Le Bichon Havanais, un antidépresseur?

Le Bichon Havanais, un antidépresseur?

De plus en plus souvent, je constate que des personnes dépressives ou régulièrement déprimées songent à l’adoption d’un Havanais. Pourquoi? Parce qu’on lit qu’il est un petit chien joyeux, pitre, de bonne humeur du matin au soir! Le petit chien parfait, en définitive, apte à transformer l’humeur morose de l’humain par celle perpétuellement joyeuse du petit Havanais!?

Noooon! Je vais m’empresser de démonter ce cliché!
S’il est vrai que le Bichon Havanais est un joyeux petit pitre dès le matin, il est aussi vrai qu’il est une éponge, et que son humeur joyeuse sera forcément affectée par la dépression de son maître s’il en est. En effet, l’une des caractéristiques marquées du Bichon Havanais est son hypersensibilité. Alors si vous êtes une personne à l’humeur stable et positive, tout va bien. Mais si par contre vous comptez sur la présence d’un Havanais pour transformer votre mal-être en bien-être, alors pauvre petit chien : c’est sa joie de vivre qui risque de bien vite s’altérer, pour faire place à la déprime et la tristesse qui vous animent!

Non! Le Bichon Havanais n’est pas un antidépresseur et ne doit surtout pas être pris comme tel,  au risque de voir le joyeux petit lutin se transformer en neurasthénique petit fantôme!

bichon havanais antidépresseur élevage la vie est belle neuchâtel suisse bichon havanais antidépresseur élevage la vie est belle neuchâtel suisse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.