Archives de l’auteur : Isabelle Schenk

La vie est belle pour Ginger et Ava

La vie est belle pour Ginger et Ava : deux petites lutinettes en phase de devenir soeurs de coeur!
Ginger et Ava se sont découvertes il y a peu, alors qu’Ava quittait la vie est belle pour rejoindre sa famille adoptive. Ginger vivait alors déjà dans cette famille. Famille au sens large du terme. Ainsi, ces deux petites chéries sont amenées à se voir très régulièrement, pour le plus grand bonheur de chacune! En effet, le chien étant un animal grégaire, côtoyer des congénères est essentiel à son équilibre. Cela lui permet également de maintenir les codes acquis dans son plus jeune âge avec sa maman et ses premiers congénères.
Si Ginger est l’une des filles d’Opale et de Jazz (portées des “neuftuplés”), Ava, elle, est l’une des trois fillettes de Lutine et d’Odilon.
Deux petites lutinettes qui profitent d’une place de choix au sein de leurs foyers respectifs!

Quatre blondinets

Quatre blondinets dont les prénoms se terminent par le son “i” s’offrent à nous en images dans des contextes très différents aujourd’hui.

Il y a la petite Gaby, fille d’Hélys et de Jazz, qui croque avec délice son cadeau de Noël fraîchement reçu et si joliment coloré.

Quatre blondinets havanais

Snoopy, fiston d’Hélys-Kenzo, et donc demi-frère de Gaby, est magnifique sur cette photo, qui illustre si bien sa joie de vivre et sa si belle énergie!
Cette photo serait une superbe carte de voeux qui encouragerait à s’engager dans cette nouvelle année avec un enthousiasme tout havanais!

Quatre blondinets havanais

Benji est lui un fiston de Jade-Kenzo, donc un demi-frère de Snoopy par leur papa commun, ce cher Kenzo!
Benji semble admirer la petite ville illuminée à côté du sapin de Noël!

Quatre blondinets havanais

La quatrième blondinette, c’est Brindille, bien installée sur sa chaude couverture, et pas décidée à ouvrir la porte-fenêtre au somptueux Plume attendant au froid… On est si bien au chaud, qu’on n’a pas envie d’en bouger!

Quatre blondinets havanais

Les bébés d’octobre dernier

Les bébés d’octobre dernier, bambins d’Ondine, de Lutine et d’Odilon, se portent bien.
Leurs familles nous offrent le privilège de les “suivre”, tant en images que par des nouvelles régulières.
C’est bien sûr un grand plaisir, après avoir passé dix semaines aux côtés de ces petites personnes, de ne pas être abruptement coupés d’elles. Et également d’apprendre de quelle manière se passe leur adaptation dans leur nouvelle vie.
Pouvoir suivre, non seulement leur adaptation, mais également leur évolution physique est intéressant pour moi aussi.
Voici donc, pêle-mêle, quelques-uns de ces bébés d’octobre dernier en images ci-après.

Des petits bonheurs havanais sur pattes

Des petits bonheurs havanais sur pattes, tous nés à la vie est belle, nous visitent ce 25 décembre 2020.
Quel bonheur de les revoir, chacun avec son apparence bien à lui, uniques, identiques à aucun autre!
Leurs robes sont de couleurs et de longueurs diverses… Leur poil plus ou moins ondulé… On aimerait les toucher, plonger la main dans leur douce toison…
Leur beauté, leurs regards, leurs expressions nous touchent. On aimerait les rencontrer, tant ils ont l’air affable.
Ces petits bonheurs havanais sur pattes ne méritent qu’une chose, quelle que soit leur apparence : être aimés et respectés toute leur vie durant!

Joyeux Noël

Joyeux Noël : voilà mon souhait pour vous aujourd’hui!
Que ce Noël – qui survient au terme d’une année tellement particulière, inhabituelle, étrange – se déroule dans la joie, l’authenticité, la simplicité.
Pourquoi la joie, l’authenticité, la simplicité? Parce que c’est ainsi que j’imagine l’ambiance de ce tout premier Noël à Bethlehem que nous commémorons.

Joyeux Noël, de la part de nos petits amoureux, Ondine et Odilon :

Joyeux Noël aussi de la part de tant d’autres adorables petits lutins nés à la vie est belle, qui nous font le plaisir de leur visite par images interposées aujourd’hui!

Il y a cette chère petite Ginger sous son beau sapin. Bubbles, Altaïr et Ella sous le leur.
Il y a Snoopy et sa petite soeur Lila (frère et soeur de notre petite Eole).
Il y a Marley, fiston de Jade-Kenzo; et Pearley, fille de Barbie-Jazz.
Et finalement, deux soeurettes, filles d’Ondine-Jazz : Câline et Lola.

Des petits bichons de cinq ans

Des petits bichons de cinq ans nous offrent le clin d’oeil du jour.
Ils sont nés à deux jours d’intervalle, et ont donc grandi ensemble à la vie est belle. Les premiers ont Jade et Kenzo pour parents; les seconds sont les bambins de Barbie et de Pato.
Quelques-uns d’entre eux nous offrent leur frimousse en image aujourd’hui. Les quatre bambins à Barbie-Pato : Douchka, Miga, Pico et Watson.
Et Betty, Benji, enfants de Jade et de Kenzo.
Je les vois encore gambader au jardin, pleins d’une joyeuse énergie, et sous le regard attentif et protecteur de leurs mamans respectives.
Cinq ans moins une dizaine de semaines à présent, qu’ils évoluent au sein de leurs foyers, dispensant autour d’eux leur douce gentillesse de fidèles petits compagnons.

