Archives de l’auteur : Isabelle Schenk

Biscotte et Bubbles à la vie est belle

Biscotte et Bubbles sont venus nous trouver à la vie est belle.
Ces deux charmants petits lutins sont des enfants d’Aïcha et de Gauguin pour Biscotte, et de Lutine et Jazz pour Bubbles.
C’est toujours un grand plaisir de revoir des petits lutins élevés chez nous, et de retrouver aussi leurs familles, avec lesquelles, bien souvent, des liens se sont tissés. C’est d’ailleurs un grand enrichissement pour nous de côtoyer tant de personnes, souvent si bienfaisantes à découvrir et à fréquenter.
Mais revenons à nos petits amis : Biscotte est assez à l’image de sa maman Aïcha, tant physiquement que de tempérament. Calme, indépendante, douce et vive.
Bubbles, lui, est quasi la copie conforme de maman Lutine quant à sa robe. Il la domine cependant en taille, et sa tête est plus masculine que celle de sa petite maman. C’est un petit lutin agile et vif, et très attaché à sa petite maîtresse qui en prend le plus grand soin.

Filles du même papa

Filles du même papa, Jazz, Ginger et Mia ont respectivement Opale et Hélys pour mamans.
A une année et demie, Ginger a gardé la robe blanche et noire qu’elle avait à la naissance. La robe initialement noire de Mia, en revanche, tire vers le brun acajou au fil du temps.
Ces deux petites chiennes, choyées à souhait au sein de leur foyer, ont la vie belle et le rendent bien à leurs maîtres! Merci à eux, et à elles!

Un petit lutin tout en douceur

Un petit lutin tout en douceur : c’est ainsi que l’on pourrait qualifier Enzo, l’un des fistons d’Aïcha et de Gauguin.
Enzo est âgé de neuf ans, et sa maîtresse nous décrit ainsi son petit protégé : “Enzo a toujours une bouille et une attitude de chiot. Il attire la sympathie et l’attendrissement partout où il va. Il a souffert du chaud et a peur des orages, même qu’il les sent alors qu’ils ne sont pas encore tout à fait là! Il est toujours très collé à moi : il doit me voir, me toucher ou me sentir, peut-être un peu anxieux…”.
Quand je lis qu’Enzo est toujours collé à sa maîtresse, je vois mon petit père Gauguin qui est son papa. Depuis tout petit, Gauguin a eu besoin d’être en contact physique avec moi. Si je repasse, il se couche sur mes pieds, et quoi que je fasse, il est là, à deux pas de moi si cela est possible.

Enzo bichon havanais

Un grand plaisir

Un grand plaisir que celui de la visite de Betty, Mélisse et de leur maîtresse, accueillies aujourd’hui à la vie est belle!
Betty est l’une des filles de Jade et de Kenzo : une petite douceur tant au sens propre que figuré, pleine de finesse et de légèreté.
Mélisse atteint ses quatre mois et demi, elle dont Eole et Jazz sont les parents. Une joyeuse petite boule de suif pleine de vigueur et de gentillesse.
Commentons quelques photos de ces jolies petites princesses havanaises et de leurs compagnes d’un jour!

Câline et Dylan, Sam et Rocky

Câline et Dylan, Sam et Rocky : voilà quatre petits lutins qui, deux par deux, connaissent une belle complicité. Complicité dans le jeu, complicité dans les moments de repos.
Câline et Dylan ne vivent pas sous le même toit, mais lorsqu’ils se rencontrent, la joie est au rendez-vous. Les parties de jeux sont belles. J’ai vu l’une d’entre elles par vidéo interposée.
Sam et Rocky, eux, vivent sous le même toit. Et les photos de ces deux lutins respirent la tendresse et la douceur.
Câline, âgée de quatre mois, est l’une des filles d’Ondine et de Jazz.
Sam, quant à lui, a pour maman Opale et pour papa Jazz.

Complicité havanaise

Biscotte, Bubbles et Kiwi

Biscotte, Bubbles et Kiwi : trois petits lutins nés respectivement d’Aïcha-Gauguin, de Lutine-Jazz et d’Eole-jazz.
Biscotte vient de fêter ses huit ans, et on va lui laisser la “parole” : “Un grand merci à mes parents pour les vœux d’anniversaire. Tu pourras leur dire qu’ici, il fait aussi chaud, mais ma maman humaine me sort (avec mes deux autres copains) le matin quand il fait encore un peu frais; ensuite, c’est le farniente !!!
Je m’amuse beaucoup avec tous les autres animaux qui vivent sous le même toit et surtout, je commence à avoir un p’tit faible pour la dernière boule de poils arrivée: un adorable chaton avec qui j’essaie de jouer. Mais il ne comprend pas encore ma danse avec cucul en l’air (comme dit ma maîtresse). Ça viendra bien un jour…!
Pour mon anniversaire, j’ai reçu une belle pierre, un Quartz rose, pour que ma vie soit encore plus douce et plus zen.”

Voilà ci-dessous le chaton dont Biscotte nous parle. Il se prénomme Altaïr, et est non seulement le petit pote de Biscotte, mais également celui de Bubbles. Ces deux-là ont développé une bien jolie amitié. Les photos ci-dessous le démontrent joliment.

