La palme d’or

La palme d’or en “crouilleries”, “crapouillonneries”, “fripouillonneries” – appelons-les comme on veut – à la vie est belle, a longtemps été décernée à notre chère petite Hélys. Et je n’ai jamais imaginé que cette palme puisse un jour revenir à quelqu’un d’autre.
Eh bien, la vie nous réserve des surprises. Et la dernière en date porte le joli nom de Mousse. Une petite Mousse qui est bel et bien parvenue à ravir haut la patte cette palme à Hélys.

Les “crouilleries” de petite miss Mousse sont peut-être d’une autre nature que ne l’ont été celles d’Hélys. Mais elles les valent bien! Ainsi, la vie est belle est assurée de ne pas manquer de piment ces prochaines années.

A presque treize ans, Hélys est encore toute vigousse, joyeuse, pleine d’allant, mais en matière de crapouillonneries, elle s’est calmée tout de même.
Et quand on se rencontre entre petites crouilles, présente et passée, on se comprend assurément bien. Et c’est bien ce qui se passe entre Hélys et sa “successeur” à la palme d’or. Elles développent ensemble une jolie complicité, malgré leurs treize ans de différence. Et je suis la première ravie de les voir s’éclater ensemble avec force grognements.

Ci-dessous, quelques images joliment démonstratives de la chouette complicité existant entre nos deux petites crapouillonnes, Hélys et Mousse :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.