Archives mensuelles : mai 2017

Des bichons à poil long

Des bichons à poil long, des chats et des fleurs! Le point commun entre tous : leur naturel!

On retrouve Jade, Eole et Hélys couvrant de bisous insistants ce brave Corsaire, qui ne semble lui jamais rassasié des manifestations pourtant démonstratives à l’excès de nos lutinettes si fans de chats! Oui, le Bichon Havanais est un petit chien enthousiaste, et très démonstratif de cet enthousiasme délirant!

Les fleurs de notre jardin, aux “robes” aussi diverses que celles de nos Havanais, ont toute mon admiration aussi!

Et encore quelques petits bichons à poil long nés à la vie est belle : on retrouve Athena et Eole, enfants de Lutine et de Jazz, avec leur belle longue robe claire, joliment entretenue.
Et aussi Cooper, file d’Opale et de Jazz, avec sa longue robe soyeuse noire et son poitrail blanc. Accompagné du reste sur l’une des photos, par sa petite compagne de vie, qui semble s’imprégner de comportements canins.
Et enfin, le petit Marley, bientôt âgé de quatre mois, à la robe blanche et noire, sur un ravissant montage-photos réalisé par sa maîtresse.

Encore des petits trésors havanais

Encore des petits trésors havanais nés à la vie est belle, en images!

Avant-hier, il manquait les images de l’un de nos joyeux quadruplés de mai 2015. Nous avons vu Snoopy, Lila et Eole. Et aujourd’hui, nous avons le plaisir de revoir cette chère petite Moon de deux ans, à la robe crème et fauve charbonné. Une petite Havanaise pleine de peps et de joie de vivre, qui me fait bien bien penser à sa petite soeur Eole ! Moon ne pourrait pas non plus renier son fier papa Kenzo, et sa maman Hélys dont elle a hérité en tout cas la rondeur du visage.Encore des petits trésors havanais Encore des petits trésors havanais

Les petits trésors suivants sont deux frères, fils d’Opale et de Jazz, qui atteindront leurs six mois après-demain. Il s’agit de Sam et de Cleo. Des petits coeurs sur pattes choyés à souhait par leurs familles respectives.Encore des petits trésors havanais Encore des petits trésors havanais Encore des petits trésors havanais

Le dernier petit trésor sur pattes se prénomme Shana. Une petite chapardeuse qui s’est emparée de la pantoufle de son maître… Shana a trois mois et demi. Elle est l’une des filles de Jade et de Kenzo. Et un amour de petite fripouille câline et joyeuse à souhait, à la bouille ravageuse.Encore des petits trésors havanais

Quelques fêtés du mois de mai

Quelques fêtés du mois de mai nous font redécouvrir tout à nouveau leurs jolies frimousses!

En mai 2011, le 24 plus précisément, Melody avait accouché par césarienne de neuf bébés, dont notre petit Mookie.
Ci-dessous, en images, Pixie, Lila, et Mookie, viennent nous faire un petit clin d’oeil pour leurs six ans de vie.

Le 27 mai 2015, naissaient les quadruplés d’Hélys et de Kenzo : Lila, Snoopy, Moon et Eole. Ils fêtaient donc hier leurs deux ans de vie.
“Snoopy est toujours autant curieux, joueur, coquin, câlin et il adore faire des léchouilles. Une boule de poils qui si elle n’existait pas, faudrait l’inventer!”
“Lila va bien, toujours aussi coquine. Elle fait beaucoup de balades lorsqu il ne fait pas trop chaud, et des parties de jeux avec Scotty (son demi-frère) et sa copine Joyce.”
Eole : les fidèles visiteurs de ce site la connaissent un peu. Une petite boule de joie très câline et démonstrative, qui adore les chats, et raffole courir derrière les jouets lancés, qu’elle ramène avec un enthousiasme toujours au top!
Regardons ces petits chouchous, leur maman Hélys, et leurs potes en images :

Et on termine cet article avec notre joyeuse petite Barbie qui, avec sa fratrie, fête ses neuf ans de vie aujourd’hui!
Là voilà en train de chanter à tue-tête un “Joyeux aaaaaaaaaniversaire” à tous nos petits fêtés du mois de mai! Merci, Barbichette chérie!Quelques fêtés du mois de mai

 

Nos chiens et nos chats en interaction

Nos chiens et nos chats en interaction, ça donne un méli-mélo de poils plus ou moins longs, de queues plus ou moins fournies, d’oreilles dressées et tombantes, d’yeux clairs et foncés, de poil sec, mais aussi mouillé par des petites langues très actives et amicales. Au milieu de ce méli-mélo, on voit aussi des os dans des gueules canines, destinés à être offerts aux super potes félins, qui ne comprennent pas forcément la signification de ce geste. L’on observe également des queues s’agiter vigoureusement, démontrant la joie de ces moments de partage inter-espèces.

