Et nos félins?

Et nos félins? Qu’en est-il de nos félins?
On sait – ou tout au moins les visiteurs réguliers de ce blog savent – combien nos chers félins sont tolérants à l’égard de nos Havanais, si enthousiastes et démonstratifs de leur amitié. Nos félins sont non seulement tolérants à l’égard de nos chiens, mais ils recherchent même leur présence, leur contact. Du reste, nombre de photos publiées sur ce blog le démontrent clairement.

Mais parlons une fois de nos félins en tant que tels, indépendamment de nos chiens.

Il y a Olive, tigrée et blanche, la plus rondelette de nos chats. Une petite chatte très câline, qui court vers moi les yeux mi-clos quand je l’appelle.

Nos félins
Olive

Cerise est la petite soeur d’Olive. Petite, parce qu’elle est plus en finesse que sa soeur.
Son petit museau rose et sa voix de bébé m’attendrissent presque chaque fois que j’y suis confrontée. Câline à souhait, Cerise est aussi une redoutable chasseuse, même de proies de tailles parfois impressionnantes.

Nos félins
Cerise

Nos matous quant à eux, sont frères, mais si différents l’un de l’autre, tout en étant aussi attachants l’un que l’autre.

Mirage est un petit chat tout en finesse, en douceur et en discrétion. Il adore les caresses et ne s’en cache pas. Sa douceur disparaît cependant le temps d’une partie de chasse, au cours de laquelle sa discrétion le sert avantageusement.

Nos félins
Mirage

Corsaire en impose, ne serait-ce que par sa taille. Et l’on pourrait supposer que celle-ci influence son tempérament aussi.
Corsaire est un chat fier et magnifique, dominant aussi. Il recherche constamment notre présence ou celle de nos chiens. Il aime tellement les caresses qu’il accompagne les passants longeant notre propriété pour se faire câliner.

Nos félins

Brindille et Milo

Brindille et Milo vivent tous deux dans notre beau canton. Brindille dans les hauteurs, et Milo à mi-chemin entre montagne et lac.
Si la première a fêté ses douze ans de vie, le second lui, est à un mois de son année révolue.
Pas de lien de parenté entre ces deux petits lutins. En effet, si Brindille est l’une des filles de Melody et de Gauguin, Milo, lui, est l’un des sept garçonnets d’Opale et d’Odilon.
Et, comme on peut le voir sur le montage-photos ci-dessous, résider à la montagne n’empêche pas Brindille de profiter des abords de notre si beau lac.
Milo de son côté, suit les siens dans leurs diverses allées et venues par monts et par vaux.
Brindille et Milo : deux petits lutins joliment contrastés, et si bien accompagnés par les leurs au quotidien dans un super cadre de vie!

Il y a deux ans

Il y a deux ans et quelques poussières naissaient à la vie est belle quatre adorables petits mistons havanais. Lutine et Jazz étaient – et sont toujours du reste – leurs parents. Et ces quatre petits lutins se prénomment Easy, Bubbles, Pepsi et Milo.
Je ne mentionne pas tous les anniversaires des lutins nés à la vie est belle sur ce blog. J’aime le faire par contre quand je reçois quelques nouvelles et photos de la part des maîtres des petits fêtés. J’essaie pour ma part de n’oublier aucun anniversaire de ces précieuses petites personnes qui gardent une place privilégiée dans mon coeur et ma mémoire.
J’ai eu la chance de revoir, depuis leur départ de la vie est belle, trois de ces quatre petits mistons. La distance entre le domicile des lutins et le mien ne le permet pas toujours. Et dans ce cas, les nouvelles et photos sont une bonne alternative au direct. Il y a tellement de façons de communiquer à l’heure actuelle, quand on ne peut pas se rencontrer.
Il y a deux ans, nous découvrions à la vie est belle Easy, Bubbles, Pepsi et Milo. Voici trois d’entre eux en images aujourd’hui!

Ma petite perle

Ma petite perle : c’est ainsi que je parle bien souvent de ma petite Aïcha!
Née à la Saint-Valentin de l’année 2007, Aïcha est issue de la toute première portée née à la vie est belle. Comment imaginer un plus beau cadeau!?
Aïcha, fille de notre chère Melody et de Marcelo, est une petite chienne palpitante. Calme et vive; indépendante et interactive; douée d’un odorat exceptionnel; câline; joueuse; observatrice; patiente; expressive. Voilà quelques-unes de ses qualités qui font d’elle ce petit personnage si attachant, si unique, si génial!
Et comment parler d’Aïcha sans parler d’elle maman!? Tant elle fut une maman tendre et attentionnée, tant avec ses propres bambins, qu’avec ceux de sa maman en particulier.
Ma petite perle avance en âge.. Et je lui souhaite, je nous souhaite, encore nombre de belles années d’une si chouette complicité partagée!

Un petit clin d’oeil dominical

Un petit clin d’oeil dominical d’une partie de la troupe cani-féline de la vie est belle.
On y voit un Corsaire heureux et serein au milieu d’une petite troupe havanaise. Troupe avec laquelle il recherche constamment le contact. Corsaire n’est pas le chat indépendant que l’on décrit bien souvent. Il a besoin d’être en interaction, non pas tant avec ses semblables, mais plutôt avec chiens et humains.
Les lutins quant à eux sont paisibles auprès de leur ami félin. Un ami qui tend à apaiser l’enthousiasme débordant de ces petites personnes havanaises, toujours enclines à démontrer leur trop-plein d’amour pour leur vis-à-vis.
Un petit clin d’oeil dominical des plus paisibles, donc, et illustrant bien l’ambiance actuelle à la vie est belle.

