Des petits lutins enchanteurs

Des petits lutins enchanteurs nés à la vie est belle nous offrent leurs craquantes petites frimousses aujourd’hui.

Ils répondent aux doux noms de Sam, de Kiwi, de Tiss, de Pato. De Boston, de Virgule, de Gizmo; de Chanel, Darius, Bloom et Gaya.

Les robes de ces petits lutins enchanteurs sont variées, aussi bien de par leurs couleurs que de par leur longueur.

Et je crois pouvoir dire que ces craquants petits personnages sont aimés à la hauteur de ce qu’ils méritent par leurs familles respectives.

Ils sont bambins d’Aïcha et de Gauguin, d’Hélys et de Jazz, pour les aînés d’entre eux. Ils ont Eole, Opale, Lutine, Ondine pour mamans. Et leurs papas sont pour tels Jazz, et pour tels autres Odilon.

Et ces petits lutins enchanteurs donnent le meilleur d’eux-mêmes pour faire plaisir à leurs familles : une caractéristique typiquement havanaise!

Un joyeux Noël

Aujourd’hui, je vous souhaite un joyeux Noël!
Noël, cette fête qui nous parle de tant de choses!
Pour moi, Noël évoque une naissance. Une naissance extraordinaire dans le sens propre du terme. De par l’endroit où le nouveau-né a vu le jour, et de par sa personne, si l’on en croit la Bible. Une naissance qui avait été annoncée tellement de siècles auparavant…
Et puis, Noël me parle de joie, de paix, de simplicité, d’authenticité, d’amour, d’humilité. Tant de choses qui me sont chères.

Aujourd’hui, Noël est devenu une fête de famille, simplement.
Alors, mon souhait pour chacun, c’est que cette fête soit vécue dans la joie, dans l’amour, dans la simplicité, dans l’authenticité, dans l’humilité.
Et j’aimerais tellement aussi que chacun accorde une petite pensée à celui dont on fête la naissance aujourd’hui…

Un joyeux Noël à chacun!

Un joyeux Noël

Quelques petits bichons dans leur quotidien

Je vous invite à visiter quelques petits bichons dans leur quotidien. Et ce grâce aux jolies photos que leurs familles respectives nous ont fait parvenir.
La période des fêtes de fin d’année est riche en messages et photos de petits lutins nés à la vie est belle. Un ravissement pour les yeux et le coeur!

On commence avec le petit Pico, fiston de Barbie et de Pato, âgé de six ans.
Les photos envoyées par sa famille sont particulièrement touchantes, et représentatives de l’amour dont Pico jouit au sein de sa famille.

Deux photos super sympas de deux joyeuses petites lutinettes dans leur quotidien!
Happy et Easy, filles de Barbie-Pato et de Lutine-Jazz, face à un bonhomme blanc comme neige. Et au sortir de chez la toiletteuse sur fond de déco de Noël!

Le petit point noir sur fond blanc, c’est Daya, fille d’Aïcha et de Gauguin.
Une petite Daya âgée de onze ans, qui profite pleinement au quotidien de splendides balades dans une nature hivernale grandiose! Merci à Sylvie de cette magnifique image!

Il y a aussi tous ces petits lutins qui profitent de leur intérieur, par un hiver bien cru lorsqu’on habite près d’une étendue d’eau à basse altitude.
Ci-dessous, Gus, Haddock, Plume et Tiga, qui représentent bien joliment la diversité de couleurs des robes havanaises.

On termine cet article avec deux très jolies photos d’un duo aussi craquant qu’inséparable : Ella et Bubbles, qui nous annoncent l’arrivée de Noël!
Un petit renne Havanais également en la personne de Scotty, fiston d’Hélys et de Gauguin âgé de onze ans.

Merci à chacune des familles de ces chers petits lutins, de nous permettre d’admirer ces quelques petits bichons dans leur quotidien!

Loin des yeux loin du coeur

Pour tous les petits lutins nés à la vie est belle, l’expression “loin des yeux loin du coeur” n’est pas une réalité pour moi.

J’ai souhaité leur existence, veillé attentivement sur leur maman pendant toute sa gestation. Je les ai accueillis avec émotion. J’en ai pris le plus grand soin durant la dizaine de semaines qu’ils ont passée à l’élevage. J’ai accueilli chacun de leurs progrès avec joie. Je me suis inquiétée pour la moindre irrégularité. J’ai reçu leurs familles adoptives aussi souvent qu’elles l’ont souhaité, dans le but de voir des liens se tisser entre elles et leurs futurs petits protégés.
Dit plus simplement, j’ai tout fait pour préparer ces petits le mieux possible à leur vie future, et ce par amour pour eux.

Alors, le fait de les confier à leurs familles respectives n’a en rien supprimé l’amour que je leur porte. Donc, non, loin des yeux ne signifie pas loin du coeur pour moi, par rapport à ces petits êtres que j’ai chéris durant des semaines.