Qui sont les acteurs des images ci-dessous? Jade, Hélys et Eole chez les bichons. Et, Corsaire sur le premier montage; et Mirage sur le second.

Nos chiens et nos chats en interactionNos chiens et nos chats en interaction

Quelques lutins de la vie est belle dans leurs foyers

Quelques lutins de la vie est belle dans leurs foyers, chacun avec ses caractéristiques propres, tant physiques que de tempérament!

Commençons par les plus jeunes!
Le petit Marley, âgé de trois mois et demi, et dont la maîtresse dit : “Entre lui et moi, il y a comme un lien magique. C’est un chiot hypersensible. C’est drôle, mais je crois qu’on se ressemble, en fait!”
Une rencontre magique entre deux êtres qui vont partager une belle histoire de vie!

Fiby, toute de noir vêtue, est la petite soeur de Marley. Ses compagnons de vie à quatre pattes sont, entre autres, deux Flat Coated Retrievers, au sein desquels la petite princesse a très bien trouvé sa place.
Il faut regarder attentivement la photo ci-dessous pour trouver la petite Fiby qui se confond avec son grand pote!Quelques lutins de la vie est belle dans leurs foyers

Charly de son côté, fils d’Opale et de Jazz, va sur ses six mois.
J’aime laisser la parole à sa maîtresse qui nous décrit si bien le petit personnage : “Il va toujours aussi bien, il est gentil et ouvert avec tout le monde, aime faire la course poursuite avec mes fils, aime me piquer quelque chose et s’enfuit fièrement avec, plein de malice; et il est déçu si je ne cours pas après… le coquin. Il obéit toujours aussi bien s’il n’a pas sa demie heure de folie. Et le soir, il tellement fatigué, que parfois pour le pipi du soir, il est dur de le réveiller. Il se promène partout avec son coussin, pour être où nous sommes. Et il cache ses os partout dans la maison et dans le jardin; puis quelques heures plus tard il se met à les chercher, et il est tout content quand il les retrouve. C’est vraiment rigolo. Toute la famille l’adore, il est notre rayon de soleil, notre petit nounours.”

Pato et Watson : papa et fiston! C’est toujours chou, pour nous humains, lorsqu’on voit un parent trouver ou retrouver son rejeton. J’ai souvent le sentiment qu’une maman reconnaît son bambin (on parle de chiens, bien entendu!) et la réciproque. Pour les papas, c’est une autre histoire, bien sûr, puisqu’ils n’ont pas élevé leurs chiots, et ne sont pas plus attirés par les leurs que par ceux d’un autre.

Cookie est un fiston de Lutine et de Jazz âgé de treize mois, à la robe noir et belton (chiné blanc et noir). Sa robe très courte en ce moment nous permet de bien voir sa répartition de couleurs. A la naissance, toute la partie chinée de la robe était blanche. C’est avec le temps que le chiné est apparu.
Cookie a vécu ce que beaucoup de petits chiens vivent. Il a été castré. A porté un body pour éviter qu’il ne retire les fils de sa suture. Et quand le body a été retiré, tout le poil de Cookie était feutré. Sa toiletteuse n’a donc eu d’autre alternative que de couper son poil tout court. Pour éviter ce type de situation, il faut coiffer le petit opéré quotidiennement.
Mais il faut aussi dire que Cookie est un petit campagnard, qui adore s’éclater dans la nature. Voilà ce que sa maîtresse dit de lui : “Courir dans les herbes mouillées, que du bonheur!…  Les ruisseaux sont plus attrayants que n’importe quel biscuit!… On ne parle pas des flaques qui sont carrément obligatoires… Et plus elles sont boueuses, plus elles sont cool!”
Ca me fait dire que Cookie est un petit chien heureux, avide de grands espaces, de liberté, de nature! Un vrai petit chien, quoi!…

Elle court, elle court

Elle court, elle courtElle court, elle court, la p’tite Eole! Elle ne se lasse pas de courir! Derrière les balles, derrière les joujoux, qu’elle ramène fièrement à celui qui les lui a lancés!
Et c’est beau, de la voir courir, la p’tite Eole, avec toute l’énergie et l’enthousiasme de sa belle jeunesse! Robe au vent, le jouet plus ou moins bien coincé dans sa gueule, elle accourt  fièrement avec son précieux trophée, attendant une caresse, une friandise, une félicitation!

