Trois bambins à Kenzo

Trois bambins à Kenzo à contempler aujourd’hui :

  • le cadet d’entre eux, Joe, quatre mois et demi, à la robe blanche et fauve clair, dont Lutine est la maman; petite peluche enneigée…
  • sa grande soeur, Bijou, trois ans, à la robe fauve clair;
  • et finalement Charly, neuf mois, à la robe bicolore blanc-noir, issu de la dernière portée de Jade.

Quelle belle diversité de robes ce cher papa Kenzo a-t-il permis!

Les bébés à Barbie-Kenzo ont des robes blanches et fauve clair.
Ceux à Hélys-Kenzo sont fauve charbonné, et crème et gris foncé pour Lila.
Ceux de Jade-Kenzo sont noirs, black and silver, fauve charbonné et blanc-noir.
Ceux de Lutine-Kenzo sont fauve clair, blanc, black and silver, blanc-noir et fauve charbonné.

Un très grand MERCI à Kenzo et à ses maîtres d’avoir permis ces mariages, qui nous ont donné des petits lutins en pleine forme, beaux et aux tempéraments si chouettes!Trois bambins à Kenzo Trois bambins à Kenzo Trois bambins à Kenzo Trois bambins à Kenzo Trois bambins à Kenzo

Une petite vidéo de nos chérubins

Une petite vidéo de nos chérubins, et quelques nouvelles photos à vous faire découvrir aujourd’hui!

Mon idée première était de partager les marches maladroites de nos poupons. Mais la digestion, après la tétée, se fait plutôt sur le dos les coussinets en l’air, qu’en se déplaçant.
Mais, vrai de vrai : nos petits amis commencent à marcher pour se déplacer. Avec leurs bedons si ronds, il leur faut de la force dans leurs petites pattes pour soutenir un tel poids. Mais promis, ils en sont capables!

Sur cette petite vidéo, on les voit ébaucher ensemble leurs premiers jeux, tout en douceur et en maladresse. Des moments très touchants!

Une petite vidéo de nos chérubins

Chérubins bichon havanais

Marley, Pico et Brindille

Marley, Pico et Brindille : trois petits Havanais nés à la vie est belle, et dont les parents sont, respectivement, Jade-Kenzo, Barbie-Pato et Melody Gauguin.

Marley a neuf mois. “Il” nous écrit ceci :
“Aujourd’hui c’est un peu mon anniversaire à nouveau puisque j’ai atteint mes 9 mois ! Je grandis, j’ai pris de l’assurance, mais finalement je reste toujours le bébé de la maison. Il faut dire que j’en profite un peu quand même 😀 il suffit que je décroche mon regard qui tue et toute la famille fond comme neige au soleil ! Je crois avoir une vie de pacha enfin de pachien devrais je dire plutôt ! Ce dernier mois on a profité à fond de l’été indien pour faire de longues ballades dans la forêt ! J’adore tellement y rencontrer mes potes chiens ! J’ai aussi appris à tempérer quelque peu ma fougue lors de ces rencontres parce qu il faut dire que tous n ont pas envie d’être copain avec moi. Je ne sais pas pourquoi, je suis si sympa ! Voilà maintenant les montagnes se sont couvertes de poudre blanche et maman m’a acheté un petit manteau garni de polaire. Je t’avouerais que je n’en raffole pas, c’est une idée de ma meute humaine mais il parait qu’ainsi j’éviterai de prendre froid. Alors je l’enfile pour leur faire plaisir !” 

Superflu de dire que je me réjouis toujours beaucoup de lires les nouvelles de ce p’tit gars trop sympa!

Que nous dit la maîtresse de Pico de son petit lutin de bientôt deux ans?
“Pico est la douceur et l’affection incarnée.” “C’est le meilleur chien du monde.” “Je n’en voudrais pas un d’une autre race, pour rien au monde!”.

