Archives de catégorie : Les maternités de nos chiennes

Au revoir petite Qiana

Au revoir petite Qiana chérie!
Quelle chance a été la nôtre de t’accompagner tout au long de tes dix premières semaines d’existence! Des semaines différentes de celles que nous vivons habituellement quand nous élevons une portée composée de plusieurs chiots!

Toi, dès ta vie intra-utérine, tu as été l’unique bébé! Un bébé si attachant, si mignon, si parfaitement constitué! Un bébé tout rond, toujours tout proche de sa maman. Si proche qu’il a fallu te stimuler pour que tu te décides à déplacer ta jolie personne!

Tu étais bien petite, quand tu as rejoint la meute de nos chiens adultes. Et tu t’y es si vite sentie à l’aise! Maman Ondine a dû accepter de te partager avec les autres. Et grande soeur Mousse a été ravie de t’adopter comme soeurette, et aussi comme super copine de jeux.

Ta famille pour la vie, tu l’as connue toute petite. Des liens se sont tissés entre vous au fil du temps. Tu as découvert aussi tes futurs compagnons de vie à quatre pattes : Kyubi, fiston d’Aïcha-Gauguin, et Cally, petite Maltaise toute en finesse.

Et est arrivé le grand jour où tu es allée rejoindre dans leur foyer ceux qui t’avaient ouvert leur coeur tout grand depuis le début de ton existence. Leur foyer est devenu votre foyer, ton foyer!

C’est avec confiance que j’ai pu te laisser partir vers cette nouvelle vie, faite de tellement d’amour et de respect!
J’ai rencontré bien du monde depuis que j’élève des petits lutins. Du monde de toutes sortes… Mais des personnes si pleines de douceur, de patience, de respect et d’amour pour les animaux, comme tes nouveaux maîtres, Qiana, je n’en ai pas rencontré des masses.

Au revoir, petite Qiana chérie! On se reverra, c’est certain!
Continue d’être heureuse, de diffuser ta joie de vivre tout autour de toi!
Et merci aux tiens de partager leur bonheur avec toi!

Le temps a filé

Le temps a filé à toute allure!… Hier, notre petite Qiana naissait, et aujourd’hui, elle a passé neuf semaines! Incroyable, et pourtant bien vrai!

D’ici quelques jours, Qiana rejoindra sa chère famille adoptive qu’elle a la chance de connaître. En effet, à quelques jours déjà, Qiana a découvert ceux qui deviendront les siens pour la vie. Ils sont venus la trouver régulièrement. Des liens existent donc entre eux. Qiana ne partira pas vers l’inconnu. Et sa grande chance, ce sera aussi de n’être pas le seul chien de sa famille.

Mais n’allons pas trop vite. Effectuons une petite marche arrière, et voyons ce que Qiana a vécu ces derniers jours.

Je n’ai malheureusement pas de photo du test de Campbell que Qiana a vécu avec Madame Jocelyne Gyger de My dog’s cool. Des moments auxquels je suis toujours heureuse et intéressée d’assister.

Qiana a eu l’occasion aussi d’accueillir divers visiteurs inconnus d’elle. De bonnes opportunités de se frotter à des humains de tous âges. Parmi eux, une quinzaine d’enfants venus découvrir cette petite boule de poils pleine de peps.

Et puis, il y a eu ce passage obligé chez le véto, qui a examiné petite Qiana sous toutes ses coutures. Lui a injecté son premier vaccin combiné, et a introduit sous sa peau cette fameuse puce électronique permettant de l’identifier.

Pendant tout ce temps, Qiana s’est frottée à sa meute d’adultes, a joué inlassablement avec sa grande soeur Mousse. Elle a subi avec plus ou moins de répondant les assauts de sa maman tentant de la soumettre, et même, de sa grand-maman Lutine.

Et puis, Qiana a également fait connaissance de son papa Charlie, venu revoir grande soeur Mousse, et découvrir sa petite dernière.

