Archives de catégorie : Les maternités de nos chiennes

Des bébés à la vie est belle

Des bébés à la vie est belle sont attendus pour la mi-juillet.
Nous nous réjouissons d’accueillir cette nouvelle fratrie, dont Eole et Odilon sont les parents.
La dernière portée d’Eole et d’Odilon date de début mai 2021 : ils nous avaient alors offert cinq fillettes aux robes foncées pleines d’une joyeuse vitalité.
Parmi elles, Zora et Gaya, black and silver à la naissance, ont vu la part silver de leur robe s’étendre peu à peu, à l’image de celle de leur grand-maman maternelle, Jowil du Domaine des Siradaes.

Ci-dessous, Gaya et Zora nées début mai 2021, en images :

Vivement la découverte de cette nouvelle petite famille, que nous accompagnerons pas à pas, durant les dix semaines qu’elle vivra à la vie est belle.

Comme précisé sur notre site internet, les réservations débuteront après les naissances de ces petits trésors.

Et bien sûr que les visites d’élevage sur rendez-vous sont toujours d’actualité.

Des bébés à la vie est belle à la mi-juillet, dont voici les parents en images :

Des bébés à la vie est belle

Une joyeuse troupe

Une joyeuse troupe que celle qui nous offre le petit clin d’oeil du jour!
Cette joyeuse troupe, ce sont les septuplés d’Opale et de Charlie qui fêtent leur année révolue ce jour.
Il y a les trois filles : Happy, Pink et Mousse. Et les quatre garçons : Honey, Gus, Sky et Skippy.

Et pourquoi ne pas faire un petit retour en arrière pour évaluer quelques instants le chemin parcouru!? Je trouve chouette, pour ma part, de revoir cette fratrie alors qu’elle n’en était qu’aux balbutiements de son existence.
Quels beaux souvenirs! Et revoir notre chère Opale maman me fait autant plaisir que de redécouvrir ses bambins nouveaux-nés.

Une année s’est donc écoulée depuis ce fameux quatre mai 2021, qui voyait Opale devenir maman pour la dernière fois!
Un joli chemin parcouru pour ces petits lutins et leurs familles respectives!
Ces tout petits “bouts d’chiens” sont devenus de magnifiques Havanais adultes, joyeux, drôles, sensibles, enthousiastes, vigoureux, infatigables parfois, un brin provocateurs aussi. Bref, des petits chiens heureux d’exister et de profiter de la vie!

Et, pour terminer en beauté, une belle vidéo de Sky et Skippy, célébrant avec joie et enthousiasme la vie!

Skippy et Sky



Des mamans et leurs filles

Des mamans et leurs filles, ou, plus précisément, trois mamans et leurs filles respectives.
Hélys et sa fille Eole; Lutine et sa fille Ondine; et, finalement Opale et sa fille Mousse.
Si les couleurs des robes d’Hélys et d’Eole sont assez semblables, il n’en est pas du tout de même chez Lutine et Ondine, ainsi que chez Opale et Mousse.
Ondine a hérité de la couleur de robe de son papa Kenzo. Et Mousse, quant à elle, n’a, en couleur, ni la robe de maman Opale, ni celle de papa Charlie.
En corpulence aussi, ces mamans et leurs filles sont bien différentes.
Et pour ce qui est des tempéraments, des différences significatives aussi entre ces petites mamans et leurs fillettes.
Bref, on hérite de maman, papa, et des générations qui les ont précédées. De quoi réserver de bien jolies surprises!

Les photos ci-dessous sont significatives des relations diverses pouvant exister entre une maman et sa fille.

La photo d’Hélys et de sa fille Eole démontre l’intérêt qu’Eole a toujours porté à sa maman, alors que la réciproque n’existe pas, ou plus. Non pas qu’Hélys ait été une mauvaise maman du tout. Bien au contraire, elle a été une maman très protectrice, cadrante et tendre à la fois. Mais par la suite, elle a pris des distances évidentes à l’égard de sa fille.

Des mamans et leurs filles

Lutine et Ondine en revanche sont restées proches l’une de l’autre. Ondine, pendant longtemps, a été passer toutes ses siestes tout près de sa maman, sans parler des heures de jeux partagées. Les siestes se déroulent à présent de manière plus indépendante. Et les jeux partagés quant à eux, sont toujours d’actualité.

