Une fin d’été splendide

Une fin d’été splendide nous est offerte, dont nous aurions bien tort de ne pas profiter! Et bien sûr que nos petits Havanais ne sont pas en reste quand il s’agit de s’ébattre en extérieur.
Plus ils sont jeunes, plus ils sont inépuisables. Par contre, comme chez les humains, il y a les actifs, et les contemplatifs. Et ceux qui sont autant l’un que l’autre. Parmi les contemplatifs, je citerais en tête notre belle Opale chocolatée, qui n’a d’yeux que pour ses maîtres, qu’elle mangerait des yeux si cela était possible! Pour elle, peu importe que la fin de l’été soit splendide ou pas, l’essentiel étant qu’elle soit le plus proche possible de ses maîtres.
Nos poupons quant à eux ignorent encore tout de ce qui se passe au-delà des murs qui les protègent de l’extérieur. Qu’importe que le soleil brille ou qu’il pleuve, que ce soit l’hiver ou l’été! La présence de leur maman, son bon lait tiède, sa chaleur, ses bons soins : voilà tout ce qui compte lorsqu’on est un petit chiot de deux semaines.

Corsaire, sur la table perché…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.