Petit clin d'oeil
De gauche à droite, Lutine, Eole, Opale, Ondine; le chat Corsaire, et Mookie

De noir et de blanc vêtus

De noir et de blanc vêtus, les petits lutins du jour vous offrent leurs jolies frimousses par images interposées.
Le noir prédomine chez la majorité d’entre eux. Mais promis, ils ont tous au moins une petite touche de blanc. Vous ne la voyez pas, la petite touche en question? Alors je vous propose une photo des plus noirauds alors qu’ils étaient bébés. Et là, vous la verrez, la petite touche de blanc sur fond noir.
Chez Ginger, la fillette au milieu de tous ces p’tits gars, le blanc prédomine incontestablement.
Une chose est sûre : qu’ils soient de noir et de blanc vêtus avec ou sans prédominance de l’une de ces “couleurs”, ils sont tous d’adorables petits bichons pétris de gentillesse.


Comment vont nos petites mamans?

Comment vont nos petites mamans? Voilà une question qui revient souvent et à laquelle je vais répondre ici.
Et pour illustrer mes propos, je vous propose une image joliment représentative de ce qui se passe à la vie est belle en ce moment.

Nos petites mamans

Nos petites mamans en gestation sont Ondine (à gauche) et Lutine (à droite). Dans la maison, en ce moment, leur sport favori s’appelle la chaise-longue!
Et qu’en est-il au jardin? La réponse en images :

Comme vous pouvez le voir, au jardin aussi, on apprécie le même sport : la chaise-longue! Et là, papa Odilon est aussi de la partie! En futur papa responsable, il veille attentivement sur ses deux belles.
Et parfois, on troque le “confort” des chaises-longues contre un muret nettement moins confortable.

Alors, ai-je répondu à la question “Comment vont nos petites mamans”? Il me semble!
Elles vivent très calmement, se reposant beaucoup; passant de la chaise-longue à la chaise moelleuse, au petit lit douillet. Une vie de petits pachas, à vrai dire, qui semble très bien leur convenir en ce moment!

De bons hôtes pour Azur et Newton

De bons hôtes pour Azur et Newton : c’est ainsi que l’on peut titrer cet article!

Quelles bonnes solutions de garde existent pour des petits bichons havanais dont les maîtres doivent s’absenter quelques jours?
Un thème que j’ai déjà traité sur les pages de ce blog, et sur lequel j’ai l’occasion de revenir compte tenu des photos qui l’abordent.
Et je suis catégorique sur ce sujet : un bichon havanais n’est pas fait pour aller dans un chenil, avec tout le stress et le côté impersonnel qu’un tel lieu comporte.
La meilleure solution de garde est celle d’une personne de confiance connue du petit chien.

Revenons-en à notre titre “De bons hôtes pour Azur et Newton”!
Azur, en l’absence des siens, a été accueillie quelques jours par Brindille, sa demi-soeur, et par sa maîtresse Véronique. Azur est très attachée à sa maîtresse, et le fait d’être gardée régulièrement par la même personne – en l’occurrence Véronique – en l’absence des siens est bien sûr rassurant et bienvenu.
Toujours à nouveau un grand MERCI à Véronique et à Brindille d’accueillir si souvent en vacances des petits lutins nés à la vie est belle

Et Newton? Newton a eu la bonheur d’être accueilli, pendant l’absence de sa maîtresse, par ceux qui sont devenus ses parrain-marraine. Un gentil couple connaissant bien la gent canine, et qui a été ravi d’accueillir quelques jours durant cet adorable petit gaillard havanais.
La photo ci-dessous est parlante : les mots seraient en trop!

De bons hôtes

Deux mignonnes petites frimousses havanaises

Deux mignonnes petites frimousses havanaises nous font un petit coucou aujourd’hui.

Il y a le petit Kiwi, avec sa mignonne petite frimousse, son regard tout doux et son Everest de gentillesse. Il est l’un des fistons d’Eole et de Jazz âgé de 17 mois. Et il a hérité de toute la douceur, la gentillesse et la soumission de sa petite maman.

Et puis, il y a Newton!
Ils ne se ressemblent pas physiquement, ces deux p’tits gars, si l’on considère la couleur de leurs robes respectives. Mais leur bonhommie, leur gentillesse, et leurs mignonnes petites frimousses, sont bien ressemblantes.
Newton profite pleinement de ce passage chez parrain et marraine. Il ausculte attentivement leur panier de commissions, histoire de s’assurer qu’il contient bien une petite gâterie pour lui. Il se fait dorloter avec délice par parrain. Et il nous offre cette petite bouille si sympathique à regarder!

Et finalement, ces deux mignonnes petites frimousses havanaises, j’aimerais qu’on les regarde, alors qu’elles vivaient à la vie est belle, et que leurs robes étaient bien différentes de ce qu’elles sont actuellement.
Ceci, dans le chapitre “évolution possible d’une robe havanaise”…

Ces petites têtes inclinées

Ces petites têtes inclinées qui nous font tant craquer, vous les avez déjà vues? Pour ma part, j’en vois très souvent, et je fonds toujours autant devant tant de candeur!
On les croquerait toutes crues, ces petites personnes si attendrissantes!
Aujourd’hui, elles sont très contrastées, tant par leur apparence que par leurs âges bien différents. Mais elles sont assurément aussi craquantes l’une que l’autre, avec leurs petites têtes inclinées et leurs regards si expressifs!
Brindille a douze ans, et semble très attentive à ce que sa “maman” est en train de lui expliquer. Pas de déficit de concentration chez cette petite chérie, apparemment!

Ces petites têtes

Ella, quant à elle, va sur ses trois ans, et son regard noir ne perd rien en intensité sur ce fond de la même couleur! Un regard si vif, si expressif, si attendrissant!
Une petite Ella confortablement installée sur le divan tout neuf trônant à la maison.

Ces petites têtes