Au croisement d’un chemin

Au croisement d’un chemin, il arrive parfois que deux Havanais se rencontrent. La conversation entre les deux petits Bichons passe alors en tout cas par des reniflages réciproques – pour autant que leurs maîtres les y autorisent – reniflages permettant d’identifier plusieurs paramètres du petit pote rencontré.
De leur côté, les maîtres respectifs entrent en conversation – verbale, cette fois – s’informant de quelle race il s’agit – il m’est eu arrivé de rencontrer un Havanais que je connaissais, sans parvenir à l’identifier comme tel, tant sa coupe me semblait à mille lieues du Havanais standard que j’avais connu! -, de quel élevage il est issu, quels sont ses parents. Et là on découvre parfois être en présence de frère et de soeur, de tante et de neveu, de demi-frères…
C’est ce qui arrive de temps en temps, et qui m’a été rapporté récemment. Et quand cela m’est  relaté, ça fait toujours chaud au coeur à la première maman humaine de ces “bébés”!
Ainsi, Charlie, fils d’Opale et de Jazz, a rencontré sur son chemin, son demi-frère Pato, fils d’Hélys et de Jazz. Deux fistons issus du même papa. Jolie rencontre, non?
Ca peut paraître à certains d’une banalité sans nom. Pour moi, c’est émouvant, esprit de famille oblige!
Et dans le cas qui nous occupe, l’émotion a été si forte pour Pato, qu’il s’est même endormi au volant de sa voiture, sur les genoux de papa!… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.