Archives de l’auteur : Isabelle Schenk

Ces petits Havanais nous charment

Ces petits Havanais nous charment par leur candeur si touchante, et ce, à tout âge!

Le petit Bubbles âgé de presque sept mois, avec son regard de petit chien fidèle entièrement voué à sa maîtresse, me fait complètement craquer!

Beaucoup de douceur et de candeur aussi chez le petite Bloom, fille d’Aïcha et de Gauguin, âgée de dix ans :

Merlin et son petit maître laissent entrevoir une jolie complicité cani-enfantine! Je trouve cette photo très touchante :

Tout aussi touchante, la photo d’Azur et de Brindille. Une petite Brindille qui une fois de plus a accueilli chez elle une petite Havanaise née à la vie est belle : Azur, soeur de notre petite Aïcha.

Je vois beaucoup de candeur dans le regard de ces deux petites chiennes, âgées respectivement de douze et dix ans et demi.

On achève cet article avec Soda et Nelson, frère et soeur de notre petite Opale, qui viennent de fêter leurs six ans de vie. Sur les photos de ces deux petits Havanais chocolatés, je vois aussi des expressions très touchantes, des regards pleins de gentillesse, de douceur et de… J’ai envie de dire de consécration totale à leurs maîtres. Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : nos petits Havanais vivent pour nous, et quelque part, mettent leur vie entre parenthèses séparés de nous!

Papa, mamans, et leurs enfants havanais

Papa, mamans, et leurs enfants havanais : voilà ce que je vous propose aujourd’hui sur ce blog!

Commençons par une jolie image de papa Jazz, et de nos petites mamans actuelles : Ondine et Eole, que j’ai surpris à poser ensemble tout à l’heure!

Bichon Havanais trio
Ondine, Eole et Jazz, par une puissante bise printanière

Et sur le montage-photos ci-dessous, l’on retrouve cette même image avec d’autres, d’Ondine, Eole et de leurs bambins respectifs :

Famille de Bichons Havanais

Les chiots d’Eole-Jazz auront déjà deux semaines demain. On commence à découvrir, très furtivement pour le moment, quelques yeux tout neufs, pleins de douceur et de candeur :

Un tout nouveau regard sur ce monde!

Ci-dessous, quelques photos de la portée d’Eole-Jazz, née le 14 de ce mois. Et bien sûr, de cette chère maman Eole :

Et notre petite Ondine, que je me réjouissais tant de découvrir en maman, c’est effectivement avec admiration que je l’observe dans ce rôle, avec une “zénitude” tellement jolie!
Ondine, fille de Lutine; petite-fille de Babilou; arrière-petite-fille de notre petite Melody avec laquelle notre élevage a débuté!
La première photo ci-dessous exprime bien joliment cette “zénitude” que je décrivais plus haut!
La portée d’Ondine-Jazz est elle née le 16 mars.

Ondine et ses quadruplés à l’heure de la tétée

Un peu de la jolie vie de Brindille

Un peu de la jolie vie de Brindille en images et en mots ci-après!
Brindille : fille de Melody et de Gauguin; âgée de dix ans et demi; soeur de notre petite Barbie.
Brindille, petite Havanaise presque humaine (dans ce que le qualificatif d’humain a de beau); calme, obéissante, démonstrative, expressive; bref, juste adorable!
Brindille, que j’ai eu la chance de côtoyer tout au long de ses années de vie, et qui fait un peu partie de notre meute!

Revenons au titre de cet article : “un peu de la jolie vie de Brindille” imagée et commentée ci-dessous!

Quoi de plus agréable et de plus rafraîchissant pour un petit chien que de se rouler délicieusement dans la neige?!

Une fois les roulades dans la neige achevées, vive la douche et le séchage qui lui succèdent!
Superbe image de Brindille, de son compagnon de vie Plume, et de leur ombres!

Je profite de remercier ici Véronique, la maîtresse de Brindille et de Plume, qui tout au long de ces années, nous a toujours gâtés en nouvelles et superbes images de ses précieux petits protégés!

Bichon Havanais aquatique

Bichon Havanais aquatique : voilà comment je définirais Sam, fils d’Opale et de Jazz! Ceci, sur la base de la définition suivante du terme aquatique : qui croît, qui vit dans l’eau ou à proximité.
Alors, je vous rassure de suite : Sam ne vit pas dans l’eau, mais à proximité de celle-ci. Avec son compagnon de vie Rocky et leur maîtresse, nombre de balades les conduisent au bord de l’eau ou dans l’eau, pour le plus grand plaisir de ces adorables petits lutins!
Depuis petit, Sam adore cet élément dont maman Opale est également friande! Alors, quelle que soit la saison, Sam et Rocky ne manquent pas de faire trempette pour leur plus grand bonheur! Merci, Sandra, de leur offrir tant de formidables moments!

Sam et Rocky dans leur élément favori

Nos chiots bichons havanais

Nos chiots bichons havanais issus respectivement d’Eole-Jazz et d’Ondine-Jazz se portent tous bien.

Eole et Ondine quant à elles, vaquent vaillamment à leur occupation de mamans de bambins totalement dépendants d’elles.

Si les robes des chiots à Eole-Jazz vont du noir en passant par le crème pour finir au beige charbonné et au fauve charbonné, celles des bébés à Ondine sont fauve clair, et blanc-noir, noir-blanc. Le p’tit gars à la robe principalement blanche est visiblement porteur du gène Belton, qui va faire apparaître d’autres taches noires dans la partie blanche de sa robe.