Et cette chère petite Brindille âgée de neuf ans et demi, soeur de notre petite Barbie, on pourrait presque dire que c’est une vieille amie, que j’ai le privilège de revoir souvent, toujours avec un immense plaisir, tant cette petite chienne est aimée, respectée, et du coup, tellement bien équilibrée. C’est une petite chienne calme et sereine, qu’il fait bon côtoyer. J’ai envie de dire qu’elle est bienfaisante, dans ce sens qu’à son contact, on se sent bien.Bichon havanais Marley

La magie des regards

La magie des regards a opéré à la vie est belle!
De nouveaux regards sont nés, pleins de candeur, de douceur, d’innocence. Sur un monde pas toujours animé par les mêmes sentiments…
Alors dans la nuit, nos chiots entrevoient à présent une douce lueur, encore floue, et qui au fil des jours, se précisera, leur faisant découvrir au moyen de leurs yeux cette maman qu’ils côtoient étroitement depuis des semaines; leur fratrie, les humains de la maison, les visiteurs, la meute des adultes, les chats. Bref, l’environnement dans lequel ils vivent.
Que de découvertes visuelles à faire en peu de temps!
Et d’ici très peu de jours, leur ouïe va à son tour s’éveiller, et leur ouvrir un monde dont ils ignoraient totalement l’existence jusque là : le monde des bruits! Un monde vaste que celui-là aussi, pouvant être aussi bien synonyme de douceur que de violence; d’harmonie que de dissonances.La magie des regards

Deux beaux lutins noirauds

Deux beaux lutins noirauds, qui ne se connaissent pas, et qui sont frères!

Vous l’avez deviné : ils ont les mêmes parents, mais ne sont pas de la même portée.

Il s’agit de Sweety âgé de trois ans. Et de Cooper qui a atteint ses onze mois.

Et tous deux sont fils d’Opale et de Jazz, et occupent une bien belle place au sein de leurs foyers respectifs!

Un petit message de la maîtresse de Cooper concernant son petit protégé :

“C’est un amour, qui a envie d’apprendre, de jouer, de me faire plaisir. Il est au-delà de ce que je rêvais. Il est d’un amour inconditionnel, un pot de colle incontestable et j’ai l’impression qu’il est avec nous depuis des années, tant il est présent. Il est affectueux avec tout le monde et démonstratif à fond avec nous 5, nous montrant chaque jour à coup de léchouilles combien il tient à nous. Il est aussi facile à éduquer. Il est très docile et peu contestataire. Il me remplit de bonheur et je ne te remercierai jamais assez de me l’avoir confié.”

Et merci à Opale et à Jazz pour les si chouettes bambins qu’ils nous ont permis de confier à des familles si aimantes et responsables!

Et voilà quelques photos de ces beaux lutins noirauds, avec cette petite précision : si Cooper porte un petit body suite à sa castration, le vêtement de Sweety est le cadeau de ses trois ans, bien utile par temps de pluie, lorsqu’on vit à la montagne à cette saison!

Nos jolis bébés havanais

Nos jolis bébés havanais prospèrent bien. Demain, ils auront atteint leurs deux semaines de vie, et ils ont déjà plus que triplé leur poids de naissance.

On aperçoit des toutes petites fentes dans leurs yeux, qui nous laissent entrevoir l’éveil de tous ces jolis petits visages. En effet, quand les yeux s’ouvrent, j’ai toujours l’impression que les petits visages se réveillent, comme sortant d’une longue torpeur. Un moment toujours magique que je ne me lasse d’observer.
Et un regard donne également un plus à l’identité d’une petite personne. Ainsi, petit à petit, nos jolis bébés havanais dévoilent leur identité, leur personnalité.

Maman Eole quant à elle – que je me réjouissais tant de découvrir en maman – se porte bien. Elle absorbe quotidiennement une quantité de nourriture impressionnante, pour subvenir à ses besoins, et à ceux de ses quadruplés. Sa vie du moment est presque entièrement consacrée à ses petits. Quand elle ne se repose pas, elle s’occupe d’eux, assurant leur hygiène et leur nourriture. Sa belle robe charbonnée diminue de volume de jour en jour. C’est ainsi : on ne se consacre pas corps et âme à ses enfants sans y laisser des plumes; des poils, en l’occurrence!
Et Eole est une très bonne petite maman, à l’instinct admirable.Nos jolis bébés havanais Nos jolis bébés havanais Nos jolis bébés havanais

Laquelle aura le dessus

Laquelle aura le dessus, entre maman Lutine et sa fille Ondine?

Les jeux vont bon train, entre maman Lutine et sa fille Ondine. Et par le jeu, Ondine apprend beaucoup de choses, notamment bien sûr certains codes canins.
Mais mademoiselle Ondine grandit, s’affirme, défie sa maman, lui résiste, essaie d’avoir l’avantage sur elle. Ondine est en tout cas aussi persévérante que sa maman, et va assurément être supérieure à elle en taille, probablement donc en force aussi.

