Archives pour la catégorie Les maternités de nos chiennes

Si bien ensemble

Si bien ensemble, les deux dernières de nos “neuftuplés” à nous quitter!
Sous le regard bienveillant et tendre de maman Opale, elles seraient certainement restées à la vie est belle encore longtemps!… Seulement voilà, telle n’est pas leur destinée!…
Dès demain, Tiss va rejoindre sa famille adoptive pour le plus grand plaisir de celle-ci. Alors que Mirtille devra encore attendre quelque peu pour rejoindre la sienne.
En attendant, et depuis le départ de leur fratrie, nos deux petites chéries sont devenues d’autant plus proches qu’elles étaient les seuls bébés de cet âge à vivre sous notre toit. Elles ont aussi développé une jolie complicité avec la meute des Havanais adultes. Et ce n’est certainement pas sans peine qu’elles vont quitter tout ce qui constitue leur quotidien depuis leur naissance et même avant! Ce quotidien, qui va devenir autre, pour Tiss dès demain, et qui sera bientôt sa norme depuis presque toujours!
Ci-dessous quelques photos de Mirtille, Tiss et maman Opale.

Une bien jolie complicité

Une bien jolie complicité existe entre nos deux petites jumelles Tiss et Mirtille, et leur super pote Ondine. A presque dix mois, Ondine est encore un chiot, joueur à souhait, et la compagnie de nos bébés la ravit à chaque fois. Elle s’était déjà régalée avec les quadruplés d’Eole-Jazz, avec Youpi plus particulièrement. Et inutile de dire que nos “neuftuplés” ont fait son bonheur également. Maintenant que la portée s’est réduite comme peau de chagrin, les liens tissés sont d’autant plus forts et personnels. Et pour moi, c’est un plaisir d’observer ces trois nenettes s’amuser ensemble des heures durant.
Aujourd’hui, c’est un bout de peau de melon tombé du compost qui a amusé ces demoiselles.
Laissons parler les images :

 

Papa, maman, les enfants et les chats

Papa, maman, les enfants et les chats : voilà le thème du jour!

Papa, c’est Jazz. Maman, c’est bien sûr Opale. Les enfants, c’est Tiss et Mirtille. Et les chats, c’est Corsaire et Mirage.

Commençons par quelques portraits de nos deux “poupées”, Tiss et Mirtille, qui sont encore quelque temps à la vie est belle, jusqu’à ce que leurs familles viennent les chercher.

Mais d’ici leur départ, Tiss et Mirtille sont bien sûr au contact de leurs parents, de leur maman en particulier, qui n’a pas abandonné sa tâche, bien au contraire! Nettoyer ses bébés et poursuivre leur éducation : cela lui tient vraiment à coeur, et je l’en félicite!

Et finalement, j’aime beaucoup observer les interactions entre chiens et chats, entre chiots et chats aussi, et j’ai eu l’occasion tout à l’heure de prendre quelques jolies photos sur ce thème!

Un dimanche d’avril

Un dimanche d’avril, à la vie est belle et dans ses environs…

De la joie plein le coeur, ils sont venus chercher leur petit Sky, bien décidés à vivre une nouvelle tranche de vie en sa compagnie, aussi longtemps que Dieu lui prêtera vie!

Des fleurs illuminées par un soleil printanier ont attiré notre regard émerveillé! Que de splendeurs la nature comporte-t-elle encore, malgré tout ce que l’homme fait sans respect aucun pour elle!

Mirtille et Tiss tentent de réapprendre la vie sans Bahia, sans Merlin, sans Boston, sans Sky, sans Chips, sans Ginger, sans Frimousse…

Toujours autant d’enthousiasme dans les rencontres entre chiens, chiots et chats!  Ces félins semblent être l’une des passions d’une partie de la gent canine de la vie est belle!Bichon havanais blanc et fauve charbonné

L’heure du départ

L’heure du départ de la vie est belle a sonné pour nos poupons à présent âgés de dix semaines.
Un départ totalement inattendu pour eux, très attendu par leurs familles respectives, et certainement quelque peu prévisible pour notre chère Opale qui n’en est pas à sa première portée.

L’heure du départ, pour nos petits protégés, c’est aussi l’heure de la séparation d’avec ce monde qu’ils ont appris à connaître tout au long des dix semaines passées à la vie est belle.

Pour leurs familles respectives, ce départ met fin à une longue attente, celle d’enfin accueillir ces petits êtres auprès d’elles.

Et pour Opale, la maman, ce départ – abrupt il faut bien le dire – marque la fin d’une maternité, en l’occurrence intense, avec neuf bambins en pleine forme et pleins de vie.

A Frimousse, Boston, Chips, Merlin, Bahia, Ginger, Sky, Tiss et Mirtille, nous souhaitons une vie de bonheur, tout au long de laquelle ils seront respectés et chéris à la hauteur de ce qu’ils méritent. Leur fidélité et leur attachement à leurs familles seront indéfectibles. Qu’il en soit de même de la part de chacune de leurs familles!

Au jardin on est si bien

Au jardin on est si bien, quand le soleil nous gratifie de sa douce chaleur printanière.

Les petits lutins s’y royaument, passant de trouvailles en découvertes, de la jacinthe à la coquille d’escargot, de l’écorce au caillou, du papillon au gendarme. Fiers de leur trésor, ils se pavanent fièrement, narguant leur frangin le regard miston.