Des petits bichons

Que deviennent nos bébés dans leurs foyers?

Que deviennent nos bébés dans leurs foyers? Oui, oui, bien sûr, ils ne sont plus “nos” bébés, je le sais bien! Mais dans mon coeur, ils resteront toujours un peu “mes bébés”, bien que je sois consciente qu’ils ne m’appartiennent plus. C’est une question de coeur, et non de propriété.

Alors, que deviennent-ils, ces bébés tant aimés qui ont pris leur envol?

Quelques nouvelles et photos nous sont parvenues depuis leur départ de la vie et belle. Et l’adaptation de ces petits lutins à leur nouveau lieu de vie est réjouissante, et même épatante, selon mon ressenti.
Parfois, je perçois de l’impatience chez les adoptants. Leurs petits lutins devraient déjà être presque parfaits : propres, n’ayant peur de rien, sachant marcher à la laisse comme des adultes expérimentés, obéissant au doigt et à l’oeil à chaque demande, etc, etc.
Mais ce sont bel et bien des êtres vivants, à la genèse de leur vie, doués de tempéraments divers, d’une grande sensibilité, et qui ont encore tellement à apprendre dans ce vaste monde de moins en moins conçu pour eux.
Et rien de tel qu’un maître adéquat et patient pour bien apprendre!

Nos bébés dans leurs foyers se portent très bien, et progressent à pas de géant, c’est certain!

Et voilà encore quelques jolies vidéos de Chanel, Ringo et Nala :

Notre petit Mirage n’est plus

Notre petit Mirage n’est plus. Seule sa dépouille existe encore, témoin d’une vie qui fut. Une vie qui fut bien trop courte. Une vie arrêtée subitement et si prématurément!… Une vie passionnante, qui le voyait tressaillir de tout son être au moindre bruissement de feuilles…

La route est meurtrière, d’autant plus quand les véhicules y circulent bien trop vite, et que les félins ne les craignent pas suffisamment.

Ce petit chat si doux, discret, câlin… “Mon petit chat gris” comme j’aimais l’appeler… Son regard ne s’ouvrira plus sur le monde. Finies, les longues séances de caresses agrémentées de ses doux ronrons… On n’entendra plus dans le quartier mes appels répétés, pour que ce gentil rôdeur regagne le bercail.

Restera le souvenir ému de ce petit être qui m’a si souvent touchée par tout ce qui émanait de lui…

Adieu, cher petit Mirage, “mon petit chat gris” tant aimé! Et merci de tout ce que tu m’as donné durant ta bien trop courte vie! J’aurais tant aimé avancer ta patte dans ma main longtemps longtemps encore!…

Notre petit Mirage n'est plus


Un papa et son fiston

C’est d’un papa et de son fiston que nous allons parler aujourd’hui.
Le papa, c’est Pato, huit ans, fiston d’Hélys et de Jazz.
Le fiston, c’est Miga, fiston de Barbie et de Pato.
Le premier vit non loin de chez nous. Le second au bord d’un autre lac.
Pato est le plus fidèle assistant de bureau de sa maîtresse. D’après les photos ci-dessous, Pato semble contrôler de tout près l’efficacité du travail de sa maîtresse.
Pato, un amour de petit Havanais auquel il est impossible de ne pas s’attacher, tant sa personnalité est touchante!
Merci à sa maîtresse de ses fidèles partages au fil des années!

“Un papa et son fiston”, disions-nous! Et ce fiston, alors?
Miga a hérité de la robe de sa maman Barbie. Et qu’en est-il sinon de ce petit personnage? Je vais laisser la parole à sa maîtresse qui est à même de nous parler de lui mieux que quiconque!
“Il va toujours bien, il est aimé et gâté par tout le monde…il est sociable et il aime beaucoup voir des petits copains et copines… Il a toujours 2-3 promenades par jour…et il exprime ses préférences… Il continue à venir avec moi au cabinet, et ça ce passe très bien, il est calme et interagit gentiment avec les patients.”
Merci de ces chouettes nouvelles et de tant de jolies photos de cet adorable petit lutin si bien aimé!

Nos “oisillons” ont quitté le nid

A l’image de ces oiseaux qui ont pris leur envol, nos “oisillons” ont quitté le nid.

En effet, après dix semaines (et même plus, si l’on compte la vie intra-utérine de ces mistons) passées à la vie est belle, les voilà chacun dans leurs foyers respectifs.
Dix semaines intenses, faites de progrès épatants, de liens tissés, de découvertes “émerveillantes”, jusqu’au jour où l’heure du départ de l’élevage a sonné.
C’est le début d’une vie nouvelle. Une vie différente, également riche en découvertes, et – je le souhaite de tout coeur à ceux qui furent mes petits protégés – une vie pleine d’amour et de bienveillance. Bienveillance : j’aime ce mot qui veut bien dire ce qu’il veut dire : veiller au bien de l’autre!
Quant à nos petites mamans, Lutine et Ondine, les voilà séparées de ces joyeux bambins. Prêtes à vivre à nouveau quelque peu “égoïstement”, après s’être données corps et âmes à leur progéniture de manière si exemplaire!

Passons aux images à présent, et à quelques petites vidéos bien sympas des “oisillons” envolés.