Oui, le temps a filé à toute allure, mais il ne nous a pas empêchés de savourer cette petite merveille havanaise, fille d’Ondine et de Charlie.

Quelques images ci-dessous de cette charmante petite personne, câline, joyeuse et pétillante de vie.

Les découvertes de Qiana

Les découvertes de Qiana en comportent une qu’assurément les si jeunes chiots n’ont pas toujours l’opportunité de faire : la neige! Naître en octobre peut permettre ce genre de découverte à un si jeune âge!
Oh, à Neuchâtel, elle a été très furtive, cette fameuse neige! On savait par météo suisse qu’il fallait vite en profiter avant qu’elle ne disparaisse. Et nous nous sommes empressés de le faire.
Evidemment que Qiana n’y est restée que peu de temps. Même avec son petit pull, elle était bien vite tremblotante, sur cette surface froide et mouillée.

Qiana a aussi eu l’occasion de découvrir de nouveaux bras aimants. Même que certains d’entre eux étaient si chaleureux, qu’elle s’y est endormie. En plein air, en hiver… près d’un bon feu!

Les découvertes de Qiana

Si Qiana a eu l’occasion de faire connaissance de sa famille adoptive dès son plus jeune âge, il y avait encore deux membres de cette famille qui lui étaient inconnus. Il s’agit de Kyubi, fiston d’Aïcha et de Gauguin, et de Cally, adorable petite bichonne maltaise.
Notre petite chérie aura bien sûr encore l’occasion de les rencontrer avant son départ de la vie est belle. Et ce pour favoriser la meilleure adaptation possible de cette petite chérie à ses nouveaux compagnons de vie, et la réciproque.

Les découvertes de Qiana

Dans les découvertes de Qiana, on peut citer aussi notre jardin, qu’elle parcourait d’abord en tremblotant à cause des basses températures. Et qu’elle découvre à présent avec force enthousiasme et dynamisme, avec tous les trésors que celui-ci comporte en coquilles d’escargot, brindilles, cailloux, écorces d’arbre, etc.

Qiana et les siens

Qiana et les siens… Mais quels siens, au fait!?
Les siens, ce sont ceux qui vivent auprès de Qiana actuellement.
Il y a sa maman Ondine, sacrée entre tous! Il y a bien sûr aussi sa demi-soeur Mousse, avec laquelle Qiana entretient des liens très forts. En effet, jouer avec un autre chiot – même d’un âge différent – c’est différent que de jouer avec un chien adulte. La manière de jouer est autre. C’est pourquoi nos deux soeurettes partagent ensemble de bien jolis moments de jeux.

Et puis, les siens, c’est aussi les autres chiens de notre meute, auprès desquels Qiana vit pacifiquement. S’ils partent subitement dans des jeux déments – comme nos bichons savent si bien le faire – Qiana se trouve un petit coin tranquille, histoire de se mettre à l’abri. Mais pour le reste, Qiana est acceptée par tous et se montre à l’aise au sein de cette grande famille. Elle partage aussi bien le “dodo” de notre aînée Aïcha que du reste de la meute.

Et puis, enfin, les siens, c’est nous, les humains de la famille que Qiana côtoie avec force enthousiasme, démonstrations d’affection exubérantes, joie, partagés, bien entendu.

Et n’oublions pas nos chers félins que Qiana ne manque pas de rencontrer aussi bien dans la maison qu’au jardin. Là, il vaut mieux que Mousse ne soit pas prise en exemple par Qiana dans sa manière de démontrer son affection à nos chats!… Non pas qu’elle ne les aime pas, bien au contraire! Ca doit être d’ailleurs de l’ordre de la passion. Mais une passion si dénuée de douceur…

Quelques photos et vidéos ci-dessous de “Qiana et les siens”.

Entre soeurettes, on se comprend si bien!

