Archives de catégorie : Les maternités de nos chiennes

Au grand air

Au grand air nos lutinets gambadent à sept semaines…

Maintenant que les températures s’adoucissent un peu, il est temps pour nos petits amis havanais de découvrir le grand air. Et quelle découverte! Du bonheur à l’état pur!

Et du coup, quel bonheur pour nous aussi de les voir si heureux en découvrant l’extérieur. Sentir le vent chatouiller leurs jolies truffes. Découvrir la sensation de la douce “tiédeur” d’un soleil automnal…
Au grand air, les bruits extérieurs sont plus proches, résonnent davantage à leurs oreilles. Il y a les cris des rapaces, le bruit de la circulation, celui du train qui file dans notre belle campagne…

A sept semaines, il y a encore tant de découvertes à faire, à apprivoiser!
Et toute leur vie durant, nos petits lutins découvriront, appréhenderont des nouveautés.

A présent, la vie bat son plein au sein de notre portée de quintuplés, bambins d’Ondine et de Honey. Ils dévorent leur bouillie, adorent toujours autant le lait de maman Ondine. Leurs siestes sont à la mesure de l’énergie dépensée durant leurs temps d’éveil. Eveillés, ils jouent à la “bagarre”, essaient de dominer l’autre ou pas. Ils accueillent leurs visiteurs avec enthousiasme, curiosité, intérêt.
Bref, ils vivent à fond, avec toute la vigueur de leur tendre jeunesse!

Les bébés d’Ondine et de Honey

Les bébés d’Ondine et de Honey ont à présent six semaines révolues.
Une bien jolie troupe de joyeux lurons qui découvre les diverses facettes de la vie avec bonheur.

Ondine passe bien du temps avec ses petits qu’elle continue d’allaiter, pour leur plus grand plaisir bien évidemment!

La meute des “grands” – plus particulièrement nos deux cadettes Ebène et Minon – se régale de partager des moments de vie avec ces tout petits. Tellement de jolis échanges à observer quand ils sont réunis.

Les repas semi-solides sont toujours plus généreux et appréciés par ces petits goinfres.
Les jeux vont bon train et sont parfois vigoureux. Ils occupent toutes les périodes d’éveil des petits avec les repas et les tétées.

Bref, tout se passe bien pour les bébés d’Ondine et de Honey, qui progressent de manière réjouissante dans tous les domaines.

Les bébés d'Ondine et de Honey
Nos bébés Havanais de 6 semaines

Cinquième semaine

Nos bébés havanais achèvent leur cinquième semaine d’existence aujourd’hui.
Ils sont en pleine forme, magnifiques, et si attachants!
Ils dorment toujours beaucoup, mais leurs temps d’éveil s’allongent petit à petit.
Eveillés, ils jouent, et jouent encore, ensemble la plupart du temps.
On passe gentiment à trois repas-bouillie par jour, en plus des tétées de maman Ondine.
Nos poupons havanais reçoivent beaucoup de visiteurs, leurs familles adoptives en priorité. Des liens peuvent ainsi se tisser petit à petit avec leur future meute cani-humaine.

Durant cette cinquième semaine Ondine a commencé à allaiter ses poupons debout. Ainsi, elle peut mieux se retirer quand elle estime la tétée terminée. Elle espace chaque jour un peu plus ses tétées. Ainsi, le sevrage des petits s’effectue tout en douceur.

Ci-dessous, quelques photos de cette cinquième semaine d’existence de nos adorables petits poupons, bambins d’Ondine et de Honey.

Nos lutinets havanais

Nos lutinets havanais ont quatre semaines aujourd’hui. Et pourtant, il me semble que c’était hier qu’ils débarquaient parmi nous!
Ils se portent tous à merveille, ces petits chéris! Et leur maman Ondine va très bien aussi.
Ils marchent, s’essaient à la course, tombent. Ils tètent et mangent de la bouillie. Ils font leurs besoins sans que maman ne les stimule.
Ils montrent leur contentement en agitant leur petite queue. Interagissent entre eux, avec nous, avec leur maman, bien entendu.
Ils jouent à “c’est moi le plus fort”.
Ils découvrent avec intérêt et curiosité les nouveaux objets qui prennent place dans leur lieu de vie.

De jour en jour, ils vont découvrir un peu plus de ce vaste monde dans lequel ils ont débarqué il y a… 28 jours.
Et je me réjouis beaucoup – et mesure mon privilège – de les accompagner dans cette aventure durant la genèse de leur vie.

