Archives de catégorie : Nos chiens en meute

Des petits Havanais de deux ans révolus

Des petits Havanais de deux ans révolus : voilà ce que sont Ella, Dana, Youpi et Perle.
Ces joyeux quadruplés sont les bambins d’Eole et de Jazz. Ils sont aussi les grands frère et soeurs de Kiwi, Mélisse, Elton et Yuki.
Ella va merveilleusement bien, et pose avec l’un des doudous reçu au moment de son départ de la vie est belle!

Bichon Havanais noir né à la vie est belle

Youpi, quant à lui, se porte à merveille aussi. C’est un petit chien très joyeux qui aime jouer avec ses peluches qu’il connaît toutes par leur nom. Il est très intelligent et aime apprendre. Il profite de longues balades quotidiennes avec sa maîtresse, qui le mènent parfois près d’un ruisseau, très apprécié durant la période estivale. Ses dernières vacances en Italie avec ses maîtres l’ont ravi. Et Youpi adore les enfants, et également les peluches qu’il peut leur ravir.

Dana va très bien; toujours un peu fofolle, mais tellement attachante! Toute la famille est fan d’elle. Les petits-enfants de sa maîtresse la gâtent en câlins et biscuits. Et elle le leur rend bien en bisous bien appuyés.

Et il y a Perle, que les fidèles lecteurs de ce blog connaissent bien, puisque sa maîtresse nous gâte très régulièrement en images et nouvelles. Perle vit aux côtés de Kalia, fille d’Opale et de Jazz.

Petits et grands Havanais à la vie est belle

Petits et grands Havanais à la vie est belle, à l’ombre, à la lumière, ensommeillés, éveillés : voilà ce que je vous propose de regarder aujourd’hui par l’intermédiaire des photos ci-dessous.
A 17 jours de vie, seuls trois chiots sur sept nous ont fait découvrir leurs jolis regards. Le lait de maman Opale serait-il nourrissant au point de rendre difficile l’ouverture des paupières!… 😉
Les adultes de nos Havanais quant à eux, nous offrent de magnifiques regards, aux expressions si différentes, mais aussi belles et touchantes les unes que les autres.
Si le soleil estival n’attire guère nos Havanais, de par l’intensité de sa chaleur, ils adorent en revanche se prélasser au soleil durant les autres saisons, quand les températures sont clémentes. Les photos ci-dessous le démontrent bien joliment, selon moi.

Des petits lutins qui se la coulent douce

Des petits lutins qui se la coulent douce : voilà le thème des photos du jour!
Il y a d’abord deux frangins : Pepsi et Bubbles. Pepsi qui semble totalement épuisé de sa vie assurément harassante. Et Bubbles, dont on peut apercevoir le regard au milieu de couvertures douillettes contre lesquelles on se blottirait bien volontiers avec lui.
Il y a aussi Biscotte qui semble se la couler douce, bien installée sur un confortable divan. Sa petite soeur Kenzi, elle, profite d’un chaleureux rayon de soleil, tout en se laissant conduire par le vélo de sa maîtresse.
Et il y a enfin Pato, qui se garde bien de mouiller ses précieuses petites pattes. Lui, ce sont les jambes de sa maîtresse qui le conduisent à destination, son parapluie l’abritant de ces nombreuses gouttes tombant du ciel.
Difficile d’avoir un autre sentiment que celui-ci : ils se la coulent douce, ces petits lutins nés à la vie est belle, bichonnés à souhait au sein de leurs familles respectives!

Nos bébés havanais ont deux semaines

Nos bébés havanais ont deux semaines révolues d’ici quelques heures. Deux semaines durant lesquelles ils n’ont cessé de se nourrir et de s’arrondir.
Dans le nid des bébés, l’on observe chaque jour un peu plus de mouvement. Les pattes avant des petits se fortifient et commencent à porter leurs petits corps tout ronds.
Je guette l’éveil des petits visages : l’ouverture de leurs petites fenêtres qui vont leur permettre un premier regard sur ce monde.
Maman Opale donne beaucoup, se repose beaucoup, mange beaucoup. Elle prend grand soin de sa généreuse petite famille.
Ci-dessous, un petit montage-photos de nos septuplés, suivi de quelques photos individuelles des bébés et de leur maman.

Un clin d’oeil des quadruplés d’Hélys-Gauguin

Un clin d’oeil des quadruplés d’Hélys-Gauguin aujourd’hui!
Cette joyeuse portée avait été une grosse surprise, puisqu’avec un papa fauve clair et une maman fauve charbonné, on s’était retrouvé avec quatre petites boules de suif.
Réglisse, Scotty, Balthus et Nico viennent de fêter leurs neuf ans. Ces quatre petits lutins se portent bien. Et trois d’entre eux nous font un petit clin d’oeil imagé.
Merci à leurs maîtres respectifs de nous permettre de les “suivre” tout au long des années qui passent! Un grand plaisir pour celle qui les a vus naître et les a accompagnés durant leurs premières semaines de vie!