Les chats quant à eux – Corsaire en tête – sont curieux de ces petits chiens au format réduit. Ils viennent même s’y frotter, voire se prélasser dans le tunnel traversé par ces sortes de petites fusées inoffensives.

Maman Opale quant à elle, profite volontiers du jardin pour asseoir quelques-unes de ces leçons d’éducation dispensée à ses bambins depuis quelques semaines.
Et en cela, elle est énergiquement aidée par Eole qui ne s’arrête pas à l’éducation de ses propres enfants. Tout bambin havanais selon elle doit y être soumis, qu’il lui appartienne ou pas.
Et bien sûr qu’Ondine âgée de neuf mois, profite à fond de s’éclater avec cette ribambelle de super petits potes de jeux.

Effectivement, au jardin on est si bien, et la vie y est si belle!Bichon havanais au jardin

Bichon havanais au jardin

Elevage familial

Elevage familial! Qu’entends-je par élevage familial???

J’entends que nos chiots naissent au sein même de notre famille, dans notre maison, et non dans un local extérieur à l’endroit où nous vivons.

J’entends également, par élevage familial, le fait qu’il y a presque toujours une présence humaine à la maison.

J’entends encore par élevage familial, le fait que nos portées annuelles ne dépassent pas le nombre de trois.

Dans notre élevage familial on accueille nos chiots avec émotion. On respecte l’individu, aussi bien les mamans que leurs bébés. On n’a pas une manière de faire unique pour toutes nos portées. On adapte, selon les besoins de chacun, tant des mamans que des bébés.

Par élevage familial, j’entends également qu’on ne se sépare pas des adultes de notre meute qui ne sont plus en âge d’être parents.
Melody côtoie son arrière-petite-fille Ondine, et elle sera parmi nous jusqu’à son dernier souffle. De même qu’Aïcha, Barbie, Hélys, Jade et toutes celles qui leur succéderont.

Nos bébés ont deux mois

Nos bébés ont deux mois aujourd’hui et ils se portent toujours aussi bien!
Ce sont de ravissants boute-en-train joyeux et câlins à souhait! Ils “pètent” la vie et la santé.
Au sein de la fratrie, on est les meilleurs amis du monde, mais des amis qui ne sont de loin pas toujours tendres ensemble.
Maman Opale quant à elle, allaite encore ses marmots. Elle s’occupe également de leur hygiène, ainsi que de leur éducation, leur apprenant principalement à se soumettre. Elle intervient également parfois lorsque ses petits se malmènent et crient.
Son assistante en éducation est incontestablement la belle Eole, qui agit avec ces petits comme s’il s’agissait des siens.
Et leur meilleure pote de jeux, vous l’avez deviné, est évidemment ma petite crapouillette d’Ondine, folle de joie d’avoir une ribambelle de tels petits amis, et gambadant tel un petit cabri au milieu d’eux.

Ci-dessous, une vidéo du jour de notre joyeuse marmaille, ainsi que quelques photos :

Bichon havanais de deux mois

La position favorite de Sky!

Vive le plein air

Vive le plein air, aussi bien pour nos grands que pour nos petits lutins!
On ne va pas prétendre habiter loin du bruit et de la pollution, loin de là! Entre la circulation routière, la ligne de chemins de fer, la haute densité de population de notre quartier, il y a de quoi se remplir les poumons de gaz de voitures, et les oreilles de bruits quasi continuels!
Mais peu importe! La gent canine y est habituée depuis son jeune âge ici et ne s’embarrasse guère de telles préoccupations! La vie est belle malgré tout, que le soleil brille, que le vent souffle, que la pluie tombe : c’est dans le coeur et non dans le ciel que se trouve cette joyeuse vitalité qui habite nos gais lurons!

Je les ai filmés pour mieux illustrer la joyeuse fougue qui les anime! Et si les photos sont un peu moins démonstratives que la vidéo, elles le sont néanmoins quand même, et je les apprécie tout autant!

Chiots bichon havanais en plein air Chiots bichon havanais en plein air Chiots bichon havanais en plein air Chiots bichons havanais en plein air Chiots bichon havanais en plein air

Septième semaine de nos chiots bichons havanais

Septième semaine de nos chiots bichons havanais!
A cet âge, la vie bat son plein, et on la croque à pleines quenottes!
Au cours de cette semaine, nos chiots – comme ceux des précédentes portées – ont subi le test de Campbell. Un test pratiqué par Madame Gyger de My dog’s cool, 
comportementaliste. Test donnant des indications générales sur le tempérament de base d’un chiot.
Nos petits lutins se sont montrés dociles et bien dans leurs pattounes lors de ces “exercices”.
Et puis, par un soleil magnifique, nos petits amis ont enfin pu découvrir le jardin. Quel bonheur! La vie est belle dans la maison! Mais quel plaisir de la découvrir au grand air, sur des surfaces jusque là inconnues et si passionnantes à inspecter. Tant à voir, qu’à toucher, qu’à sentir.
Et puis, bien sûr, il y a toujours les visiteurs, que nos poupons accueillent avec un enthousiasme évident et contagieux. Une succession de bonnes expériences de socialisation vécues par nos bébés Havanais!
Quelques mots aussi sur maman Opale, qui allaite encore ses chiots, mais apprécie de moins en moins de si nombreuses quenottes aiguisées sur ses tétines.
Mais Opale profite toujours autant du temps passé avec ses rejetons pleins de vie, et aussi de tendresse pour leur chère petite maman.