des petits dès aujourd’hui devrait soulager quelque peu cette maman si dévouée!
Ci-dessous, les portraits de nos sept trop craquants garçonnets :

Chiots bichons havanais de trois semaines