Ci-dessous, voici quelques-uns d’entre eux en images.
Ils se prénomment Haïko, Benji, Betty, Mélisse; Douchka, Miga, Chanel et Lila.
Et chacun d’entre eux a gardé une place privilégiée dans mon coeur.

Les découvertes de Qiana

Les découvertes de Qiana en comportent une qu’assurément les si jeunes chiots n’ont pas toujours l’opportunité de faire : la neige! Naître en octobre peut permettre ce genre de découverte à un si jeune âge!
Oh, à Neuchâtel, elle a été très furtive, cette fameuse neige! On savait par météo suisse qu’il fallait vite en profiter avant qu’elle ne disparaisse. Et nous nous sommes empressés de le faire.
Evidemment que Qiana n’y est restée que peu de temps. Même avec son petit pull, elle était bien vite tremblotante, sur cette surface froide et mouillée.

Qiana a aussi eu l’occasion de découvrir de nouveaux bras aimants. Même que certains d’entre eux étaient si chaleureux, qu’elle s’y est endormie. En plein air, en hiver… près d’un bon feu!

Les découvertes de Qiana

Si Qiana a eu l’occasion de faire connaissance de sa famille adoptive dès son plus jeune âge, il y avait encore deux membres de cette famille qui lui étaient inconnus. Il s’agit de Kyubi, fiston d’Aïcha et de Gauguin, et de Cally, adorable petite bichonne maltaise.
Notre petite chérie aura bien sûr encore l’occasion de les rencontrer avant son départ de la vie est belle. Et ce pour favoriser la meilleure adaptation possible de cette petite chérie à ses nouveaux compagnons de vie, et la réciproque.

Les découvertes de Qiana

Dans les découvertes de Qiana, on peut citer aussi notre jardin, qu’elle parcourait d’abord en tremblotant à cause des basses températures. Et qu’elle découvre à présent avec force enthousiasme et dynamisme, avec tous les trésors que celui-ci comporte en coquilles d’escargot, brindilles, cailloux, écorces d’arbre, etc.

Ces jolies frimousses havanaises

Ces jolies frimousses havanaises, que je ne me lasse pas de contempler, nous offrent, une fois encore, le petit clin d’oeil du jour.

Il y a Bubbles et Ella, Joe, Pink, et les inséparables Nala et Zora.

Ces jolies frimousses havanaises sont bien représentatives de la diversité des robes havanaises.
Il y a l’ami Bubbles avec sa jolie robe blanche et noire. La belle Ella, magnifique petite boule de suif. Joe et sa robe crème illuminée par le soleil. La petite Pink si joliment vêtue d’une robe fauve-rouge charbonné. La petite Nala chocolatée, et sa compagne Zora, fauve clair et noir.

Il y a ces robes, diversement colorées. Et, bien sûr, ces fameuses frimousses havanaises aux regards si parlants, si profonds, si intenses.
Plonger ses yeux dans de tels regards ne devrait laisser personne de marbre, selon moi. Même par photo interposée.
Il y a moyen d’en faire l’expérience de suite, en regardant ci-dessous les regards de Nala et de Pink en particulier.

On a parlé de ces jolies frimousses havanaises, des robes si diverses de ces petits lutins.
Et qui dit havanais épanoui, dit enthousiasme, joie de vivre, bonheur avec un B majuscule.
Et je crois que la petite vidéo ci-dessous, avec comme petites actrices Nala et Zora, nous parle très joliment de ces caractéristiques si typiquement havanaises.

Nala et Zora n’illustrent que trop bien la joie de vivre de nos petits Havanais

Le bichon havanais et la neige

Le bichon havanais et la neige, ça donne quoi?
Eh bien, la meilleure façon de l’illustrer, je crois que c’est au moyen de vidéos.
Pour commencer, on va regarder deux vidéos, de deux petites Havanaises découvrant la neige pour la première fois de leur existence.
La première nous vient d’Ariane et c’est sa petite Pink, fille d’Opale et de Charlie, qui découvre la neige :

Pink, bichon havanais de 7 mois, découvrant la neige

Pink est la soeur de notre petite Mousse, qui hier matin aussi a découvert la neige pour la première fois de sa vie.
La voici en images lors de cette trop géniale trouvaille :

Et puis, connaître déjà la neige et la redécouvrir, n’engendre pas moins d’enthousiasme et de joie, si l’on en croit cette jolie vidéo d’Eole et d’Athena, bambins de Lutine et de Jazz, âgés de cinq ans et demi. Vidéo envoyée par Nelly.

Athena et Eole, ravis de redécouvrir la neige!

Et, à la vie est belle, chaque hiver blanc voit nos lutins petits et grands s’éclater dans cette poudre blanche si stimulante et revigorante.