Interactive, la p’tite Eole? Oui, très interactive, très attentive, très réceptive! C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de nos Havanais, à condition bien sûr que l’on ait développé une belle complicité avec eux!

La maîtresse de Daya me disait hier une chose très juste et très bien exprimée : le Havanais connaît non seulement les codes canins, mais également les codes humains. Il est si sensible, si attentif, si attaché à son maître, qu’il comprend les codes de celui-ci en plus des siens propres.

Et quand elle a fini de courir, la p’tite Eole, elle se pose et se repose!

Les coussinets de nos chiens et la chaleur

Les coussinets de nos chiens et la chaleur : un sujet qu’il me tient à coeur de traiter!
Les coussinets sont une zone particulièrement sensible chez le chien. Ainsi, aussi bien le froid  que la chaleur représentent un danger pour cet endroit vulnérable de leur corps.
Les propriétaires de chiens ne réalisent trop souvent pas assez, à quel point la chaleur du goudron, ou du sable des plages, peut être douloureuse pour leurs compagnons à quatre pattes.
Comment faire pour savoir si le béton ou le sable ne sont pas trop chauds pour envisager une balade avec son chien ? Pressez – et non pas posez – le dos de votre main sur le bitume ou le sable durant dix secondes, et vous vous rendrez compte si cela est confortable ou pas. Si la surface est trop chaude pour votre main, elle l’est également pour les coussinets de votre chien.
A la saison chaude, il s’agit évidemment de promener son chien durant les heures les plus fraîches de la journée, à savoir tôt le matin et dans la soirée.
Et pensez également qu’au sortir de l’eau, les coussinets de votre chien sont encore plus sensibles que lorsqu’ils sont secs, et donc plus sujets à subir des brûlures.

Les coussinets de nos chiens et la chaleur

Quelques sombres bichons

Quelques sombres bichons, tous nés à la vie est belle, sauf notre cher Jazz!
Quelques liens de parenté entre les joyeux Havanais en photo ci-dessous :
Tout d’abord, Jazz est le papa de Pato. Il est aussi le grand-papa de Watson et de Nelson, dont Pato est le papa. Donc, trois générations représentées là, avec Jazz, Pato; et Nelson et Watson qui sont frères, mais de deux portées différentes.

Et puis, il y a ce cher Haïko, qui pose magnifiquement bien et est un superbe représentant de sa race. Il est l’un des fils de Jade et de Kenzo. Il est aussi le grand frère de Marley et de Charly. Ces deux derniers petits lutins, un peu moins sombres eux, puisque bicolores, noirs et blanc, avec nettement plus de blanc que leur frère aîné.

De l’action à la vie est belle

De l’action à la vie est belle, photographiée au moment opportun!
Les acteurs : Jazz, Hélys et Eole. Corsaire faisait également partie des acteurs de ce jeu. C’est du reste lui que Jazz est allé rejoindre dans la cabane multicolore. Mais sa rapidité d’action est telle, que je parviens mieux à le photographier durant ses moments de détente que lorsqu’il est actif.

A l’élevage, la vie est rythmée par les chaleurs, les maternités, les grossesses nerveuses aussi. Ces moments déterminent grandement le comportement des uns et des autres.
Ainsi, durant les chaleurs de nos chiennes, Jazz et Gauguin n’ont pas la tête à s’amuser. Les chiennes en chaleur, elles, joueraient volontiers à saute-mouton du matin au soir, si elles le pouvaient. Un jeu plutôt répétitif durant ces périodes.
Durant les maternités – ou les gestations plus particulièrement – nos petites mamans ne jouent plus. Elles se tiennent à l’écart des courses folles du reste de la meute, comme si leur instinct leur disait de protéger leurs précieux rejetons en gestation. C’est le cas de Lutine en ce moment, elle qui adore jouer avec ses congénères en temps normal.
Et lorsque nos pépettes font des grossesses nerveuses, elles sont suffisamment perturbées pour ne pas s’amuser, préoccupées qu’elles sont par ces bébés qu’elles auraient pu avoir et qui ne sont pas là.

De l'action à la vie est belle De l'action à la vie est belle De l'action à la vie est belle De l'action à la vie est belle</