Et puis, mademoiselle Ondine fait retomber dans l’enfance d’autres membres de la meute, qui n’étaient plus très joueurs, et qui sont pris au jeu par cette petite boule de poils si énergique, drôle et joyeuse. Ainsi, même son arrière-grand-papa Gauguin, retombe dans la petite enfance, se roulant parterre à ses côtés. Un très joli spectacle que celui-là!
Le mimétisme au sein d’une meute peut être moteur aussi bien dans un sens positif que négatif. Quand on imite le jeu de l’autre, c’est génial! Quand on se joint à ses aboiements, ça l’est nettement moins, pour nos oreilles en tout cas!Laquelle aura le dessus

Des bambins à Opale et Jazz

Des bambins à Opale et Jazz, aux robes plus ou moins longues, plus ou moins colorées, aux pigmentations parfaites.
Mais surtout – et c’est bien là le plus important pour moi – des bambins tellement aimés par leurs familles respectives!
Quand je lis une phrase comme celle-ci : “Nous ne pourrions être plus heureux d’avoir Oreo dans nos vies”, je me dis que ce petit lutin, dont j’ai souhaité l’existence, a assurément la plus belle vie que j’aurais pu lui souhaiter! Merci à sa famille! Merci à toutes les familles qui ont tant d’amour à donner à ces petits êtres qui aiment si inconditionnellement!

Commençons par le plus jeune fiston à Opale-Jazz : Sam, onze mois, qui vit en compagnie de son grand frère de coeur, Poupy. Des petits lutins adorés, qui profitent pleinement de la belle campagne genevoise.

Puis, Kalia, Oreo et Pépite, qui fêtaient hier leurs trois ans de vie, avec Réglisse et Sweety.
Kalia, cette belle Havanaise blanche aux oreilles charbonnées, et à la pigmentation magnifique, que nous avons la chance de voir régulièrement sur les pages de ce site. Kalia, qui d’ici quelques semaines, accueillera auprès d’elle une petite soeur de coeur prénommée Perle.
Oreo, sur son fauteuil princier, petit ours adoré par sa si gentille famille.
Et finalement Pépite, en super forme, en vacances avec ses maîtres sur les photos ci-dessous. Un vrai pot de colle (pour moi ça signifie un vrai bichon), aux petits soins avec le tout nouveau bébé de la famille.Des bambins à Opale et Jazz

Ces petits Havanais si aimants!

Ces petits Havanais si aimants!…

A chaque fois qu’ils peuvent démontrer leur amour, leur attachement aux leurs, ils le font, sans jamais se lasser!
Certains agiront ainsi à l’égard de l’humain en général. D’autres réserveront ces débordants élans d’affection à leur meute humaine plus particulièrement, aux leurs.

Toujours chouette d’appuyer certains propos par des images ou des vidéos!

Ci-dessous donc, une jolie vidéo de notre petite Ondine, quatre mois, retrouvant l’une de nos filles, plus vue depuis quelques jours! Quelques jours qui semblent pour elle synonymes d’une éternité!
C’est ce qui s’appelle faire la fête, et démontrer un attachement incontestable à son vis-à-vis!

Vous vous sentez mal-aimé??? Vous avez une vilaine image de vous-même? Vous doutez de vous?
Venez prendre un petit bain de bichons! Super valorisant pour son ego! En effet, pour être pareillement aimé, on ne peut qu’être quelqu’un d’absolument génial!

Bijou et Josh

Bijou et Josh, âgés de juste trois ans, sont grande soeur et grand frère de notre petite Ondine, puisqu’ils ont les mêmes parents : Lutine et Kenzo.

Leur portée (la première de Lutine) comporte une troisième soeur claire, Naya, et deux petits lutins black and silver, Copain et Tao.

Alors que la fratrie d’Ondine comporte deux petits Havanais fauve clair : Samba et Hermès; un blanc : Joe; et un petit gars bicolore, blanc-noir, en plus d’Ondine qui est fauve charbonné.

Voilà un petit résumé des couleurs de robes des petits lutins issus de Lutine et de Kenzo.

Mais revenons à Bijou et Josh : de Bijou, sa maîtresse nous dit que sa petite chienne est vraiment merveilleuse!
“Josh va bien. Maintenant il est adulte et quand même notre petit!
Il aime toujours être tout près de noua et il en a souvent la possibilité.”

Des nouvelles qui réjouissent toujours à nouveau la première maman humaine de ces petits trésors!