Venons-en à présent à Opale et Mousse!
Opale n’est pas une chienne joueuse à la base, sinon avec ses chiots. Et voilà que Mousse est restée à l’élevage, et que du coup Opale continue de jouer avec elle. Un plaisir que d’assister à ces parties de jeux, bien pimentées, avec certainement une fillette au tempérament plus affirmé que celui de sa maman.
Une diversité si belle et enrichissante pour chacun, assurément!


Instants de bonheur

Instants de bonheur pour les chiens et humains de la vie est belle, quand Qiana et les siens viennent nous trouver.

Qiana, fillette d’Ondine et de Charlie âgée de trois mois et demi, a passé ses premières semaines de vie au sein de notre meute de Havanais adultes. C’est dire si elle les connaît par coeur, et la réciproque.
Et les “humains de Qiana”, notre meute les connaît bien bien aussi depuis nombre d’années. En effet Kyubi, l’un des compagnons de vie à Qiana, n’est autre que l’un des fistons d’Aïcha et de Gauguin.
Les “humains de Qiana”, c’est un concentré d’amour, de douceur, de respect, de gentillesse… Bref, tout ce dont un petit chien peut rêver.

Alors, quand Qiana et les siens débarquent parmi nous, c’est l’assurance d’instants de bonheur à vivre pour chacun!

C’est donc un mois après avoir quitté la vie est belle, que Qiana est revenue visiter sa meute d’origine.
Quel bonheur de revoir cette petite chienne pleine de tempérament et si craquante!
Maman Ondine s’est essayée à quelques petites tentatives de soumission à l’égard de sa petite crapule de fillette.
Et Qiana et Mousse n’ont pas manqué de se mesurer en tentant chacune de son côté de s’approprier un jouet…
Et petite Qiana ne s’est pas privée d’inspecter chaque brin d’herbe de notre propriété, histoire de s’assurer qu’elle n’avait rien manqué durant ce mois d’absence.

Ces instants de bonheur en images, les voici :

Instants de bonheur

Au revoir petite Qiana

Au revoir petite Qiana chérie!
Quelle chance a été la nôtre de t’accompagner tout au long de tes dix premières semaines d’existence! Des semaines différentes de celles que nous vivons habituellement quand nous élevons une portée composée de plusieurs chiots!

Toi, dès ta vie intra-utérine, tu as été l’unique bébé! Un bébé si attachant, si mignon, si parfaitement constitué! Un bébé tout rond, toujours tout proche de sa maman. Si proche qu’il a fallu te stimuler pour que tu te décides à déplacer ta jolie personne!

Tu étais bien petite, quand tu as rejoint la meute de nos chiens adultes. Et tu t’y es si vite sentie à l’aise! Maman Ondine a dû accepter de te partager avec les autres. Et grande soeur Mousse a été ravie de t’adopter comme soeurette, et aussi comme super copine de jeux.

Ta famille pour la vie, tu l’as connue toute petite. Des liens se sont tissés entre vous au fil du temps. Tu as découvert aussi tes futurs compagnons de vie à quatre pattes : Kyubi, fiston d’Aïcha-Gauguin, et Cally, petite Maltaise toute en finesse.

Et est arrivé le grand jour où tu es allée rejoindre dans leur foyer ceux qui t’avaient ouvert leur coeur tout grand depuis le début de ton existence. Leur foyer est devenu votre foyer, ton foyer!

C’est avec confiance que j’ai pu te laisser partir vers cette nouvelle vie, faite de tellement d’amour et de respect!
J’ai rencontré bien du monde depuis que j’élève des petits lutins. Du monde de toutes sortes… Mais des personnes si pleines de douceur, de patience, de respect et d’amour pour les animaux, comme tes nouveaux maîtres, Qiana, je n’en ai pas rencontré des masses.

Au revoir, petite Qiana chérie! On se reverra, c’est certain!
Continue d’être heureuse, de diffuser ta joie de vivre tout autour de toi!
Et merci aux tiens de partager leur bonheur avec toi!

Le temps a filé

Le temps a filé à toute allure!… Hier, notre petite Qiana naissait, et aujourd’hui, elle a passé neuf semaines! Incroyable, et pourtant bien vrai!