On reprend les mêmes complices…

On se soumet à tour de rôle…

Qiana à la vie est belle

Qiana à la vie est belle poursuit son joli petit bonhomme de chemin.
Impressionnant ce qu’un chiot de cet âge est capable de faire comme progrès en une seule petite semaine.

A quarante jours de vie, Qiana passe ses journées au milieu de notre meute d’adultes. Et, bien sûr aussi, auprès de sa grande soeur de six mois son aînée : Mousse.
Qiana marche, court, saute, escalade, aboie, grogne. Elle adore toujours autant le lait de sa maman, et mange un peu de bouillie. Faut dire que ses quenottes ne semblent pas pressées d’apparaître. Et elles ont tout le temps de le faire, c’est vrai! Il y a forcément des avantages, quand on a une maman rien que pour soi!…

Qiana a très brièvement découvert le jardin. Une météo plus clémente lui permettrait d’y passer un peu plus de temps. Chaque chose en son temps!

Qiana à la vie est belle est une adorable petite compagne de vie, pleine d’énergie, de tempérament, de joie de vivre, d’enthousiasme. Câline à souhait. Curieuse de découvrir le monde qui l’entoure.
C’est un immense plaisir de la “savourer” au quotidien, de suivre chacun de ses progrès. De profiter de sa si joyeuse présence!

Quant à maman Ondine, elle se porte bien. Elle apprécie de passer du temps avec sa fille, et accepte bien à présent la présence des autres chiens auprès de Qiana.

En images à présent, les propos relatés ci-dessus!

Premiers pas au jardin

Mousse et Qiana face au ballon

Un sabot de veau à se partager

Entre demi-soeurs

Grand sabot pour petit chiot

Notre petite boule de joie

Notre petite boule de joie prénommée Qiana, aujourd’hui âgée de 33 jours, s’épanouit de manière réjouissante.
On découvre, au fil des jours, une petite boule de joie si attachante, qui a tellement envie de nous manifester son attachement. C’est juste trop beau!

A 33 jours, Qiana aime passer du temps à la maternité avec sa maman. C’est leur petit cocon bien à elles que l’une et l’autre apprécient à sa juste valeur.
Mais, à 33 jours, Qiana apprécie aussi de vivre auprès de notre meute de Havanais adultes, dont sa grande soeur Mousse âgée de 6 1/2 mois.
Ainsi donc, Qiana passe du temps avec les uns et les autres, avec un plaisir évident, attendrissant et communicatif.

Le lait de maman Ondine est toujours très bienvenu pour Qiana, qui ne montre pour le moment que peu d’intérêt pour sa bouillie. Une fois que ses quenottes seront bien sorties, alors, nul doute que la nourriture solide aura davantage d’attrait. Chaque chose en son temps!

Question mobilité, Qiana a bien bien progressé. Elle parvient même à déambuler sur le parquet sans glisser. Il aura fallu l’aider à se “mettre en route”, et à présent, c’est un plaisir de la voir courir derrière sa maman avec la joyeuse énergie qui est la sienne.

Ci-dessous, quelques montages-photos et vidéos de cette petite chérie ces tout derniers jours.

En images

En images aujourd’hui, notre petite Qiana, fille d’Ondine et de Charlie.
Des photos prises ces tout derniers jours, démontrant l’évolution de cette petite chérie aujourd’hui âgée de 26 jours.

En images aussi, évidemment, sa petite maman Ondine! Normal puisqu’à pas tout à fait un mois, une chienne est encore très présente auprès de ses bambins.
Et, notre petite Ondine est très protectrice de ses chiots, d’autant plus quand sa portée ne comporte qu’un seul poupon.
Ondine continue d’expliquer à ses congénères qu’aucun chien – même pas sa maman Lutine – n’est bienvenu auprès de Qiana.
Alors, il s’agit de feinter quelque peu, parce qu’en tant qu'”enfant unique”, Qiana a besoin de se confronter à d’autres congénères que sa maman. Elle a le temps, bien sûr, puisqu’elle va encore passer six semaines à l’élevage. Mais, Qiana a déjà reçu quelques visites canines, dans son petit cocon. Quelques photos ci-dessous le démontrent.