Kiwi, fiston d’Eole-Jazz âgé de quatre mois, prend des leçons de lettres bien installé dans les bras de sa maîtresse. Et quand la chaleur est trop torride, s’endormir dans sa gamelle est chose tout à fait envisageable.

Les canicules sévissent à nouveau

Alors que les canicules sévissent à nouveau, nos lutins profitent principalement de l’intérieur, où un semblant de “fraîcheur” est conservé.
On se repose beaucoup; on joue aussi, dedans, quand les températures s’y prêtent. On boit. Un vaporisateur contribue également à rafraîchir le petit monde qui l’apprécie. Et au jardin, il y a la pataugeoire que peuvent utiliser ceux qui le souhaitent.

Du côté de la gent féline, on est moins indisposé par cette chaleur. Je retrouve souvent Cerise couchée sur le dos, dans le pré asséché par la chaleur, tel un humain se dorant au soleil.

Les tortues, elles, sont plus énigmatiques. On aimerait bien savoir ce qu’elles ressentent, ce qu’elles aiment, ce qui les indispose. Elles ne le montrent guère. Alors à nous de nous documenter pour le savoir, pour mieux les comprendre.

Tristesse

La tristesse fait parfois son apparition, brusquement, au détour du chemin, là où on ne l’attendait pas.

Cher Kenzo !

Je me souviens bien de notre première rencontre. C’était le 30 novembre 2009. J’étais venue te trouver avec ma petite Barbie. J’avais tout de suite été émerveillée par ta prestance, ton élégance, ta beauté, ta douceur, ton calme, ta gentillesse aussi, et ce, à chacune de nos rencontres.
Il y en a eu bien d’autres, de ces rencontres ! Tu as connu aussi Lutine, Jade, Hélys, à plusieurs reprises. Tu t’es admirablement adapté aux tempéraments de chacune de mes petites chipies ! Après une première rencontre, tu savais à chaque fois quand elles allaient revenir, et tu les attendais, avec la fierté et la sérénité qui te caractérisaient.

Les bambins issus de ces mariages font aujourd’hui le bonheur de leurs familles. Chacun a hérité un petit quelque chose de toi. 
Nous avons le bonheur de partager le quotidien de deux de tes filles : Eole, dont Hélys est la maman ; et Ondine, fille de Lutine.

A chacune de nos rencontres, j’ai eu l’occasion de revoir aussi ta famille, une famille qui t’aimait et te respectait tant ! J’avais le sentiment que tu étais presque une personne au sein de ton foyer, aux côtés de ton petit compagnon de vie Armani. Vous étiez si différents, tous les deux, et si bien respectés, chacun pour ce qu’il était ! C’était très beau et touchant à observer !

Tu n’aurais pu imaginer plus belle vie, assurément ! Toi et les tiens vous êtes réciproquement donné le plus beau de vous-mêmes !
Aujourd’hui, mon cœur est triste. La vie t’a été reprise accidentellement, alors qu’elle était si belle pour toi et les tiens ! 
Mes pensées rejoignent ta famille avec sa si grande peine ! Armani leur apporte la tendresse et la chaleur dont ils ont tant besoin.

Merci d’avoir eu la chance de te connaître, cher Kenzo ! Merci pour tant de chouettes petits « Kenzos » qui ont vu le jour et profitent de la vie aujourd’hui, grâce à toi ! Tu resteras gravé dans nos cœurs et nos mémoires !

Kenzo de l'élevage Havana's most wanted


De Lola à Mia

De Lola à Mia, en passant par Bubbles, Altaïr et Sam!
Lola, la plus jeune de l’équipe, a quatre mois. Elle est fille d’Ondine et de Jazz, et fait le bonheur des siens. Trop belles, ces photos de Lola dans les bras de son maître! L’expression, tant du maître que de sa petite chienne, est magnifique!

On retrouve Bubbles, de retour de ses vacances fribourgeoises. Il a retrouvé son complice Altaïr : les siestes communes et les jeux foufous peuvent reprendre de plus belle!

Et puis, il y a ce cher Sam, qui se réveille tout doucement dans les bras aimants de sa maîtresse! Que sa vie est belle et pleine de douceur!

Mia elle, profite d’une virée en famille à Lucerne! Si elle pouvait nous dire en mots humains ce qui lui a le plus plu, elle dirait assurément : les canards!

Les vacances de Snoopy s’achèvent

Les vacances de Snoopy s’achèvent. Quelques images encore sur le chemin du retour.
Après 2’700 km de route, ce cher Snoopy et les siens ont retrouvé leur sofa. Celui qui sent bon l’odeur de la maison. Cette maison qu’on aime tant, où l’on se sent si bien!
Snoopy a passé de super vacances en compagnie des siens. Il a vu bien du pays, du beau pays, dont nous avons abondamment profité aussi, par images interposées.
Merci à sa généreuse maîtresse de nous avoir ainsi emmenés avec sa famille dans de si beaux endroits. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié. Ca m’a rappelé de lointains souvenirs d’une croisière sur le Rhin qui m’avait conduite aux Pays-Bas.