Des petits lutins qui nous donnent la cosse

Des petits lutins qui nous donnent la cosse : voilà le thème de l’article d’aujourd’hui!
On commence par le petit Bubbles, dont la posture favorite, depuis tout petit, est non seulement un appel à se faire grattouiller le ventre, mais respire aussi la détente, le dolce farniente, le “laisse-toi aller à ta cosse”!
Le montage-photos ci-dessous, conçu par sa maîtresse, nous le montre à des âges divers, et nous donne envie de nous laisser aller à notre tour à de douces rêveries.

Il y a aussi Brindille et son compagnon félin Plume! Le regard de Brindille nous invite-t-il à venir les rejoindre, alors que la pluie ruisselle au-dehors et qu’on n’est nulle part aussi bien qu’étendu sur un lit moelleux?!

Ces bichons qui nous donnent la cosse

Il y a enfin la petite Lola, fille d’Ondine et de Jazz, qui s’est trouvé un chouette ami pour l’accompagner dans ses doux moments de détente si bienfaisante!

Ces bichons qui nous donnent la cosse

Nos petits lutins nous donnent tant de jolies leçons de vie : leur détente, leur lâcher-prise, leur “laisse-toi vivre”, ou encore “arrête-toi un moment” peut également en être une à condition de ne pas en abuser! 😉

Deux ravissants petits bichons

Deux ravissants petits bichons à l’honneur aujourd’hui : Milo, treize mois, fils de Lutine et de Jazz. Et sa demi-soeurette Pépite, sept mois aujourd’hui, et fille d’Ondine et de Jazz.
Milo pose trop joliment dans ce magnifique décor automnal. On a envie de le croquer, tant il est chou et semble sage! Et impossible de ne pas craquer devant la si mignonne binette de Pépite. Je retrouve le regard si craquant de cette petite chérie, alors qu’elle évoluait à la vie et belle, avant de prendre son envol chez sa super mamie!
Deux petits lutins heureux, qui ont tout pour plaire au sein de leurs foyers respectifs, si respectueux de leurs petites personnes et si aimants! Merci!


Trois générations de lutins

Trois générations de lutins représentées dans l’article du jour.
Il y a notre Jazz, papa de Pato, et grand-papa de Pico. Et le papa de Pico n’est autre que Pato.
Les photos de ces trois générations de lutins sont particulièrement expressives, à mon sens.
Jazz, lui, est, sur cette image, dans l’un des plus beaux moments de ses journées : dans les bras de papa, câliné à souhait!
Pato sourit dans son sommeil. Et, franchement, en regardant ses postures, difficile de ne pas ressentir immédiatement une immense cosse nous envahir. Une chose est sûre : la dolce vita, Pato semble savoir ce que c’est!
Quant à Pico, petit-fils de Jazz-Hélys, et fils de Pato-Barbie, il semble avoir hérité du sourire de son papa en version éveillée. Et impossible de ne pas fondre devant un regard si expressif et profond.

Une ribambelle de petits gigoteurs

Les voilà, nos petits goinfres gigoteurs! 😉
Ils sont nés le huit octobre, entre dix-sept heures et vingt heures trente. Ils pèsent entre 150 et 215 grammes. Ils sont pleins de vie. Et on se réjouit tout plein de les voir évoluer tout au long des dix semaines qu’ils vont passer chez nous. Observer leurs échanges avec maman Opale, si à l’aise dans son rôle de maman! Découvrir papa Odilon avec ses fistons : quelle belle perspective que voilà! Sans oublier le reste de la meute qui est très intrigué d’entendre ces toutes nouvelles petites voix se manifester!


Des bichons havanais aux robes diversifiées

Des bichons havanais aux robes diversifiées, et tous dans cette si belle nature qui est la nôtre!
Leurs robes sont tantôt fauve charbonné, tantôt noires, blanc-noir, fauve clair.
Une belle diversité de nature aussi sur les images ci-dessous : un pré parsemé de feuilles sèches dans lequel Milo a trouvé un précieux trésor qu’il ne lâcherait pour rien au monde! Un joli trône naturel pour Mélisse et Betty, en lisière de forêt. Et finalement, Brindille et sa maîtresse au bord de deux lacs différents, dans des ambiances grandioses.
De quoi régaler nos yeux, et nos coeurs aussi, à la vue de ces petits lutins aux robes multicolores, et aux expressions si craquantes. Milo semble nous dire : “Tu vois ce trésor que j’ai trouvé? Eh bien, ne t’avise pas d’y toucher!” Le regard de Mélisse et de Betty est juste candide, alors qu’elles sont perchées sur leur trône naturel. Quant à Brindille, la voilà qui pose devant ces superbes paysages, avec sa sérénité et son calme presque légendaires!