Ci-dessous, nos lutinets havanais en images, avec leurs petits noms. A préciser encore le nom du p’tit gars fauve charbonné (encore en gestation)!

Nos lutinets havanais

Trois semaines

Trois semaines de vie pour nos poupons havanais, bambins d’Ondine et de Honey.
Ces petits êtres qui tenaient dans nos mains à la naissance ont bien bien grandi depuis.
Je ne peux m’empêcher à chaque fois de réaliser la magie d’un développement si rapide, si spectaculaire.

A trois semaines, ces cinq petits lutins tiennent sur leurs pattes, marchent, ont tous leurs sens actifs, battent de la queue pour montrer leur contentement. Ils découvrent la nourriture semi-solide, commencent à jouer entre eux et avec leur maman. Ils apprécient les caresses et en redemandent.

Vingt et un jours que maman Ondine s’occupe consciencieusement de ses bambins, les nourrit, les stimule, assure leur hygiène, leur bien-être. Elle a un appétit gargantuesque qui fait plaisir à voir et lui permet de produire ce lait si précieux, garant de l’évolution magique de ses bambins.
Lorsque les bébés ont cet âge, je suis toujours contente de commencer à leur proposer un peu de nourriture semi-solide pour soulager quelque peu leur maman qui donne tant.

Ci-après, quelques images de nos adorables poupons, bambins d’Ondine et de Honey :

Nouveaux regards

De nouveaux regards remplis de douceur et de candeur se sont posés sur notre monde. Un monde pas toujours joli et bienveillant, il faut bien le dire…

Ces regards tout neufs vont peu à peu découvrir leur environnement. Jusque là, ces petits personnages sentaient et touchaient maman Ondine, leurs frères et soeurs, leur “nid”. A présent, ils vont découvrir avec leurs yeux, d’abord de manière très floue, puis toujours plus précise, ces êtres vivants, ces objets qui les entourent. Il y a aussi tous ces géants à deux pattes. Ceux qu’ils voient quotidiennement comme ceux qu’ils voient occasionnellement et qui montrent tous un grand intérêt pour leurs petites personnes.

Bref, le monde s’ouvre à eux, à tous leurs sens. L’odorat, ce sens le plus puissant qu’ils possèdent. Le goût, pour le moment celui du lait de maman Ondine, et de ce vermifuge qu’ils vont tantôt découvrir. Le toucher dont ils se servent dès leur vie intra-utérine. La vue à présent, d’abord trouble, puis toujours plus nette. Et enfin, l’ouïe qui sera le dernier de leurs sens à s’éveiller bientôt.

Pour nous qui les côtoyons de si près, c’est à chaque fois un émerveillement de voir ces regards naître à la vie. On les guette, et voilà que soudain, ils sont là avec cette expression si douce, si touchante qui les anime.

Aujourd’hui, jour des deux semaines révolues de nos tout petits, nous guettons encore la survenue du regard du petit lutin fauve charbonné, copie conforme de papa Honey. On se réjouit que la magie opère, pour lui aussi!

Nouveaux regards

Lutinets d’une semaine

Nos lutinets d’une semaine se portent à merveille. Ce serait exagéré de dire qu’ils grandissent à vue d’oeil, mais on n’en est pas loin. C’est dire que le lait de maman Ondine est riche et efficace.

Intéressant d’observer leur pigmentation se mettre en place : par points noirs successifs, ou par couches de gris superposées.
Et il y a bien sûr aussi le petit lutin chocolat et tan chez qui des couches non pas grises mais brunes successives se superposent.

Manger, dormir, éliminer : voilà de quoi sont faites les journées de ces lutinets d’une semaine.
Maman Ondine se charge de les faire éliminer en les stimulant.
Et ils passent le plus clair de leur temps à dormir.
Les tétées elles ont lieu environ toutes les heures, selon le bon vouloir de maman Ondine.

De son côté Ondine passe beaucoup de temps auprès de ses poupons. Mais il fait trop chaud pour elle dans le “nid”. Alors elle cherche un sol plus frais pour se reposer, une fois les tétées et l’hygiène des bébés assurées.
Et elle rejoint aussi par moments la meute des “grands” pour son plus grand plaisir.

Voilà la vie de nos lutinets d’une semaine et de leur maman!