Si les tétées sont des moments sacrés des journées des tout petits, il en est de même pour leur temps de repos, tellement essentiels à leur croissance.

Eole et Ondine vivent paisiblement auprès de leurs petits dans la maternité. Et aujourd’hui, elles ont accueilli leurs mamans respectives, Hélys et Lutine, qui ont eu l’occasion de faire connaissance de leurs tout nouveaux petits-enfants, sous l’oeil attentif des mamans des bébés.

Des bambins à Jazz

Des bambins à Jazz, et respectivement, à Lutine, Opale et Hélys.
Des robes fauve charbonné, blanc-noir et noire.
Des frimousses plus craquantes les unes que les autres.
De qui s’agit-il au fait? Il s’agit de Milo âgé de six mois; de Ginger âgée de treize mois, et de Mia âgée de trois ans.
Ces bambins à Jazz nous parlent aujourd’hui de printemps, avec pâquerettes et jonquilles pour Milo et Mia. Et pour Ginger, de coussins douillets tant appréciés par nos petits Havanais, et de précieux trésor de lutin, en l’occurrence, un super bâton ramené de balade.

Aller, assez “parlé”, place aux images, pour lesquelles je remercie chaleureusement les maîtresses de ces petits trésors havanais!

Nos deux petites familles havanaises

Nos deux petites familles havanaises se portent bien.
S’il est vrai que nos petites mamans Eole et Ondine donnent beaucoup d’elles-mêmes dans le cadre de leurs maternités (allaitement, hygiène et bien-être de leurs bambins), il est aussi vrai qu’elles passent bien du temps à se reposer. Un sommeil malgré tout assez superficiel, qui leur permet de réagir au moindre besoin exprimé par leurs poupons.
Lesquels poupons sont pour le moment encore sourds; et aveugles puisque leurs yeux sont fermés. Ils s’orientent grâce à leur odorat et leur toucher. Bien que sourds, les bébés s’expriment par des sons divers aux significations bien distinctes. Parfois même en choeur!
Tout un monde à observer, à décrypter, à savourer!

La petite famille d’Eole en images :

La petite famille d’Ondine ci-après :

Jazz, le papa de tout ce ravissant petit monde!

Ondine est maman!

Ondine est maman!
Je m’étais réjouie de voir cette petite chérie dans ce nouveau rôle! Elle, une petite chienne si douce, gentille, vive et joyeuse! Ça y est : on est dans le vif du sujet à présent. Et son instinct fonctionne parfaitement.
Ondine est devenue maman dans la nuit du 16 au 17 mars 2019. Une première mise-bas très laborieuse!
Quatre petits lutins sont sous son aile : un garçonnet à la robe blanche avec quelques taches noires; et ses trois soeurettes. A noter une différence de taille importante entre la petite chérie noire et blanche, et le reste de la fratrie bien plus costaud. Mais tous se portent à merveille, avec une belle énergie et prise de poids.
Ces jolis quadruplés, s’ils sont les enfants d’Ondine, sont aussi les petits-enfants de Lutine, les arrière-petits-enfants de Babilou, et les arrière-arrière-petits-enfants de Melody et de Gauguin.
Bienvenue à ces chers petits lutins, que nous nous réjouissons d’accompagner durant les premières semaines de leur existence. Et longue et belle vie à eux tous!

Nos bébés havanais et leur maman

Nos bébés havanais et leur maman Eole d’un peu plus près aujourd’hui!
Ils avaient un jour et demi lorsque ces photos ont été prises.
Je trouve intéressant de comparer les robes des petits mâles charbonnés, avec celle de leur maman, à sa naissance et jusque vers l’âge de deux mois. J’avais fait un montage-photos, bien explicite de l’évolution de la robe d’Eole, que j’insère ci-dessous. On peut remarquer que les charbonnures d’Eole à la naissance étaient bien plus marquées que celles de ses garçons. On en conclura probablement que les p’tits gars pourraient avoir moins de marques charbonnées que leur maman à l’âge adulte aussi.
Quant aux robes noire et fauve clair des fifilles de cette portée, on va les observer attentivement aussi. Il est possible que la petite femelle foncée soit Havana Brown, avec des reflets acajou bien marqués sur le tronc. C’était d’ailleurs la couleur d’origine de papa Jazz.

Eole, de la naissance à l’âge de deux mois

Des bébés havanais à la vie est belle

Des bébés havanais à la vie est belle : c’est la joyeuse nouvelle du jour!
En effet, hier, 14 mars 2019, Eole a mis au monde quatre magnifiques et vigoureux petits lutins!
Egalité en nombre entre les garçons et les filles!
Et comme à la précédente portée d’Eole et de Jazz, les garçons sont charbonnés comme maman, et les filles sont crème pour l’une, et noire pour l’autre.
Les petits lutins sont robustes et accusent une prise de poids réjouissante après un jour de vie sur terre.
Eole récupère bien de cette épreuve, et prend un soin attentif et touchant de ses précieux tout petits.
Je suis toujours aussi admirative de l’instinct magnifique dont font preuve, tant les nouveaux-nés que leur petite maman! Un chaleureux Merci au grand Artisan de vies si parfaites jusque dans leurs moindres détails!