D’ici quelques jours, Qiana rejoindra sa chère famille adoptive qu’elle a la chance de connaître. En effet, à quelques jours déjà, Qiana a découvert ceux qui deviendront les siens pour la vie. Ils sont venus la trouver régulièrement. Des liens existent donc entre eux. Qiana ne partira pas vers l’inconnu. Et sa grande chance, ce sera aussi de n’être pas le seul chien de sa famille.

Mais n’allons pas trop vite. Effectuons une petite marche arrière, et voyons ce que Qiana a vécu ces derniers jours.

Je n’ai malheureusement pas de photo du test de Campbell que Qiana a vécu avec Madame Jocelyne Gyger de My dog’s cool. Des moments auxquels je suis toujours heureuse et intéressée d’assister.

Qiana a eu l’occasion aussi d’accueillir divers visiteurs inconnus d’elle. De bonnes opportunités de se frotter à des humains de tous âges. Parmi eux, une quinzaine d’enfants venus découvrir cette petite boule de poils pleine de peps.

Et puis, il y a eu ce passage obligé chez le véto, qui a examiné petite Qiana sous toutes ses coutures. Lui a injecté son premier vaccin combiné, et a introduit sous sa peau cette fameuse puce électronique permettant de l’identifier.

Pendant tout ce temps, Qiana s’est frottée à sa meute d’adultes, a joué inlassablement avec sa grande soeur Mousse. Elle a subi avec plus ou moins de répondant les assauts de sa maman tentant de la soumettre, et même, de sa grand-maman Lutine.

Et puis, Qiana a également fait connaissance de son papa Charlie, venu revoir grande soeur Mousse, et découvrir sa petite dernière.

Oui, le temps a filé à toute allure, mais il ne nous a pas empêchés de savourer cette petite merveille havanaise, fille d’Ondine et de Charlie.

Quelques images ci-dessous de cette charmante petite personne, câline, joyeuse et pétillante de vie.

Les découvertes de Qiana

Les découvertes de Qiana en comportent une qu’assurément les si jeunes chiots n’ont pas toujours l’opportunité de faire : la neige! Naître en octobre peut permettre ce genre de découverte à un si jeune âge!
Oh, à Neuchâtel, elle a été très furtive, cette fameuse neige! On savait par météo suisse qu’il fallait vite en profiter avant qu’elle ne disparaisse. Et nous nous sommes empressés de le faire.
Evidemment que Qiana n’y est restée que peu de temps. Même avec son petit pull, elle était bien vite tremblotante, sur cette surface froide et mouillée.

Qiana a aussi eu l’occasion de découvrir de nouveaux bras aimants. Même que certains d’entre eux étaient si chaleureux, qu’elle s’y est endormie. En plein air, en hiver… près d’un bon feu!

Les découvertes de Qiana

Si Qiana a eu l’occasion de faire connaissance de sa famille adoptive dès son plus jeune âge, il y avait encore deux membres de cette famille qui lui étaient inconnus. Il s’agit de Kyubi, fiston d’Aïcha et de Gauguin, et de Cally, adorable petite bichonne maltaise.
Notre petite chérie aura bien sûr encore l’occasion de les rencontrer avant son départ de la vie est belle. Et ce pour favoriser la meilleure adaptation possible de cette petite chérie à ses nouveaux compagnons de vie, et la réciproque.

Les découvertes de Qiana

Dans les découvertes de Qiana, on peut citer aussi notre jardin, qu’elle parcourait d’abord en tremblotant à cause des basses températures. Et qu’elle découvre à présent avec force enthousiasme et dynamisme, avec tous les trésors que celui-ci comporte en coquilles d’escargot, brindilles, cailloux, écorces d’arbre, etc.

Qiana et les siens

Qiana et les siens… Mais quels siens, au fait!?
Les siens, ce sont ceux qui vivent auprès de Qiana actuellement.
Il y a sa maman Ondine, sacrée entre tous! Il y a bien sûr aussi sa demi-soeur Mousse, avec laquelle Qiana entretient des liens très forts. En effet, jouer avec un autre chiot – même d’un âge différent – c’est différent que de jouer avec un chien adulte. La manière de jouer est autre. C’est pourquoi nos deux soeurettes partagent ensemble de bien jolis moments de jeux.