Nouvelle petite famille

Une nouvelle petite famille havanaise a “vu le jour” à la vie est belle ce dimanche 22 octobre 2023.

La maman, c’est notre petite Ondine, fille de Lutine et de Kenzo.
Le papa, c’est le magnifique Honey, fils d’Opale et de Charlie, et frère entre autres de notre petite Mousse.

Un grand BRAVO à notre Ondinette chérie d’avoir mis au monde cinq merveilleux et vigoureux petits lutins pesant entre 180 et 240 gr. La tâche était de taille!

Les bambins de cette nouvelle petite famille ont tous des robes différentes.
Les fillettes sont fauve clair pour l’une et crème pour l’autre. Et leurs frérots sont blanc et noir; fauve charbonné et tan; et probablement, chocolat et tan pour le troisième.

Je suis ravie d’avoir pu accueillir cette nouvelle petite famille à la vie est belle. De pouvoir apprendre à la connaître au fil des semaines. De suivre l’évolution de chacun jour après jour. Et de finalement confier chacune de ces précieuses petites vies à des personnes pouvant leur assurer respect, amour, fidélité et présence tout au long de leur existence.

La tâche qui m’incombe, c’est un immense privilège et aussi une grande responsabilité. Idem pour les familles adoptives de ces petits lutins qui seront appelées à répondre à tous leurs besoins une quinzaine d’années durant!

Départ

L’heure du départ de l’élevage a sonné pour nos joyeux septuplés, bambins de Mousse et d’Odilon.
En effet, à dix semaines révolues, il est temps pour eux de rejoindre leurs familles adoptives. C’est-à-dire aussi de quitter maman, fratrie, potes de jeux. De quitter le nid douillet où ils sont nés et où ils ont passé les dix premières semaines de leur existence.

Durant les semaines passées à l’élevage, leurs familles adoptives ont eu tout loisir de venir les trouver, d’établir déjà des liens avec eux, de manière aussi à ce que leur départ soit plus aisé.
Il n’en reste pas moins que quitter maman et fratrie, potes de jeux et humains de la vie est belle n’est pas une petite affaire.
Mais leur capacité d’adaptation, l’amour de leur familles adoptives vont leur permettre de franchir ce pas courageusement.

Elever cette portée a été un grand bonheur pour moi. Suivre le développement de ces petits êtres si attachants, si pleins de joie de vivre, quel privilège!
Découvrir aussi Mousse en maman a été quelque chose d’épatant, et je suis fière de ma petite bonne femme qui a assumé son rôle à merveille jusqu’aujourd’hui. Devenir maman pour la première fois avec sept chiots à élever : fallait le faire, et elle l’a si bien fait!

Je souhaite à nos sept lutinets une vie pleine de bonheur jusqu’à leur dernier souffle! Que leurs familles respectives sachent leur donner tout l’amour et le respect qu’ils méritent tant!
Bon vent, les petits amours!

Départ

Deux mois de vie

Deux mois de vie : c’est l’âge atteint par nos petits amis havanais.
Des petits amis si sympathiques, joyeux, vigoureux, auxquels nous n’avons que pu nous attacher au fil des jours.

Ces petits lutins de deux mois de vie n’ont cessé de progresser depuis leur naissance.
Et je suis épatée de tant de progrès réalisés jour après jour.
La fratrie formée d’individus tous différents est un formidable moteur pour ces petits. L’un est plus téméraire, l’autre plus prudent. Et tous ensemble s’aident à progresser. L’un ose, et l’autre qui n’oserait pas le suit en l’imitant. Et voilà un pas de plus qui est réalisé.
Et n’oublions bien sûr pas le super boulot que notre chère petite Mousse a effectué avec ses bambins. Une maman géniale qui va assurément assurer jusqu’au départ de ses joyeux chérubins
Tout cela est passionnant à observer pour nous humains. Et pour nos joyeux diablotins, la vie est captivante. Tellement de découvertes les unes plus intéressantes que les autres à vivre!

Une fois l’élevage quitté – et ce sera bientôt le cas pour nos petits chéris – la balle sera dans le camp des familles adoptives. Ces petits lutins aiment être stimulés, et ils ont besoin de l’être pour poursuivre leur progression. Le contact avec des congénères équilibrés est essentiel lui aussi à leur équilibre.

Place à présent aux images de ces super petits compagnons que nous avons eu le privilège d’accompagner et de choyer tout au long des semaines qu’ils ont passé à nos côtés.