Qiana continue de prospérer de manière généreuse, grâce au lait bien nourrissant et abondant de maman Ondine. Elle a aussi goûté ses toutes premières bouillies.
Elle voit de manière toujours plus précise, perçoit les bruits. Sa mobilité progresse chaque jour un peu plus. Elle découvre avec intérêt et curiosité son environnement. C’est un réel plaisir et privilège de pouvoir suivre pas à pas l’évolution de cette petite chienne si attachante.

Ci-dessous, quelques images, et une petite vidéo toute fraîche de ce jour!

Qiana au fil des jours

Qiana au fil des jours prend du volume presque à vue d’oeil.
Ses rondeurs très généreuses freinent quelque peu sa mobilité.
Sa petite queue remue à présent, et elle perçoit les sons.
Sa maman est encore l’essentiel de son univers. Mais elle est aussi sensible aux humains et à leurs caresses.

Je me réjouis que Qiana découvre les chiens et chats vivant sous son toit. Mais une chose après l’autre, bien entendu. Il ne s’agit pas de brûler les étapes. Jusqu’aujourd’hui, maman Ondine désire l’exclusivité de sa fille. Elle sait fort bien se faire comprendre – même de sa maman Lutine – pour l’éconduire.

Mais Qiana au fil des jours découvrira avec intérêt et curiosité le monde qui l’entoure, guidée par sa maman et le reste de notre meute.
Aujourd’hui, Qiana a trois semaines. Trois semaines, c’est le début de la période de socialisation du chiot. Si importante pour le reste de son existence.
Alors, découvre, petite Qiana! Le monde s’ouvre à toi, t’ouvre grands ses bras!

Ci-dessous, quelques photos de Qiana au fil des jours!

Notre bébé havanais

Notre bébé havanais prospère très bien, comme on peut l’imaginer. Le lait de maman Ondine coule à flots. Et quand on est un seul bébé pour tant de lait, l’on ne peut que se porter comme un charme.

Aujourd’hui, notre bébé havanais prénommé Qiana, a atteint ses deux semaines révolues. A deux semaines, Qiana a ouvert ses jolis yeux sur le monde. Un moment toujours si magique, que celui de la découverte de ce regard si neuf et innocent.
Qiana sait aussi se dresser sur ses pattes avant, qui gagnent chaque jour en force.
Ses coussinets et sa truffe sont joliment noirs à présent. Sa jolie fourrure s’allonge. De jolies nuances de fauve et crème se précisent.
Bref, tout progresse bien joliment.

Ondine de son côté, prend le plus grand soin de sa fillette, la lavant, la stimulant, veillant jalousement sur elle.
Mère et fille sont paisibles dans leur petit nid rien qu’à elles.

Ci-dessous, quelques photos de Qiana prises entre neuf et treize jours de vie.

Des petits bichons de six mois

Des petits bichons de six mois nous offrent le ravissant clin d’oeil de ce jour!

Mais oui, souvenez-vous de notre joyeuse troupe de ce printemps! Les quintuplées d’Eole-Odilon, et les septuplés d’Opale et de Charlie! Ca y est? Ca vous revient?

Le temps passe si vite qu’ils ont déjà atteint leurs six mois révolus. Et notre petite Mousse en fait partie!
En six mois, que d’aventures vécues, que de complicité instaurée, et déjà, un joli chemin parcouru!

Ces petits bichons de six mois sont bien bien différents de ceux qui nous ont quittés à deux mois et demi.
Aller, on va se mettre sous les yeux les photos des mêmes petits, à deux mois, deux mois et demi, et à six mois. Ca nous permettra de mieux visualiser leur évolution.

C’est parti!

Et pour terminer en beauté, une magnifique vidéo de petit Gus à 6 mois (je crois voir Mousse avec, à la place d’une bouteille en pet, une balle!) :