Et, pour terminer en beauté, une vidéo nous venant de Justine et son petit Sky âgé de sept mois. Lui aussi, si heureux de gambader dans cette belle et abondante poudre blanche :

Sky, fiston d’Opale-Charlie, gambadant joyeusement dans la neige

Et parfois, la neige engendre quelques surprises inattendues, quand elle est bien poudreuse, bien profonde, que nos lutins s’y sont abondamment prélassés… Et que leurs pattes et bedons ne sont pas protégés…

Le bichon havanais et la neige

Qiana et les siens

Qiana et les siens… Mais quels siens, au fait!?
Les siens, ce sont ceux qui vivent auprès de Qiana actuellement.
Il y a sa maman Ondine, sacrée entre tous! Il y a bien sûr aussi sa demi-soeur Mousse, avec laquelle Qiana entretient des liens très forts. En effet, jouer avec un autre chiot – même d’un âge différent – c’est différent que de jouer avec un chien adulte. La manière de jouer est autre. C’est pourquoi nos deux soeurettes partagent ensemble de bien jolis moments de jeux.

Et puis, les siens, c’est aussi les autres chiens de notre meute, auprès desquels Qiana vit pacifiquement. S’ils partent subitement dans des jeux déments – comme nos bichons savent si bien le faire – Qiana se trouve un petit coin tranquille, histoire de se mettre à l’abri. Mais pour le reste, Qiana est acceptée par tous et se montre à l’aise au sein de cette grande famille. Elle partage aussi bien le “dodo” de notre aînée Aïcha que du reste de la meute.

Et puis, enfin, les siens, c’est nous, les humains de la famille que Qiana côtoie avec force enthousiasme, démonstrations d’affection exubérantes, joie, partagés, bien entendu.

Et n’oublions pas nos chers félins que Qiana ne manque pas de rencontrer aussi bien dans la maison qu’au jardin. Là, il vaut mieux que Mousse ne soit pas prise en exemple par Qiana dans sa manière de démontrer son affection à nos chats!… Non pas qu’elle ne les aime pas, bien au contraire! Ca doit être d’ailleurs de l’ordre de la passion. Mais une passion si dénuée de douceur…

Quelques photos et vidéos ci-dessous de “Qiana et les siens”.

Entre soeurettes, on se comprend si bien!

On reprend les mêmes complices…

On se soumet à tour de rôle…

Une bande d’adorables petits lutins

Une bande d’adorables petits lutins, assurément farceurs pour certains, nous offre le magnifique clin d’oeil de ce premier dimanche de décembre.

Il y a la petite Naya avec sa copine Praline, toutes deux si craquantes dans ce beau décor hivernal :

Une bande d'adorables petits lutins

Décor hivernal également pour Nala et Zora qui ont la chance de vivre assez haut pour déjà profiter de cette neige que nos lutins aiment tant! Et profiter, c’est quelque chose qu’elles ne sauraient mieux faire, ces deux si joyeuses petites lutinettes! Leurs joyeuses pirouettes dans la neige arracheraient certainement des sourires au plus sombre spectateur!… 😉

Et la dernière portée d’Opale est aussi constituée d’une bande d’adorables petits lutins, dont Charlie est le papa. Ils viennent de fêter leurs sept mois de vie. Et les mieux situés d’entre eux, profitent déjà des joies hivernales découvertes pour la première fois de leur existence.
Notre petite Mousse fait partie de cette portée de gais lurons! Et je me réjouis tellement de la voir s’éclater dans une belle neige poudreuse! Mais patience!

Mais revenons à nos gais lurons, dont voici en images Honey, Skippy, Happy, Pink, Gus, et Mousse avec maman Opale!

Qiana à la vie est belle

Qiana à la vie est belle poursuit son joli petit bonhomme de chemin.
Impressionnant ce qu’un chiot de cet âge est capable de faire comme progrès en une seule petite semaine.

A quarante jours de vie, Qiana passe ses journées au milieu de notre meute d’adultes. Et, bien sûr aussi, auprès de sa grande soeur de six mois son aînée : Mousse.
Qiana marche, court, saute, escalade, aboie, grogne. Elle adore toujours autant le lait de sa maman, et mange un peu de bouillie. Faut dire que ses quenottes ne semblent pas pressées d’apparaître. Et elles ont tout le temps de le faire, c’est vrai! Il y a forcément des avantages, quand on a une maman rien que pour soi!…

Qiana a très brièvement découvert le jardin. Une météo plus clémente lui permettrait d’y passer un peu plus de temps. Chaque chose en son temps!

Qiana à la vie est belle est une adorable petite compagne de vie, pleine d’énergie, de tempérament, de joie de vivre, d’enthousiasme. Câline à souhait. Curieuse de découvrir le monde qui l’entoure.
C’est un immense plaisir de la “savourer” au quotidien, de suivre chacun de ses progrès. De profiter de sa si joyeuse présence!

Quant à maman Ondine, elle se porte bien. Elle apprécie de passer du temps avec sa fille, et accepte bien à présent la présence des autres chiens auprès de Qiana.

En images à présent, les propos relatés ci-dessus!

Premiers pas au jardin

Mousse et Qiana face au ballon

Un sabot de veau à se partager

Entre demi-soeurs

Grand sabot pour petit chiot