Et puis, les siens, c’est aussi les autres chiens de notre meute, auprès desquels Qiana vit pacifiquement. S’ils partent subitement dans des jeux déments – comme nos bichons savent si bien le faire – Qiana se trouve un petit coin tranquille, histoire de se mettre à l’abri. Mais pour le reste, Qiana est acceptée par tous et se montre à l’aise au sein de cette grande famille. Elle partage aussi bien le “dodo” de notre aînée Aïcha que du reste de la meute.

Et puis, enfin, les siens, c’est nous, les humains de la famille que Qiana côtoie avec force enthousiasme, démonstrations d’affection exubérantes, joie, partagés, bien entendu.

Et n’oublions pas nos chers félins que Qiana ne manque pas de rencontrer aussi bien dans la maison qu’au jardin. Là, il vaut mieux que Mousse ne soit pas prise en exemple par Qiana dans sa manière de démontrer son affection à nos chats!… Non pas qu’elle ne les aime pas, bien au contraire! Ca doit être d’ailleurs de l’ordre de la passion. Mais une passion si dénuée de douceur…

Quelques photos et vidéos ci-dessous de “Qiana et les siens”.

Entre soeurettes, on se comprend si bien!

On reprend les mêmes complices…

On se soumet à tour de rôle…

Qiana à la vie est belle

Qiana à la vie est belle poursuit son joli petit bonhomme de chemin.
Impressionnant ce qu’un chiot de cet âge est capable de faire comme progrès en une seule petite semaine.

A quarante jours de vie, Qiana passe ses journées au milieu de notre meute d’adultes. Et, bien sûr aussi, auprès de sa grande soeur de six mois son aînée : Mousse.
Qiana marche, court, saute, escalade, aboie, grogne. Elle adore toujours autant le lait de sa maman, et mange un peu de bouillie. Faut dire que ses quenottes ne semblent pas pressées d’apparaître. Et elles ont tout le temps de le faire, c’est vrai! Il y a forcément des avantages, quand on a une maman rien que pour soi!…

Qiana a très brièvement découvert le jardin. Une météo plus clémente lui permettrait d’y passer un peu plus de temps. Chaque chose en son temps!

Qiana à la vie est belle est une adorable petite compagne de vie, pleine d’énergie, de tempérament, de joie de vivre, d’enthousiasme. Câline à souhait. Curieuse de découvrir le monde qui l’entoure.
C’est un immense plaisir de la “savourer” au quotidien, de suivre chacun de ses progrès. De profiter de sa si joyeuse présence!

Quant à maman Ondine, elle se porte bien. Elle apprécie de passer du temps avec sa fille, et accepte bien à présent la présence des autres chiens auprès de Qiana.

En images à présent, les propos relatés ci-dessus!

Premiers pas au jardin

Mousse et Qiana face au ballon

Un sabot de veau à se partager

Entre demi-soeurs

Grand sabot pour petit chiot

Notre petite boule de joie

Notre petite boule de joie prénommée Qiana, aujourd’hui âgée de 33 jours, s’épanouit de manière réjouissante.
On découvre, au fil des jours, une petite boule de joie si attachante, qui a tellement envie de nous manifester son attachement. C’est juste trop beau!

A 33 jours, Qiana aime passer du temps à la maternité avec sa maman. C’est leur petit cocon bien à elles que l’une et l’autre apprécient à sa juste valeur.
Mais, à 33 jours, Qiana apprécie aussi de vivre auprès de notre meute de Havanais adultes, dont sa grande soeur Mousse âgée de 6 1/2 mois.
Ainsi donc, Qiana passe du temps avec les uns et les autres, avec un plaisir évident, attendrissant et communicatif.

Le lait de maman Ondine est toujours très bienvenu pour Qiana, qui ne montre pour le moment que peu d’intérêt pour sa bouillie. Une fois que ses quenottes seront bien sorties, alors, nul doute que la nourriture solide aura davantage d’attrait. Chaque chose en son temps!

Question mobilité, Qiana a bien bien progressé. Elle parvient même à déambuler sur le parquet sans glisser. Il aura fallu l’aider à se “mettre en route”, et à présent, c’est un plaisir de la voir courir derrière sa maman avec la joyeuse énergie qui est la sienne.

Ci-dessous, quelques montages-photos et vidéos de cette petite chérie ces tout derniers jours.